uïïun  138, 

mrayur 2958

  (Octobre  2008)

Amezwaru

 (Page d'accueil) 

Tamazight

mlmi vad tssçmç tavdmt tamaäalt imasayn n usizdg atlay di lmuvrib?

Tazrawt n tedyazt

Imttvawn n wmsbrid

Ighghed

Inuffaren

Awal inu s dar willi ferknin

Kradv n isefra

Akamiyyu n ughayyu

Français

La mémoire collective à travers "tasrit" de Bouzeggou

Marcus Cornelius Fronton

V congrès du CMA aura lieu à Meknass

Rappel du CMA aux associations

Imazighen à l'université de "régions et peuples solidaires"

Appel à contribution

العربية

متى ستتابع العدالة الدولية المسؤولين عن التطهير اللغوي بالمغرب؟

الانفصاليون العرب

اثنا عشر قرنا من التاريخ فقط أو الإصرار على الفضيحة

فرخ الوز عوام

تعريب السحور

إغرم أو قصر أيت عمر إبراهيم كتنظيم اجتماعي وبنية سكنية أمازيغية

وقفة تأملية في المسيرة الفنية لمولاي علي شوهاد

الغزل في الأغنية الأمازيغية

قراءة في الأبوم الجديد لمصطفى الوردي

المعجم العربي الوظيفي

الميتولوجيا الأمازيغية

كتاب بالعبرية حول زلزال أكادير

عن كتاب المجموعات الغنائية  العصرية السوسية

الكنكريس العالمي الأمازيغي يحط الرحال بمكناس

رفض الاسم الأمازيغي سيفاو

تأسيس جمعية الهوية الأمازيغية بسلوان

نشاط ثقافي لجمعية محمد خير الدين

بيان المعتقلين السياسيين للحركة الأمازيغية

بيان المؤتمر الليبي للأمازيغية

دورة تكوينية حول تدريس الأمازيغية

تأسيس جمعية إسوان

الإفراج عن معتقلين من الحركة الأمازيغية

بيان جمعية أفريكا

 

 

 

 

Les Amazighs à l’université d’été de "Régions et Peuples Solidaires"

A l’invitation des responsables de la fédération "Régions & Peuples Solidaires", une délégation amazighe composée de Belkacem Lounes, Président du CMA, Ahmed Adghirni, secrétaire général du Parti Démocratique Amazigh du Maroc (PDAM) et des membres de l’association Corso-Berbère, a participé à l’université d’été de ladite fédération, du 25 au 27 août 2008 à Corté (Corse).

Le Président du CMA a exposé la situation générale des Amazighs dans les différents pays de Tamazgha et de la diaspora et a particulièrement insisté sur la détention arbitraire des jeunes Amazighs dans les prisons marocaines à Meknes et à Imteghren, les menaces réitérées par Kadhafi contre les Amazighs de Libye, la guerre menée par les Etats malien et nigérien contre les Touaregs, les crimes commis durant le printemps noir de Kabylie restés à ce jour impunis et l’interdiction du congrès du CMA en Kabylie.

De son côté, le secrétaire général du PDAM a expliqué que la création de son parti s’était imposée pour combler l’absence de représentation des Amazighs au niveau politique et institutionnel. Jusque-là, la Cause amazighe n’était défendue que par des personnes et par des associations culturelles avec de très faibles moyens. Il était donc nécessaire d’élargir la défense de l’amazighité et de porter la lutte sur le plan politique. Pour Ahmed Adghirni, l’interdiction du PDAM est une décision politique qui n’a aucun fondement juridique et qui prouve une fois de plus que l’Etat marocain est un Etat raciste qui favorise l’arabo-islamisme au détriment de la civilisation amazighe. Le Makhzen marocain accepte et soutient financièrement plusieurs dizaines de partis nationalistes arabes et islamistes mais refuse la présence d’un seul parti amazigh. Cela ne peut être et ne doit être accepté ni par les Amazighs ni par les démocrates, ni par les défenseurs des droits de l’homme.

Les membres de l’association corso-berbère ont également pris la parole pour dire leur attachement à leur identité amazighe tout en étant aux côtés de la cause corse. Ils ont également exprimé leur souhait de voir le peuple Corse et les autres peuples exprimer leur solidarité avec le peuple amazigh.

A la suite de quoi, l’assemblée de la fédération Régions et Peuples Solidaires a voté à l’unanimité une motion de soutien au peuple amazigh.

Motion en solidarité avec le peuple amazigh

"La Fédération Régions & Peuples Solidaires, réunie en congrès à Corté (Corse) le 27 août 2008, exprime sa solidarité avec le peuple amazigh en lutte pour la reconnaissance de ses droits culturels, identitaires, politiques et sociaux. Elle dénonce plus particulièrement la répression qui s’exerce actuellement au Maroc (interdiction du Parti Démocratique Amazigh, incarcération abusive de militants) et en Algérie (interdiction de la tenue du Congrès Mondial Amazigh).

La Fédération, convaincue que le peuple amazigh a un rôle fondamental à jouer dans la construction d’un espace de paix, de démocratie, d’échanges et d’enrichissement mutuel de chaque côté de la Méditerranée, est favorable à la mise en place d’une coopération avec les associations et partis amazighs et à la relayer à l’échelle de l’Alliance Libre Européenne".

Corté, le 27 août 2008

Gustave Alirol, Président de la fédération "Régions et peuples solidaires"

 

Copyright 2002 Tawiza. All rights reserved.