uïïun  158, 

sdyur 2960

  (Juin  2010)

Amezwaru

 (Page d'accueil) 

Tamazight

is taorabt d tutlayt n tayunt?

Ma yaghan afgan?

Isutar n tmzvi

Di tifrayin n umzruy

Mani tllid?

Français

Les derniers baatistes

Le sort d'imazighn en Afrique du nord

Carneade, critique des certitudes

L'épopée de Dhar n Ubarran

L'orpheline Aicha

Les revirements de l'histoire amazighe

1 mai amazigh à Khnifra

Activités d'associations à Khnifra

العربية

هل العربية لغة الوحدة؟

من هم الانفصاليون حقا؟

الخطابي، الأمازيغية والحركة الوطنية

الأمازيغية المكتوبة باللاتيني ستطرد الفرنسية من بلاد تامازغا

بيان المعتقل عبد الله بوكفو

بيان معتقلي القضية الأمازيغية

الفراعنة الأمازيغ

حوار مع الكاتب محمد الصالح ونيسي

ديوان جديد للشاعر فريد زلحوض

وفاة الفنان أعشوش

بيان المرصد الأمازيغي

نداء إلى الجمعيات الأمازيغية

نشاط لرابطة تيرّا

بيان جمعية أكنول

بيان الحركة الأمازيغية بأكادير

نشاط الحركة الأمازيغية بثيطاوين

الدورة التاسعة للجامعة الصيفية

ملتقى الأدب الأمازيغي

 

 

 

La manifestation amazighe du 1er mai à Khénifra

Par : Anarouz SAADANI - Khénifra

A l’occasion du premier mai, le mouvement amazigh à Khénifra est descendu dans la rue pour participer aux défilés commémoratifs de la Journée Mondiale du Travail. La présence remarquable des imazighns s’exprime par des slogans, des banderoles, des drapeaux aux couleurs chatoyantes…

Il s’agit d’un événement important dans le sens où la revendication amazighe retentit, c’est le cas d’ailleurs chaque année à la même occasion, dans les rues de la ville de Khénifra, l’un des fiefs les plus connus de la résistance amazighe. Un sentiment identitaire très fort, un enthousiasme lucide et un engagement infaillible ont caractérisé la marche des imazighns, une marche pour se faire entendre et frayer un chemin d’un pas sûr vers l’avenir, voire vers la liberté et la dignité amazighes.

C’est une marche pour exiger la libération des détenus politiques amazighs (a Oussaya/ a Ouâdhouch wxxa c-usin, nusi ffirac anzwum… a été scandé à plusieurs reprises), réclamer la reconnaissance officielle de tamazight, dénoncer les torts qui ont été infligés par l’Etat marocain à l’amazighité, la falsification de l’histoire, l’enseignement « arabitraire » de tamazight….

La manifestation du premier mai était un moment intense, un retour vers soi et vers les autres, un questionnement sur le devenir de tamazight, sur la responsabilité de tous les imazighns là où ils sont. C’est la journée mondiale des travailleurs qui réclament leurs droits sociaux et économiques, mais pour imazighns c’est une occasion pour revendiquer leur droit à l’existence.

Copyright 2002 Tawiza. All rights reserved.