uïïun  137, 

tzayur 2958

  (Septembre  2008)

Amezwaru

 (Page d'accueil) 

Tamazight

mlmi vad ggn aggagn imuvrabiyn am uggag adzayri katb yasin?

aqqa cmm vari da

"Muci" war idji d midden!!

Alelec

Tafruxt d tbaxxa

Français

Imazighen et le Maroc des autres

Soumettre ou détruire

Marcus Cornelius Fronton

A l'aube maghrébin

Tamazight

Saghru chante la liberté

Rapport tamaynut

CMA: le tribunal incompétent

Un été amazigh à Ayt Said

العربية

متى سيفعل المثقفون المغاربة مثل المثقف الجزائري كاتب ياسين؟

أيور، أيور، ما أر تزريذ بابا؟ جهل واحتقار واستفزاز وقلة حياء

لماذا همشت الأمازيغية في احتفالات عيد العرش؟

إفريقيا بين الانتماء والارتماء

الأمازيغية بين الإقبار والانعتاق

تكريس الهيمنة الفاسية والنزعة العروبية الأمازيغوفوبية

الجرائد المغربية وسباق الصفحات الأمازيغية

أفل البدر

تقرير حول أحداث سيدي إفني

عن أوريكن السياحية وسكانها الأجانب

بيان الحزب الأمازيغي

لقاء حول التنمية بأزرو

تخليد ملحمة أنوال

تقرير عن حضور المرأة في رقصة احواش

تأسيس جمعية أفلاواداي

بيان الجمعيات الأمازيغية بشأن وضعية الأمازيغية

ملتقى الهجرة والتنمية المشتركة

توصيات ندوة الهجرة وإشكالية التنمية

نشاط لجمعيات أيت عبد الله

بيان جمعية تامونت

بيان الحركة الثقافية الأمازيغية

بلاغ الحركة الثقافية الأمازيغية

 

 

 

tamazight

Par: Athanase Vantchev de Thracy

From: Athanase Vantchev de Thracy

To: ali khadaoui

Subject: RE: poèmes d'un grand poète français sur B Habbaz et l'amazighité

Date: Fri, 18 Jul 2008 10:40:04 +0200

Mon très cher Ali,

J'ai écrit ce poème pour honorer la beauté de la langue amazighe que vous aimez tant, à la sauvegarde de laquelle vous vouez votre vie! Qui mieux qu'un poète peut comprendre la beauté de votre sollicitude?

Cordialement votre

Athanase

*****

Mon très cher Ali,

Votre idée est splendide. Votre tableau est magnifique. Je vais le publier dans mon site en écrivant ceci: 'La poésie d'Athanase vue par Ali Khadaoui'. Si vous le permettez. Mais j'ignorais que vous étiez un grand peintre!...

J'ai arrangé le poème: comme c'est un sonnet, j'ai fait de la sorte que les strophes soient séparées l'une de l'autre.

Bien à vous

Athanase

*****

TAMAZIGHT

Je dédie ce poème à tous les enfants de Tamazgha

«Je vais, j’imagine comme je peux les demeures de l’esprit pur… », Georges Maurice de Guérin

Tu es, ma langue ailée, plus tendre à mon cœur

Que les pétales d’azur des roses et des jasmins,

Que le parfum des brises qui flottent dans tes jardins

Un soir torride d’été, orné de mille couleurs !

Tu es ma langue splendide, l’âme pure de ma patrie

La libre Tamazgha, fille adorée des dieux

Qui court de mer en mer et dort sous les cieux

De ses montagnes fières, de ses émeraudes prairies.

Tu es ma langue aimée, tranquille comme le désert,

Légère comme un poème écrit de sable fin,

Sonore comme les tempêtes, mienne comme les chemins

Qui lient mon sang au sang tangible de ma terre!

Ô langue qui coule en moi comme un torrent immense,

Essence de ma survie, mon hymne de transparence!

(Athanase Vantchev de Thracy

Paris, le 18 juillet 2008)

Glose:

-TAmazight (n.f.): la langue millénaire des Imazighen (Berbères) dont la patrie, la Tamazgha (la Berbérie), s’étend de la mer Rouge à l’océan Atlantique, de la Méditerranée à l’Afrique noire.

-Georges Maurice de Guérin (1810-1839): poète et écrivain français, contemporain de Lamartine et de Victor Hugo. Sa poésie est une des plus raffinées de la langue française. Il est l’auteur du Centaure, de la Bacchante et de nombreux poèmes qui se situent à la charnière du romantisme religieux de Chateaubriand et de la modernité poétique de Baudelaire et Mallarmé. Son journal Le Cahier vert et sa correspondance avec Barbey d’Aurevilly traduisent ses interrogations sur sa destinée d’homme et d’écrivain.

(A t h a n a s e V a n t c h e v d e T h r a c y, avthracy@hotmail.com- 38 Boulevard Flandrin, 75116 Paris, FRANCE)

 

 

Copyright 2002 Tawiza. All rights reserved.