uïïun  115, 

ymrayur

  2006

(Novembre  2006)

Amezwaru

 (Page d'accueil) 

Tamazight

aslmd n tmazivt jar asuyn d usntlay

Tazura

Taghlaghalt n wawal

Min ghar i d usigh?

Tamesghult n ilxiyana

Asitem

Français

Introduction de tamazight à l'université se Sélouane

La religion de Tertullien

Bravo! Chirac

La presse nationale dit-elle la vérité?

"Anzwum" de Mallal

Omar n Ayt Said

Le CMA interpelle

العربية

تدريس الأمازيغية بين التوحيد والتلهيج

تدريس الأمازيغية وإعادة الإنتاج الإيديولوجي

هل الحركة الأمازيغية حركة علمانية؟

القرضاوي يفتي بالشذوذ الديني لمغاربة

إدماج الأمازيغية بجامعة سلوان

تشكل الحركة الأمازيغية

النضال الأمازيغي وسيلة أم غاية؟

طربوش الوطن على الطريقة العرابية

الأمازيغية بين المقاربة الدستورية والتناول التربوي

الأمازيغية في المدارس الكاطالونية

هل هو موقف رسمي من تدريس الأمازيغية؟

معاناة مدرس أمازيغي

مأساة الطفل شيشنق بليبيا

مولاي محند والحركة الريفية

الإبدال في الأمازيغية

كتاب تابرات تاوراغت

لامريك تأسف لاستقالة خداوي

الأمازيغية في المهرجان العالمي للشعر

حوار مع الفنان مصطفى إزران

التحضير لتأسيس الحزب الفيديرالي

جمعية إيمازيغن بكاطالونيا

أوراش لكتابة الأمازيغية في رمضان

لجان العصبة الأمازيغية لحقوق الإنسان

بيان استنكاري للمريك

بيان تاماينوت

بيان الشبكة الأمازيغية

 

 

Bravo! Monsieur Jacques Chirac.
Par: ouachrine houssaine

En visite en Arménie ce samedi 3O Septembre 2OO6, le Président Français a exprimé sa profonde émotion en évoquant le génocide arménien des années 1915-1917. Il ne pouvait empêcher ces mots de justice et d'équité que les circonstances lui ont suggéré, et quelle inspiration!: "Tout pays se grandit en reconnaissant ses drames et erreurs"... Et la Turquie ne serait pas admise à l'UE si elle ne reconnaitrait pas le génocide arménien.
Nous souhaitons, nous autres fils de martyrs montagnards que Monsieur Jacques Chirac, l'ami de notre pays et Président de la France, Pays des droits humains et ferment de la pensée universelle, et qui fut aussi un officier dans l'armée française au Maghreb (Algérie), pensera à une visite au Maroc avant les présidentielles de l'hexagone et tant qu'il peut encore faire quelques pas pour se recueillir sur les cimetières des hauteurs et rendre hommage avec les mêmes sentiments de grandeurs à la mémoire des centaines de milliers de patriotes montagnards
amazighs (berbères) tués lors des bombardements de l'aviation et de l'artillerie françaises entre l9OO et 1934. C'est une dette envers ces tribus qu'on massacrait et que le makhzen et les généraux français taxaient de vulgaires anarchistes (SIBA) pour justifier les monstrueuses tueries: LE GENOCIDE LE PLUS LONG DE L'HISTOIRE: 19OO-1934. (Il faut noter qu'il y avait plusieurs génocides amazighs (berbères) qui se succédaient ou concomitants dans différentes régions du pays. C'étaient de véritables guerres contre les berbères car il y avait aussi l'atroce et longue guerre espagnole contre les amazighs rifains.
La pensée solennelle et emblématique de Jacques Chirac que bouleversa l'évènement arménien rappelle cette autre image du poète ALI N IBAQQELLIWEN narrant le drame vécu par sa tribu d'Azilal qu'écrasaient les obus d'artilleurs et de chasseurs français:
Tassiwwant n wuzzal Daxtkkat arax tneqqa am icekcawun (La buse d'acier (l'avion) nous frappait et déchiquetait comme des poussins...)
(Ces vers sont extraits de la longue élégie du poète)
Un cri, un appel au nom de patriotes infortunés qui témoigne de la sombre et dramatique époque que vécurent les montagnards berbères durant plus de trente ans et qui figure dans l'émouvant recueil "les chants de la tassaoute" collectés auprès de la tanccat (poétesse) Mririda n'Aït ATIK vers les années trente par l'officier amazighisant René Euloge en poste à AZILA. Octogénaire et aveugle, retourné en France, René Euloge a tenu à publier le digne recueil chez les Editions BELVESIS alors qu'il se déplaçait sur une canne.
Monsieur Jacques Chirac qui était aussi officier au Maghreb, en Algérie a presque atteint aujourd'hui l' âge de René Euloge à l'époque et jouit heureusement de sa perspicace acuité visuelle pour scruter la géographie et regarder de près l'histoire pour s'épargner la complicité d'arabistes chauvins qui s'entêtent à suppléer perfidement leur maghrebarabe imaginaire à tous les territoires de tamazgha (berbérie ou barbarie pour les romanisants).
Il aurait aussi découvert en Arménie où le poète chanteur admiré de tous, Charles Aznavour est proclamé en la circonstance Héros National que la grande Reine Chajarat Eddor est aussi une arménienne et non une arabe comme le prétendaient les idéologues panarabistes faussaires de l'histoire et exploitants perfides des croyances populaires tel l'islam laïque de nos ancêtres.
Puisse l'instance Justice et Réconciliation, la IER fondée par notre jeune Roi Med VI s'inspirer de la fulguration de l'homme d'Etat français:
"Tout pays se grandit en reconnaissant ses drames et erreurs" a dit Jacques Chirac, Président de la République de France.
*******
Si les arméniens ont donné à l'histoire trouble du Moyen Orient l'illustre et unique Reine Chajarat DDOR qui régna intelligemment sur les arabes, s' en appropriant indûment l'identité, les imazighen (berbères) ont eu aussi leur magnanime Reine Berbère Juive qui n'était pas allée envahir sauvagement d'autres peuples mais mourut dignement en se suicidant pour ne point subir l'affront de la reddition au Chefarabe. Mais la pensée vertueuse amazighe reconnait avec fierté la reine juive berbère qui appartient à des tribus amazighes ayant embrassé le judaîsme. A l'opposé, la pensée de la flibuste arabiste à fait de la grande Reine arménienne Chajarat Eddor, du grand roi Kurde Saladin des arabes! Aujourd'hui, une chose est sûre: Alors que le monde évolue, et les grands pays célèbrent occasionnellement leurs illustres personnages, les islamoarabistes excellent en éternelles CHAHADAT EZZOR (faux témoignages), l'on ne sait par quel complexe morbide ils appliquent à de dignes héros d'Afrique et d'orient, un tel calfeutrage perfide de le histoire qui n'a pas épargné l'arménienne Chajarat EDDOR .
(Ouachrine Lhoussaie, ohoussa@yahoo.fr)

 

Copyright 2002 Tawiza. All rights reserved.