uïïun  124, 

tamyur 2957

  (Août  2007)

Amezwaru

 (Page d'accueil) 

Tamazight

mlmi vad ggn inbbaän iorubiyn am uslway sarkuzi

Tsima yeccin udem i dcar

Siwer a yatarras

Tayri n tililli

Ussan ihrran

Sadu ict n tsrughwa

Français

Meeting du parti de l'istiqlal

Imazighen disparaissent -ils?

Les lettres de Cyprien

Ijjigen n tidi de M.Akunad

Homage au feu Massin Oubella

Déclaration de Rabat

Message de Jean Lassalle

Déclaration des comités de soutien aux détenus du MCA

العربية

متى سيتصرف حكام تامازغا مثل الرئيس ساركوزي ابن المهاجر المجري؟

من أجل الخروج من الإيديولوجيا العربية

عباس الفاسي وقراءة الزابور

 تعامل تمييزي ضد الفنانين الأمازيغيين

باليد اليسرى

قضايا تداولية ومعجمية في الشعر الريفي

الأشكال الاحتفالية التراثية بالريف

الكلمات الأمازيغية في اللهجة الليبية

قراءة قي مشروع الحركة الأمازيغية

مولاي محند والحركة الريفية

العنف الثوري والعنف الرجعي

العنف الثوري والعنف الرجعي

حوار مع الكاتب الفلسطيني جورج كتن

الدولة وثقافة الخطاب والشعارات

الجامعة المغربية على ضوء أحداث العنف

محو الأمية باللغة الأمازيغية

أول هاتف نقال باللغة الأمازيغة

جمعية سوس العالمة للصداقة الأمازيغية اليهودية

مبادرة الصداقة الأمازيغية اليهودية

جمعية الصداقة الأمازيغية اليهودية

بلاغ للهيئات الأمازيغية بجهة سوس

بيان لمجموعة الاختيار الأمازيغي

تأجيل محاكمة الوزاني

لجنة دعم معتقلي الحركة الأمازيغية

رسالة احتجاج لشبكة أزطّا

تقرير لجمعية أسيكل

ديوان شعري أمازيغي

بيان تنسيقية تتبع الشأن الثقافي بالناظور

بيان لحركة المطالبة بالحكم الذاتي لسوس

اعتداء على طالب من الحركة الأمازيغية

نشاط ثقافي لجمعية تينامورين

بلاغ لجنة تاويزا لدعم المعتقلين  

 

Sit-in des Imazighens et meeting du parti de l’Istiqlal à Khénifra

Les militants et les militantes du Mouvement Amazigh, soutenus par la section de l’AMDH à Khénifra, ont organisé dimanche 17 juin 2007 un sit-in de protestation devant la Chambre de l’industrie et du Commerce à Khénifra où le parti de l’Istiqlal a tenu un meeting électoral.

Ce sit-in de protestation a pour objectif de dénoncer les déclarations du secrétaire général de ce parti archaïque et ses positions hostiles à l’amazighité et pour lui dire qu’il « n’est pas le bienvenu à Khénifra ». Imazighns qui ont protesté ont brandi des banderoles, des pancartes et le drapeau amazigh pour signifier aux Istiqlaliens qu’ils ne peuvent plus continuer à manipuler Imazighns par leurs discours hypocrites et démagogiques et que la longue période de ténèbres, d’obscurantisme et de léthargie qu’ils leur ont imposée est révolue d’une façon irréversible. C’est un nouveau jour qui se lève où Imazighns ont pris conscience de leur cause et des complots qui se trament contre elle.

Ce sit-in organisé par Imazighns à Khénifra est un événement militant, pacifiste et responsable d’autant plus qu’il n’avait pas l’intention de contrarier le déroulement du meeting de l’Istiqlal. Mais le parti de la bourgeoisie fassie, formé par les anciens protégés de la France et qui est devenu de surcroît gardienne de l’orthodoxie politico-religieuse, ne l’entend pas de cette oreille. Se comportant comme les seigneurs d’une époque révolue, les Istiqlaliens ont lâché leurs milices aveugles et avides de sang pour s’en prendre aux protestataires : propos diffamatoires, provocations, accusations de « collaboration avec le sionisme »… et des déchaînements de haine et des actes de violence sauvage : sabotage, arrachement de pancartes… et ce n’était pas le courage qui manquait pour riposter.

Les militants amazighs étaient lucides et conscients du piège que les Istiqlaliens, imbus d’autoritarisme, de racisme et de tous les préjugés qu’inspire ce sentiment pernicieux de supériorité, étaient entrain de préparer : instiguer des affrontements et des violences pour donner lieu aux interpellations et aux arrestations. Les militants amazighs ont fait preuve de sang froid, de sagesse et de responsabilité. Et pourtant, l’agitation a continué dans le clan des Istiqlaliens qui ignorent que la protestation, la différence et l’organisation de sit-in sont des droits inaliénables.

Les forces de l’ordre ont été mobilisées pour s’interposer et mettre fin à l’effervescence des milices istiqlaliennes. Le sit-in a été maintenu de façon inébranlable jusqu’à l’arrivée du "pape" du parti de L’Istiqlal auquel les disciples dévoués ont réservé un accueil ex cathedra ou digne des temps féodaux. Imazighns se sont retirés après avoir exigé et récupéré une banderole perquisitionnée par les milices de l’Istiqlal. A l’issue de cet événement, une chose demeure sûre : le sit-in amazigh du 17 juin 2007 à Khénifra a fait comprendre au parti caduc de la bourgeoisie fassie que, désormais, il n’est pas facile de duper Imazighns.

(Anarouz SAADANI, Khénifra, 18 juin 2007)


 

Copyright 2002 Tawiza. All rights reserved.