uïïun  123, 

sayur 2957

  (Juillet  2007)

Amezwaru

 (Page d'accueil) 

Tamazight

isrdasn n "janjawid" di tsdawit n lmuvrib

Afcad i tawja n Brapim Ubella

Français

Entretien avec Ali Khadaoui

Un tournant dans le combat amazigh

Mai noir

Le roman amazigh "jar u jar"

Déclaration de la délégation amazighe à New-York

Intervention du président du CMA

Halte aux violences anti-amazighes

Il faut éradiquer la violence

Où va la faculté de Nador?

Procès d'Elouazzani

العربية

الجانجويد بالجامعات المغربية

تداعيات مغربية

ضرورة شطب المغرب من قائمة الدول العربية

الطفل الأمازيغي وآليات الإخضاع

فاتح ماي بالمغرب عيد للعمال أم للقضايا العربية؟

هل تستحق الصحراء المغربية حكما ذاتيا؟

الأعلام الجغرافية بالمغرب

نظرة الغرب للقضية الفلسطينية الإسرائيلية

ليبيرالية أم امازيغوفوبيا؟

ماذا لو صرت وزيرا أول

الحركة الأمازيغية ومقاطعة الانتخابات

مطلب دسترة الأمازيغية

حصة الأمازيغية في الإذاعة والتلفزة

المهنية والكفاءة في القسم الأمازيغي بالإذاعة الوطنية

الأمازيغية في الإذاعة الوطنية

حوار مع يوسف المساوي وسعيد بلغربي

رد على أحمد عصيد

الافتخار في الشعر الأمازيغي المقاوم

تقرير الندوة الوطنية حول الإرهاب

محاكمة الأستاذ الوزاني

بيانات حول أحداث العنف بالجامعة

بيان العصبة الأمازيغية

العصبة الأمازيغية تتضامن مع هلال الناظور

تهميش آيت سعيد

نشاط ثقافي لجمعية بويا

تعزية السيد أوبلا

بلاغ جمعية أزا

بيان لمؤسسة ابن رشد

نشاط ثقافي لجمعية تافسوت

بيان للحركة التلاميذية

 

 

Mai Noir

Par: Mohamed Id Baha AKSIL (Ex-militant MCA Agadir, Atlanta , USA)

Depuis 20 Avril, les enceintes universitaires Marocaines ont été le théâtre des agressions physiques et morales contre les militants du Mouvement culturel Amazigh, des événement sanglants et violents avec un lourd bilan: 2 morts, des dizaines de blessés et une vingtaine emprisonnés dans les prisons du Makhzen. Tout a commencé à Taza lorsque les militants du MCA ont célébré le 27 anniversaire du Tafsut Imazighen, tout s'est déroulé comme prévu, ordinairement, des criminels «d’Annahj Alladimocrati» mènent agresse des militants du MCA, une agression qui a fait des blessés au milieu des étudiants du mouvement culturel amazigh, puis les agressions ont atteint d’autres universités telle que Agadir, Imtghern, Amknas, Casablanca, Marrakech.

Le Makhzen amazighophobe Marocain, les séparatistes de «polisario» et l’extrême gauche panarabiste se sont tous les trois alliés contre imazighen. les Momies Marxistes «d’annahj Alladimocrati». Ce dit makhzen a montré et dévoilé son vrai visage en menant une vague d'arrestations barbares et sauvages à l’égard des militants du MCA; des détentions arbitraires, la torture et des traitements inhumains, des poursuites judicaires, la police Marocaine a violé les domiciles des militants et détruit leurs affaires et biens personnels (Ordinateurs, livres, vêtement, archive MCA, les Drapeaux amazighs……..).

Cette vague de répression vise à éradiquer le Mouvement culturel Amazigh au sein des universités Marocaines, aprés que le Makhzen a senti et s'est rendu compte que MCA est devenu une force estudiantine avec des bases populaires dans les universités Marocaines, ainsi que l’adhésion des étudiants amazighs à défendre la culture et la langue sous le cadre de l’organisme MCA dans toutes les enceintes universitaires du royaume. Mais ce qui est étonnant dans tous ces événements fut le silence complice des organisations de défense des droits de l’homme «arabe», les partis politiques, la propagande de xénophobie, la haine et amazighophobie orchestrés par des organes de la presse Marocaine qui ne donne que des explications tendineuses qui cherchent à salir l’image et le militantisme du MCA, en considérant que ces événements sont la conséquence des guerres de leadership et des conflits ethniques.

Mais ce qui fait mal au cœur, est que la presse dite amazighe suit et nage avec le même courant autant que la presse panarabiste pour interpréter ces événements, c’est le cas du journal «le monde amazigh» qui n’a même pas exprimé sa solidarité avec les militants blessés, mais au contraire amina ben cheikh et ahmed assid ont accusé les étudiants amazighs d’être les provocateurs de la violence (voir le journal le monde amazing Numéro 85 juin 2007).

Cette guerre menée par le makhzen contre le mouvement culturel amazigh a échoué dés la première bataille, ces agressions ne ne peuvent pas stopper l’attachement du MCA au valeurs du Timouzgha (la démocratie, la tolérance, l’autonomie, le rationalisme, la relativité, le dialogue…).

Actuellement les 2 emprisonnés du MCA Agadir Nazih Barkan et Abdelkarim Elmassoudi, ont été libéré après la pression et les protestations du MCA et aussi la vague de solidarité et du soutien des organisations, des associations, des potentialités amazighes dans le monde entier (au Maroc, la Kabylie, la Lybie, diaspora et l’Amérique du nord) espérant des bonnes nouvelles à propos des autres militants amazighs qui croupissent dans les prisons de la monarchie Marocaine à Imtghern et Amknas.

(Mohamed Id Baha AKSIL, Ex-militant MCA Agadir, Atlanta , USA)

 
 

Copyright 2002 Tawiza. All rights reserved.