uïïun  141, 

ynyur 2959

  (Janvier  2009)

Amezwaru

 (Page d'accueil) 

Tamazight

is ttmmçla tavalca taorabt xf amussu ashyuni?

Tuqqat

Twafit

Reowin n tayri

Atay n udrar

Français

Pour un Etat amazigh

L'amazighité en captivité

Toi, mon Maroc amazigh

Tamazight, identité millénaire du Maroc

L'écrivain amazigh M.Akounad à Tenerife

Activités culturelles du MCA

Imazighen et Lyautey

Communiqué du CMA

Communiqué d'Amenzu et Amghar

Avis de l'association Tawssna

العربية

هل تختلف القومية العربية عن الحركة الصهيونية؟

ضرورة اندماج الجاليات الأجنبية في الهوية الأمازيغية بالمرّوك

أوباما أو تمازيرت

من أجل تغيير إستراتيجية التغيير

المفيد في مناقشة رأي الأستاذ بولكيد

قراءة في المشروع اللغوي لبوجمعة هباز

الهوية الأمازيغية والإسلام والعربية ببلدات تامازغا

قراءة في الفيلم الأمازيغي

معالمنا في خطر

أسئلة من بين أسئلة

ديوان شعري أمازيغي جماعي

الفنان الفكاهي أزنزار

العرض الأول لمسرحية تايري

الإعلام الإلكتروني الأمازيغي

تاماينوت تراسل وزير التعليم حول تدريس الأمازيغية

ندوة فكرية حول محمد خير الدين

أنشطة ثقافية للحركة بمكناس

بيان جمعية أفريكا

بيان التنسيقية الوطنية للحرة الأمازيغية

كتاب أموسو ن ومالو

جمعية أوسان تجدد مكتبها

تأسيس رابطة مدرسي الأمازيغية

أنشطة الحركة الأمازيغية بأكادير

بيان الحركة  الأمازيغية بوجدة

بيان العصبة الأمازيغية

بيان العصبة الأمازيغية للدار البيضاء

التصريح السنوي للشبكة الأمازيغية

بيان الحركة التلاميذية بأولماس

بيان تنسيقية كاتالونيا

 

 

 

Mouvement Culturel Amazigh, Section d’Imtghren

Compte-rendu des activités culturelles.

 

Le Mouvement Culturel Amazigh, section d’imteghren, a organisé des journées culturelles les 20 -21 et 22 Novembre 2008 au sein de la cité universitaire pour la sensibilisation des masses estudiantines de la cause amazighe. Ces activités ont drainé une assistance estudiantine massive. A travers des activités diversifiées et engagées, le public estudiantin a eu l’occasion de s’informer suffisamment sur l’affaire de la détention politique des militants du MCA.

La première journée a été inaugurée par une exposition des livres, des cassettes et CD de la chanson amazighe engagée .Le même jour a connu également l’organisation de cercles de débats sur différentes questions relatives à la cause amazighe.

La soirée a été consacrée à une conférence sous thème «Expérience militante du MCA au sein de l’université» animé par BENYOUSEF Med, l’un des anciens militants du MCA d’Oujda. Le conférencier a abordé le processus du combat amazigh estudiantin: il a évoqué la domination des courants arabistes (islamo-salafistes et arabo-baatistes) sur le campus universitaire durant les années 50 jusqu’à les années 90, chose qui a retardé l’apparition de discours amazigh. Il a précisé que la construction de ce discours moderne, démocratique, et laïque est dû à plusieurs facteurs parmi eux: la disparition de l’ex U.R.S.S et l’influence direct de cet évènement sur les courants marxisants. Les évènements du printemps amazigh ou le soulèvement du peuple amazigh pour la revendication de son identité amazighe en Algérie ont influencé positivement sur le combat amazigh au Maroc. Puis Mr. BENYOUSEF qualifia la période actuelle que traverse le MCA et Imazighen en général comme période de chaos et de répression: le cas des jugements injustes et fallacieux contre les détenus politiques de la cause amazighe en est l’exemple illustratif. la majorité des interventions ont insisté sur la nécessité de continuer les actions militantes pour libérer les quatre détenus politiques qui croupissent encore dans les prisons du Makhzen (OUALY Slimane, SEKKOU Med , OUADOUCH Hamid et OUSSAYA Mustapha ).

Le soir de la deuxième journée a été marqué par l’organisation d’une conférence intitulée «Mouvement Culturel Amazigh: réflexions autour de la problématique actuelle» animée par Mr. LIHI Hamid militant amazigh indépendant, le conférencier salua d’abord les quatre détenus politiques encore en détention injuste, il donna ensuite un rappel historique de la résistance amazighe (Chéchong, Jugurtha, zaouïa dilate, PDAM …), il présenta ensuite un inventaire des forces potentielles amazighes notamment les jeunes et les femmes qui constituent une force réelle, puis il cita quelques obstacles du combat amazigh à savoirs: la crise du leadership, fuite de responsabilité, crise de confiance et la faiblesse de la production culturelle et artistique… il donna ensuite des éléments de réponse pour la problématique actuelle- sachant dit-il que la réponse doit être collective- comme la nécessité d’un organisme qui doit regrouper les anciens militants du MCA estudiantin et ensuite élargir cette organisation sur les militants, cadres associatifs ou personnes indépendants et jouissant d’une réelle crédibilité au sein du MA. En conclusion il insista sur le rôle primordial des jeunes dans la construction d’une nouvelle organisation civile: «Un tel cadre permettra en premier lieu d’instaurer le lien continu qui donnera son prolongement naturel aux activités des étudiants du MCA dans la société civile» disait-il. La plupart des interventions ont traité la crise de leadership: une leadership amazigh au sens traditionnelle du mot est fortement rejetée en faveur d’une hiérarchie démocratique et moderne.

Le troisième jour a connu l’exposition des tableaux de l’artiste peintre OUALARBI Mbark (N’ba) une occasion pour découvrir l’autre talent de Nba en plus de son talent d’artiste chanteur puis ce fameux chanteur de la musique engagée membre du groupe musical Saghru passa à la signature de son dernier album intitulé «Tilelli». La cause amazighe pour ce dernier est une question d’existence (to be or not to be, this is the question).

La soirée a été consacrée pour donner la parole aux ex-détenus politiques dans un cercle de débat assistés par des centaines des étudiants ensuite une manifestation a été organisée ainsi ces activités culturelles se sont achevés par la lecture du communiqué final.

(Fait à Imtghren le 23 /11/20)

 

 

 

Copyright 2002 Tawiza. All rights reserved.