uïïun  120, 

kuçyur 2957

  (Avril  2007)

Amezwaru

 (Page d'accueil) 

Tamazight

taktut n tmunt mgal i tmazivt

Tayyffart n ibiden

Dcar n icumay

Jar tmewwa

Taziri tedder

Tamzvit

Tasrit n ifriqya

Jar mritc d malagha

Français

Imazighen et le cèdre disparaissent

Pourquoi occulter l'histoire d'imazighen?

L'autre mur des lamentations

Chanter la joie

Le président du CMA au pays basque

Lettre du CMA

Communiqué du CMA

Uddur n umur

L'histoire des Aut Aourir

Chansons amazighes pour enfants

Rencontre des créateurs amazighs

العربية

ذكرى الاتحاد ضد الأمازيغية

مع تاويزا في ذكراها العاشرة

أرقام لحليمي

الأمازيغوفوبيا الجديدة

الإخوان المتسلقون

هل هنالك حقا وطن عربي؟

التأسيس للديموقراطية اللغوية بالمغرب

وهم الانتقال الديموقراطي

الأمازيغ وقضية الصحراء

مولاي محند والحركة الريفية

ملحمة آيت عطا في بوكافر

احتفال جبالة بالعيد الأمازيغي

الكلمات الأمازيغية في اللهجة الليبية

الأمازيغية والانتقال الديموقراطي

كتاب المسألة الأمازيغية بالمغرب

الأبجدية الإشارية الأمازيغية

اللجنة الوطنية لدسترة الأمازيغية

فضاء الجمعيات بتاغجيجت

إعلان ملتقى الريف

بيان العصبة الأمازيغية

العصبة الأمازيغية تدين

عريضة مجموعة العمل الليبي

العصبة الأمازيغية تحتفي بعيد المرأة

الاحتفال بعيد المرأة

بلاغ جمعية أكراو

دورة مليكة مزان للشعر الأمازيغي

بيان جمعية تاغزات

تأسيس تمسمونت ن تايتماتين

بيان لجنة نساء أزطا 

 

Le Président du CMA en visite au Pays Basque

Le Président du Congrès Mondial Amazigh, Belkacem Lounes, accompagné de membres de l’association Azraf du Pays Basque, a effectué les 20 et 21 février 2007, une tournée dans ce pays et a été reçu au Parlement Basque.

La délégation amazighe s’est d’abord rendue dans la ville de Gernika où elle a été reçue par Mme Maria Oianguren Idigoras, directrice de la Fondation Gernika Gogoratuz, un centre de recherche sur la paix. Au mois d’avril 2007, cette institution célèbrera à la fois son 20ème anniversaire et le 70ème anniversaire du bombardement de la ville de Gernika. A cet effet, il a été convenu que les Amazighs participeront aux "17èmes Journées Internationales de la Culture et la Paix" de Gernika, qui auront lieu du 22 au 27 avril 2007 et apporteront leur témoignage concernant des bombardements dont ils ont été victimes. Un de ces témoignages portera sur le largage de gaz toxiques par l’armée espagnole contre les populations rifaines lors de la guerre du Rif dans les années 1920.

Les membres de la délégation amazighe ont ensuite été invités à visiter le Musée de la Paix de Gernika, entièrement dédié à la culture de la paix et ont eu un entretien sur ce thème avec sa directrice, Mme Iratxe Momoitio Astorkia. C’était ensuite le tour de la Maison des Assemblées de la région de Biskaya d’accueillir les Amazighs, où un exposé leur a été fait sur l’histoire de cette institution traditionnelle basque où se prenaient toutes les décisions politiques, économiques et sociales. Dans la cour de l’édifice se trouve "l’arbre de Gernika", un chêne devenu symbole universel des Basques, sous lequel se tenaient les réunions des représentants du peuple, avant l’édification de la Maison des Assemblées au 19ème siècle.

Le Président du CMA et ses compagnons ont ensuite été reçus au siège du Parti Nationaliste Basque (PNV) à Donostia (San-Sebastian) où ils ont eu des entretiens approfondis avec des responsables et des élus de ce parti. Les discussions ont porté principalement sur la situation qui prévaut dans les différentes régions de Tamazgha et sur les modalités d’établissement d’une véritable coopération entre les organisations basques et amazighes.

Le dernier acte de cette visite fut l’accueil de la délégation amazighe au Parlement Basque à Vitoria, capitale politique du Pays Basque (Euskadi). Le Président du CMA a présenté devant la Commission des droits de l’homme et de la citoyenneté, composée de plus de vingt parlementaires représentant toutes les sensibilités politiques, les données historiques, humaines, politiques, socioéconomiques et culturelles concernant les différentes composantes de la nation amazighe, y compris celles relatives à sa diaspora. Les principales violations des droits des Amazighs, en particulier les crimes perpétrés au nom des Etats en Afrique du Nord, ont également été portés à la connaissance des députés basques. Quant à l’émigration qui concerne dans une large mesure les Amazighs, "son origine se trouve d’abord dans le fait colonial et néocolonial et ensuite dans l’état de non droit qui sévit dans les pays de la rive sud de la Méditerranée " a indiqué le Président du CMA. Il s’en est suivi un riche débat qui a permit aux élus basques de dire leur intérêt pour le peuple amazigh et de remarquer l’identité des valeurs pour lesquels luttent depuis des siècles les deux peuples. Pour cette raison notamment, les députés ont exprimé à l’unanimité leur soutien à la juste et légitime cause amazighe.

Afin que ce soutien puisse être effectif, Belkacem Lounes a présenté aux parlementaires de l’Euskadi, les recommandations suivantes :

• Exprimer solennellement le soutien du Parlement Basque au peuple amazigh,

• Exiger le respect des droits du peuple amazigh à l’occasion des accords de coopération entre l’Etat espagnol et les Etats d’Afrique du Nord,

• Exiger de l’Etat espagnol la reconnaissance de sa responsabilité dans l’utilisation de gaz toxiques prohibés contre le peuple rifain, lors de la guerre du Rif, dans les années 1920,

• Mettre en œuvre une politique de coopération pour le développement en partenariat direct avec les organisations de développement issues de la société civile,

• Maintenir les liens des enfants amazighs vivant en Euskadi, avec leur langue et culture d’origine, comme facteur d’épanouissement personnel et d’intégration dans la société Basque. Dans ce but, nous recommandons vivement à la Délégation de l’Education, l’enseignement de la langue et de la culture amazighes à ces enfants.

• Soutenir les associations socioculturelles amazighes, comme moyen de garantir la diversité culturelle, dans le respect des valeurs socioculturelles de la société Basque.

La quasi totalité des députés basques ont approuvé ces recommandations qui ont été jugées légitimes et raisonnables. Des initiatives concrètes devront être prises à court terme notamment dans les domaines de l’enseignement de la langue et de la culture amazighes, le soutien à la communauté amazighe de l’Euskadi et la coopération pour le développement.

A l’issue des débats, le Président du CMA a remercié les parlementaires qui ont bien voulu organiser cette rencontre ainsi que tous les membres de la Commission qui l’ont écouté. Il a exprimé le vœu de renforcement des relations d’amitié entre les peuples Basque et Amazigh et s’est engagé à œuvrer dans ce sens. Il a profité de cette occasion pour inviter les députés basques à effectuer une visite dans une des régions de Tamazgha.

Un rapport portant sur "les violations des droits individuels et collectifs du peuple amazigh" a été distribué à tous les parlementaires présents ainsi qu’à la presse.

Voir: www.parlamento.euskadi.net/ultimos/c_ultimos_com_09.html

Vitoria, Euskadi, 25 février 2007

P/le Bureau du CMA

Le secrétariat.


 

Copyright 2002 Tawiza. All rights reserved.