uïïun  123, 

sayur 2957

  (Juillet  2007)

Amezwaru

 (Page d'accueil) 

Tamazight

isrdasn n "janjawid" di tsdawit n lmuvrib

Afcad i tawja n Brapim Ubella

Français

Entretien avec Ali Khadaoui

Un tournant dans le combat amazigh

Mai noir

Le roman amazigh "jar u jar"

Déclaration de la délégation amazighe à New-York

Intervention du président du CMA

Halte aux violences anti-amazighes

Il faut éradiquer la violence

Où va la faculté de Nador?

Procès d'Elouazzani

العربية

الجانجويد بالجامعات المغربية

تداعيات مغربية

ضرورة شطب المغرب من قائمة الدول العربية

الطفل الأمازيغي وآليات الإخضاع

فاتح ماي بالمغرب عيد للعمال أم للقضايا العربية؟

هل تستحق الصحراء المغربية حكما ذاتيا؟

الأعلام الجغرافية بالمغرب

نظرة الغرب للقضية الفلسطينية الإسرائيلية

ليبيرالية أم امازيغوفوبيا؟

ماذا لو صرت وزيرا أول

الحركة الأمازيغية ومقاطعة الانتخابات

مطلب دسترة الأمازيغية

حصة الأمازيغية في الإذاعة والتلفزة

المهنية والكفاءة في القسم الأمازيغي بالإذاعة الوطنية

الأمازيغية في الإذاعة الوطنية

حوار مع يوسف المساوي وسعيد بلغربي

رد على أحمد عصيد

الافتخار في الشعر الأمازيغي المقاوم

تقرير الندوة الوطنية حول الإرهاب

محاكمة الأستاذ الوزاني

بيانات حول أحداث العنف بالجامعة

بيان العصبة الأمازيغية

العصبة الأمازيغية تتضامن مع هلال الناظور

تهميش آيت سعيد

نشاط ثقافي لجمعية بويا

تعزية السيد أوبلا

بلاغ جمعية أزا

بيان لمؤسسة ابن رشد

نشاط ثقافي لجمعية تافسوت

بيان للحركة التلاميذية

 

 

Instance Permanente des Nations Unies pour les Peuples Autochtones - VI session, New-York, 14-25 mai 2007

Déclaration de la délégation amazighe

La délégation amazighe participant à la sixième session de l’Instance Permanente des Nations Unies, s’est réunie le 16 mai 2007 au siège des NU a New-York. Après avoir passé en revue la situation des droits du peuple amazigh, constate:

Au Maroc, malgré les annonces des bonnes intentions, les progrès concernant la reconnaissance et le respect des droits des Amazighs sont insignifiants. L’approche du gouvernement marocain envers l’amazighité (la gestion de l’Ircam, la méthode de l’enseignement de l’amazigh, les engagements non tenus concernant l’introduction de Tamazight dans les medias…) est aujourd’hui dépassée. L’identité amazighe demeure marginalisée et méprisée et les droits socioéconomiques des Amazighs sont largement violés. L’expropriation et la spoliation des terres des Amazighs se poursuivent sans relâche, poussant les paysans Amazighs à la pauvreté et à l’exil.

Comme au Maroc, le gouvernement algérien redouble d’efforts en faveur de l’arabisation du pays et pour éradiquer l’identité amazighe. Tous les moyens politiques, administratifs et financiers de l’Etat sont massivement mobilisés dans ce but. La région de Kabylie qui tente de résister au projet gouvernemental anti-amazigh, est l’objet d’une grave politique de répression et de marginalisation de cette région. Les violences policières du printemps noir 2001 ont fait 127 morts et des milliers de blessés en toute impunité.

En Libye, la déclaration du chef de l’Etat M. Kadhafi sur la non existence du peuple autochtone amazigh est une nouvelle agression contre ce peuple qui appelle une condamnation ferme de la communauté internationale.

En pays touareg notamment du Niger et du Mali, les discriminations et la marginalisation de ce peuple et le non respect des accords signés entre les Touaregs et les gouvernements de ces Etats, pousse régulièrement les touaregs à se révolter pour dénoncer les injustices et les menaces a leur survie.

Devant cette situation de graves violations des droits et des libertés des Amazighs, la délégation amazighe dénonce:

•La déclaration de M. Kadhafi niant l’existence du peuple autochtone amazigh,

•La politique d’arabisation pratiquée par les Etats de l’Afrique du nord afin d’éradiquer le peuple amazigh,

•La diplomatie hypocrite de ces Etats visant a détourner les instances onusiennes sur la réalité des droits des Amazighs.

Par ailleurs, la délégation amazighe présente à New York recommande :

•La reconnaissance constitutionnelle de la langue amazighe comme langue officielle des Etats de Tamazgha (Afrique du Nord)

•La création d'institutions amazighes nationales et régionales chargées de la formation, de la protection et de la promotion de l’identité amazighe,

•L'adoption de la déclaration pour les droits des peuples autochtones telle qu’elle a été approuvée par le conseil des Droits de l’Homme,

•La généralisation d’une manière sérieuse et crédible de l’enseignement de la langue amazighe et son intégration équitable dans les medias publics,

•L’autodétermination des régions amazighes dans un système fédéral, comme moyen de garantir aux Amazighs le droit à leur identité et à leurs terres, territoires et ressources naturelles dans le respect du territoire national des Etats respectifs,

•Soutenir la volonté du peuple Canarien dans son projet de l’autodétermination.

Organisations signataires:

- Congres Mondial Amazigh

- Organisation TAMAYNUT (Rabat Maroc)

- Confédération des associations amazighes du sud marocain

(Tamunt n Iffus) ( Agadir Maroc)

- Association Tawessna ( Achtouken –Ait Baha- Maroc)

- Collectif des femmes du printemps noir de Kabylie (Tizi Ouzou Algérie)

New-York, 16 mai 2007


 

Copyright 2002 Tawiza. All rights reserved.