uïïun  146, 

sdyur 2959

  (Juin  2009)

Amezwaru

 (Page d'accueil) 

Tamazight

asnãb n tutlayt tamazivt niv asnãb n uwank amaziv?

Attvas di drus

Tanekra

Tuda

Français

Est-t-il possible de promouvoir tamazight?

Racisme et discrimination

Le voyage de Mouliéras

Intervention du président du CMA à Genève

Intense activité du CMA à Genève

La littérature amazighe honorée à Oujda

Activité de l'association Fazaz

العربية

ترسيم اللغة الأمازيغية أم ترسيم الدولة الأمازيغية؟

أمة "اقرأ" لا تقرأ

القضاء العرفي الأمازيغي

الشرق الأوسط أم شرق أسيا؟

مسألة التفاهم بين اللهجات الأمازيغية

الزاوية الدلائية

اللغة والبكاء والإنصاف 

الإعلام الإلكتروني الأمازيغي

قراءة في الفيلم الأمازيغي

اللغة الأمازيغية والتحديات المطروحة

كتاب للباحث يمني قسوح

كتاب للباحث أحمد الخنبوتي

قراءة في الفيلم الأمازيغي

العنف ضد الأمازيغ

استغلال الفنان الأمازيغي في الحملات الانتخابية

الشاعر مولاي الغالي أوتاليوين

لقاء مع الباحث المستمزغ سترومر

تأسيس فرع تاماينوت بأكدال بالرباط

بين الحركة من أجل الحكم الذاتي للريف

بيان الحزب الديموقراظي الأمازيغي

بلاغ المرصد الأمازيغي لحقوق الإنسان

أنشطة ثقافية للحركة الأمازيغية بطنجة

بيان الشبكة الأمازيغية

إعلان جبهة أمياواي

نشاط ثقافي لجمعية أنير بتازا

بيان لمنظمة تاماينوت

بيان الحركة الأمازيغية بإمتغرن

بيان جمعية تلاليت

بيان الحركة الأمازيغية بأكادير

بيان تنسيقية أميافا

فاتح ماي بالحسيمة

نشاط لجمعية الهوية الأمازيغية

بيان الحركة الأمازيغية بالناظور

نشاط لجمعية أسنفلول

بيان فاتح ماي بإمتغرن

تجديد مكتب جمعية فضاء أمازيغ

بيان الحركة من أجل الحكم الذاتي

 

 

 

 l’Association Fazaz

Le Mouvement Amazigh, quel rôle dans le développement de la vie amazighe?

Par: smail outoulout

 

Le village Timdst, à 65 km de Marrakech été au rendez-vous pour un débat organisé par l’association Fazaz, créée en 2008, et assisté par l’Organisation Tamaynut sections Imintanout et Ait Ourir et l’association Tifrawn du Tighdwin.

Dès leur arrivée au Village, les présents étaient très flattés par la chaleur de l’accueil et d’hospitalité des habitants du village et de l’association Fazaz.

Les membres de cette dernière ont accompagné les représentants du mouvement amazigh pour une balade sur le terrain de la compagne Timdst afin de voir de prêt, la situation dans laquelle la population vit. Malgré la beauté de ce village, la vie des habitants devient critique est entouré de danger, surtout dans les saisons des pluies. Parmi ces problèmes : l’absence de l’eau potable (le village se base sur les sources et les puis), la situation de la seule école du village qui contient deux classes et qui est construite à quelques centaines de mètres au sommet d’une montagne obligeant les élèves à (grimper) pour assister au cours en sachant que les études s’arrêtent quand il pleut à cause de l’impossibilité d’arrivée à l’école. Absence du réseau téléphonique, absence d’un hôpital. Et la situation difficile de la route (piste) qui relie le village et ses entours à centres de Tighdwin et d’Ait Ourir….

Ces exemples sont une chaine d’une série de problèmes qui rend la vie du village difficile et parfois impossible, sous le regard des autorités régionales que la population rencontre, juste, pendant les périodes des élections.

Après le déjeuner, le débat commence avec une intervention de Mr le Président de l’association Fazaz qui a souhaité la bienvenue, et remercie les associations présentes et déclare l’attachement du village et ses habitants à leur culture et leur identité amazighe et dénonce le refus du Kayid de la région, de permettre l’organisation du débat dans la seule salle du village, chose qui explique le choix d’un des champ du village pour réussir cette rencontre.

Après, Mohammed AMEDJAR prend la parole pour parler du Mouvement Amazigh depuis sa création jusqu’à nos jours, de ses outils de travail, sa stratégie et son rôle au développement et de protection de l’identité, de la culture et de la pensé Amazighe comme une ouverture au développement de la vie Amazigh.

L’intervention de Smail OUTOULOUT s’est concentrée sur l’approche Identité /Développement, en précisant que tous les problèmes vécus au village et autres villages et compagnes du Maroc où résident une majorité Amazighe sont dues à la non reconnaissance de leurs droits identitaires dont le politique et le socio-économique sont inséparables. Et dès qu’une association Amazighe, exemple Fazaz à Timdst, est créée on assiste à un changement vis a vis du développement au niveau intellectuel et matériel de la population, car il y a une conscience qui surgisse et c’est que la population, surtout dans le monde rural, mérite plus que d’être des chiffres utilisés pour augmenter le taux de la participation aux élections.

Connaître soi et son importance, c’est se développer et s’améliorer. C’est la conclusion à partir de laquelle Hafid ADERDOUR et les autres intervenants poursuivent le débat. Ils ont déduit que le Mouvement Amazigh en relation avec la vie amazighe notamment le village de Timdst est l’initiation à la récolte de cette connaissance du soit et que grâce à ces militants, issus de cette vie amazighe, que cette relation Identité/Développement puisse se familiariser et se traduire en un développement durable de l’HOMME, de TERRE et d’IDENTITE

Tamazight i tudert, tudert i Tmazight.

Copyright 2002 Tawiza. All rights reserved.