uïïun  147, 

sayur 2959

  (Juillet  2009)

Amezwaru

 (Page d'accueil) 

Tamazight

i yan n yinaw amaziv d amynu

Tarzugi

Tira

Mma

W attvu n urghmmuy

Français

Zayd Ouchna 1er lauréat du journalisme amazigh

Le voyage de Mouliéras

La dictature du mensonge

La campagne électorale

Dans les girons l'identité

Ferroudja, l'hirondelle du Djurdjura

Les aveugles

Déclaration du Caucus Amazigh

العربية

من أجل خطاب امازيغي جديد

العرب الأمازيغ والانتماء الهوياتي الأمازيغي

الحرب الكبرى ضد اللغة الأمازيغية

سهرة موازين تتحول إلى غضب امازيغي

تامازيفت آية من آيات الله أم كذب على الله

تامغارت تامازيغت مفتاح دولة تامازيغت

عدجو وحريتي

هل منكم من يتذكر رباز ن الريف؟

نداء إلى الضمير الأمازيغي

ارمي ف الزبل

نظام القبيلة

قراءة في كتاب الحقوق اللغوية

وفاة الفنان مبارك أيسار

نيني رشيد ومساوئه

الفنان حسين طالبي

حوار مع الفنان عمر أيت سعيد

الألبوم الجديد لعمر أيت سعيد

الفلم الجزائري إيراون يحصل على الجائزة الأولى

ملتقى الحقوق اللغوية والثقافية

تأسيس جمعية فضاء الفنون

أنشطة الحركة الثقافية الأمازيغية  بمكناس

بيان جمعية إزرفان

جمعية أمازيغية جديدة بطنجة

مجموعة الاختيار الأمازيغي تعزي

بيان تنسيقية تنزروفت

 

 

 

Instance Permanente des Nations Unies pour les Peuples Autochtones, VIII session, New-York, 18-29 Mai 2009

Déclaration du Caucus amazigh

 

La délégation amazighe participant à la huitième session de l’Instance Permanente des Nations Unies, s’est réunie au siège des NU à New-York. Après avoir passé en revue la situation des droits du peuple amazigh, constate 

Au Maroc

Après quelques actions en faveur de la reconnaissance de l’identité amazighe depuis 2002, le mouvement amazigh constate un double langage d’application des engagements du gouvernement marocain au niveau du renforcement de la langue amazighe dans la vie publique et l’introduction de tamazight dans L’éducation et les média.

L’expropriation et la spoliation des terres des Amazighs se poursuivent sans relâche, poussant les paysans Amazighs à la pauvreté et à l’exil.

L’interdiction des prénoms amazighs se poursuivent malgré l’engagement du gouvernement marocain devant les instances onusiennes de remédier à la situation.

Le Mouvement Culturel Amazigh au Maroc dénonce l’arrestation des militants amazighs, (Boumalen n dades, les étudiants de Meknès, Agadir, Errachadia, Imi-n-tanut, et les militants assistants au festival musical de Rabat) et la dissolution du Parti Politique amazigh.

En Algérie

la constitution de l’académie amazighe, et la reconnaissance de la langue amazighe dans la constitution comme langue nationale sont des actions du passé.

la politique de l’arabisation idéologique risque d’éradiquer l’identité amazighe. Tous les moyens politiques, administratifs et financiers de l’Etat sont massivement mobilisés pour le sabotage économique de la Kabylie, et la marginalisation de la région. Le Mouvement pour l’autonomie de la Kabylie n’est pas reconnu. Les autres régions amazighes de l’Algérie vivent dans la même situation. Et cela dévoile le double discours du gouvernement algérien.

Les violences policières du printemps noir 2001 ont fait 127 morts et des milliers de blessés dans la Kabylie sont restés dans l’impunité.

En Libye, et en Tunisie l’existence du peuple amazigh est simplement niée par ces régimes totalitaires.

En pays touareg notamment du Niger et du Mali, les discriminations et la marginalisation de ce peuple et le non respect des accords signés entre les Touaregs et les gouvernements de ces Etats, pousse régulièrement les touaregs à se révolter pour dénoncer les injustices et les menaces à leur survie.

Cette répression amène les populations touarègues à se refugier à l’extérieur de leur pays d’origine.

Nous recommandons à l’Instance Permanente:

-Mettre en ouvre la déclaration pour les droits des peuples autochtones telle qu’elle a été approuvée par l’assemblée générale des nations Unies.

-La reconnaissance constitutionnelle de la langue amazighe comme langue officielle des Etats de Tamazgha (Afrique du Nord)

-Créer des institutions amazighes nationales et régionales chargées de la formation, de la protection et de la promotion de l’identité amazighe,

-La généralisation d’une manière sérieuse et crédible de l’enseignement de la langue amazighe et son intégration équitable dans les medias publics,

-L’autodétermination des régions amazighes dans des systèmes fédéraux, garantissant au peuple amazigh le droit du partage du pouvoir des richesses et des valeurs dans le respect de l’unité nationale et l’intégrité territoriale des Etats respectifs,

-Soutenir la volonté du peuple Canarien dans son projet de l’autodétermination. Organisations signataires :

-L’International Touarègue (Bordeaux)

- Association touarègue tidawt

- association Tin-Hinan ( Bourkina fasso)

- Congres Mondial Amazigh (Paris)

-Association ASIDD (Meknes, Maroc)

- Organisation TAMAYNUT (Rabat Maroc)

- Confédération des associations amazighes du sud marocain (Tamunt n Iffus) ( Agadir Maroc)

- Association Tawssna ( Achtouken –Ait Baha- Maroc)

- Tamaynut-América,

(New-York, 26 Mai 2009)

 

 

 

Copyright 2002 Tawiza. All rights reserved.