uïïun  154, 

sinyur 2960

  (Février  2010)

Amezwaru

 (Page d'accueil) 

Tamazight

is "ddarija" tamrrukit d tantala d taorabt?

Tabrat tameggarut

Tabrat inu

Tadvuri n taguri

Tiq nigh war zir

Inkraf

Rcem s tguriwin

Adllis "sadu tira... tira"

Français

L'amazighité entre la loi divine et la loi humaine

Tanger: un toponyme amazigh

Réflexion sur la question amazighe

L'identité et les droits culturels amazighs

العربية

هل الدارجة المغربية لهجة عربية؟

سنة أمازيغية سعيدة ولو كره المغرضون

قضية الهوية في الديانة الإسلامية

رسالة بدون طابع

الجغرافية والهوية الوطنية الليبية

اتهام بالخيانة كل من ينادي بالوطنية

معتوب لوناس: المتمرد الظريف

ضربة المدفع التي مددت حدود مليلية المحتلة

تاريخ مقرصن

الأمازيغية ومفهوم التعدد والاختلاف

الثقافة الأمازيغية وتأثيرات العولمة

الشعر الأمازيغي بالجنوب الشرقي

تأسيس فرقة تنغريت لأحيدوس

كلمة الجمعيات الأمازيغية بالناظور بمناسبة السنة الأمازيغية الجديدة

جمعية سكان الجبال تعقد مؤتمرها الأول

رسالة مفتوحة لجمعية تيموزغا

بيان الحركة الأمازيغية بثيطاوين

أرضية جمعية أسيكل

تجديد مكتب الشبكة الأمازيغية بتزنيت

بيان الشبكة الأمازيغية

 

 

 

réflexion sur la question amazighe

par : ait mouna khalid

 

Dans le cadre de la célébration de la nouvelle année, un immense désir me pousse à rédiger quelques lignes afin de mettre la lumière sur la situation de la langue amazighe qui doit être une priorité absolue dans notre pays.

pour être objectif, j’aimerais bien adopter une démarche tout à fait particulière en se basant sur des propos historiques et de la philosophie de l’histoire afin de ne pas tomber dans une subjectivité aveugle. suivant la maxime disant que «les réponses sont aveugles, seules les questions sont voyantes», je serais obligé de commencer par une question: est ce qui il y a vraiment un changement en ce qui concerne la position de tamazight dans notre pays? la réponse est forcément non. la supercherie et la trahison que le peuple amazighe a vécues et les vit actuellement et les vivra ultérieurement sont les mêmes à travers toutes les périodes de notre chère histoire.

pour éclaircir les esprits sur la trahison et sur le cycle vicieux dans nous nageons actuellement, je ne me tarde guère et à titre comparatif d’évoquer une thèse de schopenhauer «le monde est pareil aux drames de gozzi où l ‘on retrouve sans cesse les seuls et mêmes personnages nourrissant les mêmes desseins et ayant la même destinée. les mots et les événements partout varient d’une pièce à l’autre mais l’esprit de ces événements est partout le même, les personnages d’une pièce ne savent rien sur les faits survenus dans une autre pièce biens qu’ils aient pris part eux -mêmes voici pourquoi après tant d ‘expérience antérieure pentalone n’est pas devenu plus adroit et généreux ni tartaglia plus consciencieux ni brighella plus brave ni colombine plus pudique»1. cette thèse est largement conforme à notre réalité on ne peut guère dire de l’élite politique gouvernementale actuelle qui n’est pas meilleure de celle qui a inventé le mythe du dahir berbère 16 mai 1930 et qui a été sarcastiquement exploité par ait oughrabo via des croyances religieuses pour donner naissance au soi-disant mouvement nationaliste qui a été par excellence le bras droit de la colonisation française. la trahison de l’élite d’aujourd’hui se concrétise par certains partis politiques constituant le parlement marocain. durant leurs compagnes électorales qui ont été financées par l’argent des plus diminues via les impôts payés à l’état, ces partis politiques ont fait des promesses non tenues. parmi ces promesses je me bornerai à citer quelques unes qui ont une grande signification:

-réforme constitutionnelle visant à faire de la langue amazighe une langue nationale.

-doter le peuple amazigh d’une chaîne télévisée pour émettre des programmes consacrés pour tamazight.

-donner une importance pour l’enseignement de la langue amazighe dans les écoles publiques.

en tant que jeunes et comme moteur de la société j’invite tous les jeunes à revenir un peu en arrière et mettre une vue sur le processus historique édifié par nos aïeux. le trésor intellectuel culturel historique produit par nos chers ancêtres a énormément d’importance pour entamer des pas en avant.

l’historien russe v.klioutchevski disait qu’il ne savait ce que deviendrait l’homme dans mille ans mais si on lui ôtait l’expérience vécue et celle léguée par l’histoire, il oublierait tout et désapprendrait tout et devrait repartir à zéro. selon fueurbach «dans un homme accompli doivent se réunir la force de la pensée la force de la volonté la force du cœur. la force de la pensée est la lumière de la connaissance, la force de la volonté est l’énergie du caractère, la force du cœur est l’amour»2. nous devrions essuyer la poussière sur notre histoire qui a été contaminée par les mensonges, le verbiage et la langue de bois que certains groupes disant islamistes et certaines personnalités politico politiciennes adoptent et diffusent par excellence. les leaders de certains partis politiques qui ont une nostalgie pour des périodes très anciennes dans l’histoire de l’humanité héritières des caprices et des rêves pour un parfait radicalisme et l’élimination de l’autre intellectuellement qui vont mêmes à l’encontre des principes divins inspirés par le coran. l’islam appelle à la diversité qui mène à l’union. cette prescription est enracinée dans les textes coraniques, on lit d’ailleurs dans le livre sacré comme l’avait souligné l’écrivain marocain mahdi elmandjra «o humains nous vous avons constitues en peuples et en tribus pour que vous vous entreconnaissez, le plus noble auprès de dieu est le plus pieux parmi vous «3. le coran évoque les gens de livre (les juifs et les chrétiens) d’où une acceptation de la diversité religieuse. la diversité donne un sens à l’unité, une unité qui n’exclut pas la tolérance envers les autres cultures. sur ce point exactement, je serais obligé de rappeler quelques propos de mahatma ghandi «je veux que les cultures de toutes les terres souffle a proximité de ma maisons aussi librement que possible mais je refuse d’être renversé par le souffle de l’une quelconque d’entre elles». la même préoccupation était soulignée dans le rapport limits to learning 1979 «la diversité culturelle tant au niveau national qu’international demeure l’un des besoins psychologiques immatériels les plus élémentaires». le courant idéologique, radicaliste et extrémiste doit comprendre que l’islam n’est pas seulement une religion, il incarne d’abord et avant tout une vision, un projet de société et un système de valeurs socioculturels que ce dernier n’exploite aucun effort pour les comprendre et les respecter. le courant amazighobe s’incarnant par les mouvements islamistes radicalistes est un vrai laboratoire opérationnel destiné à la fabrication des idées qui vont à l’encontre des valeurs islamiques sacralisant le radicalisme pour des fins politico-socio-économiques. selon le philosophe matérialiste du 17 et 18 ème siècle francis bacon il faut détruire les fantômes peuplant la conscience de l’homme, la foi aveugle le sens habituel des mots afin d’ouvrir la route à la vérité. on doit avoir recours au doute méthodique pour laisser jaillir la clarté. mes propos n’ont rien de chauvin, je serais le dernier vu mes convictions profondes et ma foi en la diversité culturelle à nier la validité de l’islam et son utilité dans toutes les dimensions de la vie humaine. ce que je conteste beaucoup c’est son exploitation pour des fins qui n’ont rien avec l’islam et son fusionnement à la langue arabe pour des raisons idéologiques qui vont mêmes à l’encontre de l’inspiration divine.

pour ne pas être lourd sur les lecteurs je voudrais rappeler la maxime disant «qui ignore son histoire sera obligé de la revivre». je saisis l’occasion pour rendre mon hommage à tous les militants des droits de l’homme dans les quatre points cardinaux de la planète, un grand hommage rendu à l’emir abdelkrim elkhettabi qui n’a pas même pu bénéficier de son droit légitime et naturel pour être enterré et avoir une tombe dans son pays natal et parmi ses aieux. un grand bravo à toutes les associations qui travaillent pour le bien-être de la langue, terre, peuple amazighe. un grand bonjour à notre journal préférable tawiza qui nous a ouvrit ce précieux espace pour la discussion, sans oublier son rédacteur en chef mr mohamed boudhan.

ait mouna khalid : chobikhalid@hotmail.com

****

Notes:

1 qu'est-ce que la personnalité de:

2 idem

3 le coran sourate elhoujourate verset 13.

 

 

 

Copyright 2002 Tawiza. All rights reserved.