uïïun  114, 

mrayur

  2006

(octobre  2006)

Amezwaru

 (Page d'accueil) 

Tamazight

zg "tayunt di tuggut" vur "tuggut di tayunt"

"Jar u jar" n Buzeggu

Izvri

A tamurt

Français

La religion de Tertullien ou l'expérience de l'aliénation

Il faut rendre à tamazight ce qui lui appartient

Le groupe Tiyur frustré

Communiqué de la ligue amazighe

Election du bureau de l'associ. Ayt Said

Meilleurs vœux

العربية

الأمازيغية بين الإقصاء والإلحاق

الأمازيغية وإشكالية الشرعية الإيديولوجية

الحركة الأمازيغية بين فكر التغيير وتغيير الفكر

مولاي محند والحركة الريفية

تحريف تاريخ المغرب في المقررات المدرسية

دارفور: ماذا حدث للمغاربة؟

مولود معمري، مفجر ثورة تاسافوت

أشّاون أو شفشاون في صيغتها العروبية

تدريس الأمازيغية

الأمازيغية ليست لغة فحسب

نقد راهن الحركة الأمازيغية

استغلال خطب الجمعة للتهجم على الأمازيغية

جائزة الحاج محمد الدمسيري

الأمازيغية تدخل دائرة المعارف wikipedia

مجموعة بنعمان: دراسة تحليلية

البديل الأمازيغي لأحمد الدغرني

جائزة الحاج محمد الدمسيري

أربعينية الدكتور عمر الخطابي

لجنة متابعة تدريس الأمازيغية تراسل وزير التربية

التحضير لتأسيس جمعية إمغناس

العصبة الأمازيغية

تأسيس جمعية اريف بمدريد

تأسيس نادي الصحافة بتزنيت

حفظ الشكاية ضد مراسل أكراو

إعلان للمجلس الأمازيغي لتنسيق

تهنئة

 

Le Groupe TIFYUR frustré au festival de Nador à cause des problèmes arabes

Par: Abdel Mottaleb Zizaoui (étudiant chercheur –Oujda-)

Lors de l’été dernier, et comme chaque été, des festivals ont été organisés dans plusieurs villes marocaines. Comme c’était prévu, la ville de Nador a organisé elle aussi son festival. Le groupe Tifyur de Ben Tayeb (*), composé de: Iman (13 ans), Loubna (11 ans), Mohamed (13 ans), les deux sœurs Houda et Hala (11 et 12ans), et les guitaristes Fettah Achehbar (frère du feu Abd Essalam que son âme repose en paix), Aziz Beqqali, Hafid Boujdayni et Said zizaoui, a été invité pour y participer. Après leur participation avec les associations et aussi aux activités du MCA dans les différentes universités (Oujda, Tanger, Taza et Nador), les membres du groupe étaient très motivés et très heureux de rencontrer un public plus large.

Iman se souvient bien de sa première rencontre avec le public, c’était en 2003 dans une soirée organisée par le MCA à l’université d’Oujda: «C’est mon meilleur souvenir» affirma-t-elle. La chanson est intitulée «ad uyaregh gg ibriden», paroles de Rachid Gharnati. Tout allait bien avant que «les responsables» du festival de Nador ne décident de l’annuler, «sous prétexte de soutenir nos frères au Liban». Suite à cette décision les membres du groupe Tifyur n’ont pas été remboursés; Hafid Boujdayni raconte: «j’ai essayé de contacter les responsables, mais je n’ai trouvé aucun, en plus on a refusé de me donner le numéro de téléphone du directeur du festival ».

Mais ce qui est pire encore c’est qu’on a abusé de l’innocence des enfants et on a violé leur sourire.

Questions sans réponses!!  

-Pourquoi lier éternellement les marocains aux guerres infinies du proche orient?

-Pourquoi nos «responsables» aiment être des Arabes plus que les arabes eux-mêmes?

-Pourquoi ne pas annuler les autres festivals?

-Pourquoi l’identité Amazighe est étrangère dans son pays d’origine?

mayemmmi… ? mayemmi?

*L’appel d’espoir: ô groupe Tifyur vous êtes notre miracle secret, car malgré les rides de vos souffrances, vous êtes l’âme de Timuzgha. A chaque fois que je respire, je respire l’air de vos belles chansons. Vous êtes une réserve de joie, une source de bonheur et une lumière d’espoir. Vos chansons brillent comme les étoiles dans le ciel.

Iman, Loubna ne pleurez pas, vos larmes brisent nos cœurs, on vous le jure, un jour vous arriverez à réaliser vos ambitions légitimes.

Anawed, anawed chal mma i nekka. Tfuct n tasemda n Tifyur ad tenqar, âemmars ad teghri.

(Abdel Mottaleb Zizaoui (étudiant chercheur –Oujda-)

tijdect@hotmail.com)

* - Ben Tayeb est un village situé à une soixantaine de kilomètres à l’ouest de Nador.


 

Copyright 2002 Tawiza. All rights reserved.