uïïun  113, 

tzayur

  2006

(Septembre  2006)

Amezwaru

 (Page d'accueil) 

Tamazight

mlmi vad isfada ubarlaman amuvrabi tussna n tmazivt

Tamadvunt n usafar

Gen ad tssenfut

Français

L'autre Lyautey

Bien dire ne dispense pas de bien faire

L'odyssée amazighe des Galland

Interview de Lounis Belkacem

Intervention du président du CMA

Déclaration de la délégation amazighe

Le chanteur rifain Afdjah à Asif n Dadès

La ligue amazighe des droits de l'homme

Un cartable pour chaque enfant

العربية

متى يصادق البرلمان المغربي على شرط إتقان الأمازيغية

لا لابتزاز الشعب المغربي باسم الصراع العربي الإسرائيلي

حمى نبوءات 2006 في المغرب

تدريس الأمازيغية ومسألة تكوين المكونين

حمار الليل في صيغته المعربة

مولاي محند والحركة الريفية

ليحيَ التخاذل العربي

الماء والملح والكبش عند الأمازيغ 

أبجدية تيفيناغ

ملامح التجديد في ديوان رشيدة المراقي

مجموعة بنعمان: دراسة تحليلية

بيان العصبة الأمازيغية

العصبة الأمازيغية لحقوق الإنسان

بيان تضامن مع ضحايا الحرب في الشرق الأوسط

فصل أربعة باحثين بليركام

تيميتار بدون مشاركة من الريف

بيان لفروع تاماينوت

بيان جمعية تانوكرا بتنغير

تهنئة جمعية تامازغا

 

Déclaration de la délégation amazighe participant au Groupe de Travail des Nations Unies sur les droits des Peuples Autochtones (GTPA)

En marge de la 24° session du GTPA qui s’est déroulée du 31 juillet au 4 août 2006 au Palais des Nations à Genève, consacrée à "l’utilisation des terres des peuples autochtones par des autorités, des groupes ou des personnes non autochtones à des fins militaires", les représentants des associations et organisations amazighes présentes, déclarent:

- Nous nous félicitons de l’adoption de la Déclaration des Nations Unies sur les droits des Peuples Autochtones par le Conseil des Droits de l’Homme,

- Nous appelons tous les Etats à adopter sans aucune réserve ladite Déclaration lors de la prochaine assemblée générale des Nations Unies,

- Nous demandons l’étude et l’adoption rapide de mécanismes nécessaires à son application,

- Nous soutenons non seulement le maintien du GTPA comme instance de production de normes juridiques mais sa consolidation par de nouveaux membres autochtones (représentants des peuples et experts),

- Nous condamnons fermement toutes les formes de spoliation des terres, territoires et ressources des Amazighs et notamment leur utilisation à des fins militaires,

- Nous dénonçons vigoureusement la militarisation rampante des terres et territoires des Amazighs. Nous affirmons qu’aucun prétexte ne saurait être accepté comme justification de cette militarisation,

- Nous appelons les peuples qui composent la nation amazighe à élargir et à consolider leurs relations dans tous les domaines. Le peuple Touareg particulièrement menacé dans sa survie doit bénéficier prioritairement de la solidarité de tous les Amazighs,

- Conformément au droit international, nous exigeons le respect du droit des Amazighs à leur autodétermination dans tous les domaines qui les affectent. Dans ce cadre, il est impératif et urgent de reconnaitre leur droit à la souveraineté permanente sur leurs terres, territoires et ressources naturelles,

- Constatant que les systèmes Etatiques actuels n’assurent ni la protection ni la promotion de nos droits et de notre identité, nous exigeons l’élaboration et l’application dans les plus brefs délais, de systèmes politiques fédéraux accordant une large autonomie aux régions, de manière à garantir le partage équitable du pouvoir et des richesses et de préserver les valeurs socioculturelles amazighes,

- Nous exigeons la reconnaissance du statut de langue officielle pour la langue amazighe, dans tous les Etats de Tamazgha.

Palais des Nations, Genève, 3 août 2006

- Ass. Tin-Hinan (Niger)

- Ass. ETAR (Mali-France)

- Ass. Tamaynut (Maroc)

- Ass. At-Koudia (Kabylie)

- Ass. SOS Oasis (Maroc)

- Ass. Tawesna (Maroc)

- Ass. Asidd (Maroc)

- Ass. Solidaridad Canaria (Canaries)

- Ass. culturelle Aurès (Algérie)

- Tamunt N Iffus, Confédération des ass. amazighes du sud du Maroc

- Congrès Mondial Amazigh


 

Copyright 2002 Tawiza. All rights reserved.