uïïun  114, 

mrayur

  2006

(octobre  2006)

Amezwaru

 (Page d'accueil) 

Tamazight

zg "tayunt di tuggut" vur "tuggut di tayunt"

"Jar u jar" n Buzeggu

Izvri

A tamurt

Français

La religion de Tertullien ou l'expérience de l'aliénation

Il faut rendre à tamazight ce qui lui appartient

Le groupe Tiyur frustré

Communiqué de la ligue amazighe

Election du bureau de l'associ. Ayt Said

Meilleurs vœux

العربية

الأمازيغية بين الإقصاء والإلحاق

الأمازيغية وإشكالية الشرعية الإيديولوجية

الحركة الأمازيغية بين فكر التغيير وتغيير الفكر

مولاي محند والحركة الريفية

تحريف تاريخ المغرب في المقررات المدرسية

دارفور: ماذا حدث للمغاربة؟

مولود معمري، مفجر ثورة تاسافوت

أشّاون أو شفشاون في صيغتها العروبية

تدريس الأمازيغية

الأمازيغية ليست لغة فحسب

نقد راهن الحركة الأمازيغية

استغلال خطب الجمعة للتهجم على الأمازيغية

جائزة الحاج محمد الدمسيري

الأمازيغية تدخل دائرة المعارف wikipedia

مجموعة بنعمان: دراسة تحليلية

البديل الأمازيغي لأحمد الدغرني

جائزة الحاج محمد الدمسيري

أربعينية الدكتور عمر الخطابي

لجنة متابعة تدريس الأمازيغية تراسل وزير التربية

التحضير لتأسيس جمعية إمغناس

العصبة الأمازيغية

تأسيس جمعية اريف بمدريد

تأسيس نادي الصحافة بتزنيت

حفظ الشكاية ضد مراسل أكراو

إعلان للمجلس الأمازيغي لتنسيق

تهنئة

 

La ligue amazighe des droits de l'homme

Communiqué sur la situation des droits du peuple autochtone amazigh au MAROC

Le bureau exécutif de la ligue amazighe des droits humains (LADH), une ONG amazighe démocratique qui s’intéresse aux droits humains, a tenu sa réunion ordinaire le Lundi 21 août 2006, et après l’étude de la situation des droits humains au niveau national et international, il a établi le communiqué suivant adressé à l’opinion publique nationale et internationale:

-La ligue amazighe des droits humains suit avec une très grande préoccupation la continuité du processus d’interdiction des prénoms amazighs au Maroc, dernièrement c’est le prénom SIFAW, Chez la famille Bouhouch, qui fut interdit dans la commune Albarnoussi dans la région de Casablanca. A cette situation, la LADH demande, encore une fois, la libération des noms amazighs censurés avec leur enregistrement immédiat dans les cahiers de l’état civil.

-La LADH annonce son soutien total et inconditionné à l’égard du militant amazigh Monsieur BRAHIM LKHSASSI qui est poursuivi devant la cour d’appel pour son action politique en faveur du peuple amazigh.

-La LADH avertit la société ainsi que l’Etat marocain de la dangerosité de la pensée terroriste qui est véhiculée actuellement sur la scène nationale, et ce vu l’absence des niveaux minimums du développement durable, mais aussi vu l’absence des réformes réelles en matière de la démocratie institutionnelle. Dans ce cadre, la LADH appelle à une révision globale des programmes des systèmes d’enseignement et d’information d’une façon qui renforce et consolide la culture de la tolérance, de l’égalité, de la diversité et de la citoyenneté…

-La LADH signale la dominance de l’argent électoral au niveau des préparations pour le renouvellement du tiers de la deuxième chambre du parlement marocain. C’est ainsi qu’elle appelle à un contrôle juridique efficace sur ces élections avec la garantie de l’indépendance du système de la justice dans ce sens.

-La LADH déclare sa solidarité à l’égard des victimes de l’émigration clandestine qui sont aussi des victimes de l’approche sécuritaire de ce phénomène dans des différents pays. A propos de ce sujet, la LADH appelle à l’application d’une approche basée sur le développement humain qui garantit la dignité pour l’ensemble des émigrés.

-La LADH signale avec une très grande inquiétude la continuité des violations touchant les droits du peuple autochtone amazigh à la terre (dans les communes rurales: Timoulay, Tagant, Bizakarn, Ouzgan, Ait Boufouln…) et aux ressources naturelles (le problème de l’eau chez la tribu d’Ait Sghrouchen à Imouzzar Kandar…) .

(Le bureau exécutif de la ligue amazighe des droits humains)


 

Copyright 2002 Tawiza. All rights reserved.