uïïun  164, 

mggyur 2960

  (Décembre  2010)

Amezwaru

 (Page d'accueil) 

Tamazight

tamukrist n tnttit di lmrruk

Tamsghrit n tmzzuyt n Ibadviyn

Abrid ghar uzarug

Azekaw n Zen

Siwel, ini

Français

Le Maroc, une transition démocratique ou un autoritarisme sophistiqué?

Une langue à couper

Faut-il sacraliser la langue arabe?

Conte amazigh

Nouvelles interdictions de noms amazighs

Amnesty interpelle le ministre de l'intérieur sur à propos de Chakib Kheyyari

Organisation des jeunes amazighs

Cinéma des hautes montagnes

Conférences sur les recommandations aunisiennes concernant tamazight

Nouvelle publication amazighe

العربية

إشكالية الهوية بالمغرب

لمشترك العنصري بين القومجية العربية والصهيونية

محمد أركون والأمازيغية

الجهوية الموسسعة أو المؤامرة العروبية الموسعة؟

التعايش والمساواة في بلاد الأمازيغ

الحركة الانفصالية الصحراوية

تدريس الأمازيغية: واقع هش وآفاق غامضة

لقاء مع الحاج اعراب اتيكي

عمل جديد للفنان أحمد باعمران

بيان حول اغتيال بجمعة الهباز

بيان الحركة الأمازيغية لأكادير

بيان منتدى حقوق الإنسان للشمال

بيان جمعية أسكيل

بيان منظمة أزرفان

هيومان رايتش تلتقي بالمرصد الأمازيغي

المرصد الأمازيغي يتضامن

الوقفة الاحتجاجية لطلبة الدراسات الأمازيغية

عيد ميلاد أوسرغين أمناي

 

 

 

Amnesty international (Section Française) interpelle le ministre de l’intérieur sur le cas de Chekib El-Khiari

 

Amnesty international – Section Française, Groupe d’Aix-en-Provence interpelle le ministre de l’intérieur à propos de Chekib El-Khiari

Monsieur le ministre de l’Intérieur Taïeb Cherkaoui

Quartier Administratif

Rabat Maroc

Aix en Provence le 15 octobre 2010

Excellence,

J’ai eu l’honneur en février dernier d’attirer votre attention sur le cas de Chekib El-Khiari, prisonnier d’opinion, en vous demandant sa libération immédiate et inconditionnelle.

Je me permets de vous rappeler la situation de Chekib El-Khiari accusé d’outrage aux autorités publiques et d’avoir fait des dépôts non autorisés sur un compte bancaire ouvert en Espagne. Chekib El Khiari purge actuellement une peine de trois ans de prison dans la prison de Toulal.

Amnesty International considère que Chekib El-Khiari a été condamné pour des raisons politiques et que les autorités le punissent pour avoir dénoncé l’implication de hauts responsables de l’état dans un réseau de trafic de drogue et pour avoir milité pour les droits humains.

Chekib El-Khiari est un défenseur des droits humains. Il a fondé l’Association Rif des droits de l’homme (ARDH), qui milite sur diverses questions comme le traitement infligé aux migrants de l’Afrique sub-saharienne, la violence contre les femmes et le trafic de drogue dans la région côtière du Rif. Il est donc un prisonnier d’opinion.

J’ai ce mois-çi recueilli à Aix en Provence les signatures de 127 citoyens vous demandant, comme moi, la libération de Chekib El-Khiari. Vous les trouverez jointes à ce courrier. Vous pourrez noter les signatures de:

Stéphane Hessel Ambassadeur de France, ancien résistant français, un des rédacteurs de la Déclaration universel des droits de l’homme de1948.

Jean-Louis Crémieux-Brilhac, résistant, homme politique et historien français.

Dans l’espoir que notre requête sera entendue, je vous prie de croire, Excellence, à l’expression de ma très haute considération.

Michel Biétry

783 chemin du Pont Rout

Copyright 2002 Tawiza. All rights reserved.