uïïun  167, 

krayur 2961

  (Mars  2011)

Amezwaru

 (Page d'accueil) 

Tamazight

tamukrist n tnttit di lmrruk

Adlis n "Fitu"

Nba

Tibdvit n Nba

Tirra dawawal

Tafrawt

Muna nu

Français

La note absente

Réflexions sur la traduction amazighe

Et l'identité?

Pourquoi enseigner la langue amazighe?

Le Maroc appartient-il-aux marocains?

Hommage à Mbark Nba

العربية

إشكالية الهوية بالمغرب

الأمازيغية وقضية الصحراء

باحث من ليركام يحيي أسطورة الأصل اليمي للأمازيغ

إشكالية الكتابة بالأمازيغية

الكتاب الرقمي الأمازيغي

إيناكن ديوان أمازيغي جديد

الهامش بين إمكانية العودة وواقع الإمكانية

محمد شكري، نجمة الأدب الأمازيغي المكتوب بالعربية

رسالة الكنكريس الأمازيغي إلى عميد ليركام

كفى من الافتراء والتعمية

بؤس النظام وتخلف الشعب

وفاة خزانة أدبية بالجنوب الشرقي

مسابقة تيرا للإبداع الأمازيغي

الشاعر محمد إتزيض

رسالة الشبكة الأمازيغية إلى عميد ليركام

جمعية أسيكل وتدريس الأمازسيغية

العدد السابع من مجلة تيفاوين

بيان استنكاري لجمعية ماسينيسا

ائتلاف الصحراويين الأمازيغ

بيان منظمة تاماينوت

 

 

 

le maroc appartient-il aux marocains?

par: hassan oulghaz

 

à première vue, il semble très facile de résoudre, même aveuglément, ce mystérieux énigme: «le maroc appartient-il aux marocains»? mais pour savoir effectivement à qui appartient ce maroc, il faut vraiment une étude approfondie. il faut, incontestablement, avoir à l’esprit l’historique des événements qui ont marqué le passé et être pleinement conscient du présent de ce pays. il faut d’abord savoir qui est le maroc éternel et qui sont les marocains au passé et au présent?

le maroc est un pays amazigh, il fait parti des pays de tamazgha en afrique du nord. il était l’immense territoire où vivaient imazighen en convivialité avec les juifs et les africains durant plusieurs siècles sans aucun conflit. malheureusement, l’histoire de ce pays a été rythmée par plusieurs invasions qui ont bouleversé la vie sociale, politique et religieuse. il a été occupé par une série d’envahisseurs, les vandales, les byzantins, les romains etc. lorsque volubilis a été abandonné par les romains à la fin du iii ème siècle, elle a été habitée par imazighen chrétiens, elle est le fief du roi amazigh juba ii jusqu’à la conquête arabo-musulmane qui a pu transformer les mœurs du peuple amazigh. convertis à l’islam, les habitants de volubilis accueillent my driss et ils le suivent pour fonder la ville de fez devenue aujourd’hui le fief de la bourgeoisie citadine arabo-andalouse, malheureusement, les arabes chauvins encouragent l’assimilation par la force et la pratique de la politique discriminatoire. depuis des périodes anciennes, suite aux multiples incursions étrangères, l’afrique du nord connaît l’instabilité politique. en l’an 648, l’envoyé arabe ibn sâd fort d’un contingent de vingt milles hommes pille le pays (ifriqiya) l’actuelle tunisie. en l’an 67o, les guerriers arabes lancent leurs chevaux à la conquête des terres africaines et, sous le commandement du missionnaire arabe oqba ibn nafi, les combattants portent un coup rude aux imazighen et fondent la base arrière arabe: «kairouan». oqba pousse ses cavaliers vers les côtes atlantiques du maroc, c’est le début de l’arabisation définitive de l’actuelle tunisie. imazighen réagissent sous les ordres de koceila. a son retour, oqba est tué, la domination étrangère temporairement freinée. après la mort de koceila la reine dihia tient les rênes, elle reprend le flambeau mais en l’an 702 les arabes matent la résistance amazighe et l’ifriqiya est assez rapidement séduite par l’islam politique des arabes. l’invasion arabo-musulmane bouleverse irrémédiablement la vie sociale, politique et religieuse, elle modifie le peuplement de tamazgha. a partir du 19ème siècle les colonisateurs européens arpentent les pays de tamazgha et le sahara, ils tracent des frontières pour morceler l’immense territoire amazigh et ils dressent la liste des richesses à exploiter. au début du 20ème siècle, les puissances françaises et espagnoles se sont précipitées à bénéficier de la part du lion des ressources naturelles au maroc. le makhzen en collaboration avec le mouvement dit «national» discutait avec les autorités françaises, qui exerçaient le pouvoir politique sur le maroc depuis 1830, la possibilité d’occuper le pays, sous réserve d’y établir un etat arabe, c’est le mot de l’énigme confidentiel du traité du protectorat français au maroc. en 1912 l’armée française envahit le pays malgré la résistance armée des tribus amazighes qui refusent, à tout prix, l’occupation étrangère du pays, l’armée espagnole qui occupait le nord et le sud du pays écrase la résistance armée des tribus amazighes au rif par l’usage des armes chimiques universellement prohibées. avec cette période s’ouvre une période d’histoire particulièrement difficile pour imazighen. c’était le début de la colonisation officielle, encouragé par l’etat français, qui repose sur une pratique inique, des milliers d’hectares des meilleures terres sont arbitrairement confisquées et déclarées «la possession» de l’etat français et, sans aucune raison, les paysans indigènes sont dépossédés de leur terre cultivable. ensuite, une colonisation honteuse dite: «privée» a pris une grande importance depuis le début du 20eme siècle ; les «lois» édictées par les colonisateurs sur les terres entraînent leur morcellement et permet de chasser et déposséder les propriétaires légitimes. la propriété est souvent collective, ou, lorsqu’elle est privée, elle ne reposait pratiquement jamais sur des titres de propriété écrits et le démantèlement de ces propriétés foncières permet aux colons de racheter les meilleures terres à bas prix. les terres des régions amazighes marginalisées sont accaparées par les mafias voraces de l’immobilier et des services de l’etat.

jusqu’à la fin du 19eme siècle, le peuple marocain a pu préserver son identité, sa culture et sa langue amazighe. le peuple amazigh qui refuse toujours l’occupation étrangère s’engage dans la lutte armée pour libérer le pays. l’armée française lourdement équipée, a apporté un coup dur aux dissidents du peuple amazigh! l’essor de la mouvance du nationalisme arabe aux pays du moyen orient qui coïncide avec les fâcheux événements colonialistes aux pays de tamazgha a favorisé la politique de l’arabisation de tamazgha! la politique discriminatoire appuyée par les forces militaires du protectorat a pu exclure le peuple amazigh de la vie active du pays, les populations amazighes vivent dans une situation économique très difficile. la politique du nationalisme arabe xénophobe a extrêmement marginalisé le peuple autochtone dans toute l’afrique du nord, tamazgha. juste après le retrait des forces françaises, au maroc et en algérie, l’etat arabe prend le pouvoir. et, les maquisards du nationalisme arabiste ont confisqué la victoire historique remportée par les tribus amazighes et imazighen disent toujours haut et fort nous sommes un peuple libre et nous voulons vivre libre. malheureusement, pendant des décennies le pouvoir politique a voulu imposer un etat autoritaire sinon despotique par le quadrillage policier du peuple, la répression des forces progressistes, le clientélisme, la corruption et la manœuvre de la politique discriminatoire. durant la période des années de plomb, le peuple amazigh a été étouffé, des familles ont été massacrées et les militants des droits humains, reconnus naturellement par l’onu, ont été exterminés. quelques violations flagrantes des droits humains ont été révélées par l’instance équité et réconciliation (ier). ça fait rire, pleurer plutôt écœurer, l’ancien ministre de l’intérieur, du plus beau pays du monde, illustre des arguments inventés pour dire que le maroc est le bastion de la démocratie en afrique et dans le tiers monde! durant les années de la loi de la jungle, le ministre discrétionnaire s’arroge le rôle du fondateur des partis politiques pour resserrer l’étau politique et se substituer dans certaines circonscriptions électorales pour choisir les représentants de la nation! le multipartisme ne connaît pas la même signification chez nous que dans les pays démocratiques, le pouvoir politique arabo-islamique écarte tout ce qui est en rapport avec l’amzighité!! en 1969, le colonel doctrinaire, mouammar al kadhafi, falsifie l’histoire, il désapprouve l’existence amazighe sur l’espace géographique de tamazgha!! en collaboration avec un comité de 12 officiers dits: «officiers libres» qui se sont fortement inspirés de l’idéologie arabiste de gamal abdel nasser d’egypte, le colonel kadhafi renverse le pouvoir libyen pour établir une «république arabe libyenne révolutionnaire», en 1973, il déclenchait une «révolution culturelle», il arabise toutes les institutions de l’etat, il marginalise à l’extrême le peuple amazigh et il se rallie au bloc soviétique pour surarmer son régime xénophobe. le soutien qu’il apporte aux séparatistes et aux organisations terroristes ne s’oublie jamais, il a déstabilisé enfin toute la région. aujourd’hui il cherche à créer le plus grand etats du monde baptisé: etats-unis d’afrique qui deviendra plus tard «etats-unis arabes d’afrique».

aujourd’hui, en ce début du 3eme millénaire, pour rendre justice à la cause amazighe, le chemin est très long et difficile. face à la discrimination raciale et au massacre de la population civile qui perdure, le peuple amazigh est dans une situation socio-économique détériorée et dramatique, elle est marquée par la corruption et la délinquance organisée. dans le but de bénéficier des aides financières des pétrodollars, les généraux qui dirigent l’algérie, le régime militaire qui commande la libye et le pouvoir politique dominant au maroc soutiennent la dépendance des pays de tamazgha aux pays de la péninsule arabique. les florissants nababs du golf baissent la tête aux dirigeants des pays puissants et ne se soucient guère de la souffrance des peuples de l’afrique du nord. les moyen-orientaux baissent la valeur de notre peuple, ils renferment les femmes marocaines des sorcières et des prostituées et ils considèrent notre pays un beau pays pour se défouler, et, malheureusement, l’etat ne réagit pas contre cette atteinte à la dignité de tous les marocains!! la majorité des imazighen souffrent de la marginalisation, leurs droits économiques, socioculturelles, et politiques sont injustement bafoués. l’humiliation et la xénophobie font éprouver à tous imazighen les douleurs morales insoutenables dans leur propre pays! dans des régions généralement enclavées et menacées par les catastrophes naturelles, imazighen vivent au dessous de la pauvreté sans la moindre infrastructure !! la machine de guerre du despote libyen, en accord avec le gouvernement malien, massacre le peuple amazigh touareg. l’armée algérienne assassine les innocents amazighs en kabylie. au maroc, le pouvoir politique et les forces de l’ordre oppriment la voix amazighe, l’etat de droit et de l’institution arabiste marocain adopte la politique discriminatoire pour exterminer hâtivement la voix amazighe. malheureusement, les violations flagrantes des droits humains, les kidnappings, les détentions arbitraires, l’injustice sociale, la xénophobie etc. caractérisent les agissements inhumains des autorités arabes, dits musulmanes, contre imazighen dans tous les pays de tamazgha en afrique du nord ! le grand penseur amazigh feu mohamed arkoune avait déclaré à un journal marocain en 2008: «si on dit ce qui a été fait pendant les conquêtes arabo-islamiques en afrique du nord, on va déclencher une guerre civile» ! mais, est-il concevable que les agissements sadiques et manifestement répréhensibles des tyrans arabophones contre imazighen soient acceptables aujourd’hui?!

la position des chefs d’etats arabes du golf et leurs moyens médiatiques, face à l’affaire de mustapha salma ould sidi mouloud, aux actes de vandalisme perpétrés par les séditieux séparatistes à lâayoune et à la falsification de la réalité publiée par les journalistes du ppe espagnol qui porte énormément atteinte à la légitimité de l’intégrité territoriale marocaine, ils ont ignoré tout et aucune réaction favorable pour le maroc n’a été enregistrée ! et, les bornés arabo-islamistes chez nous négligent absolument les souffrances de notre peuple et ils défendent à tout prix la cause arabe du moyen orient ! ils accusent le peuple amazigh d’être rallié à l’idéologie propre aux partisans de l’établissement de l’etat juif, que le bon dieu a voulu créer en israël !! pourquoi cette sottise, l’existence de l’etat d’israël est une réalité tangible reconnue par tout le monde y compris les arabes et nul ne peut l’effacer de la carte. changez de conduite messieurs les arabistes, sachez que le peuple amazigh est un peuple pacifique, il est tolérant, il vivait paisiblement depuis des périodes anciennes en convivialité avec d’autres peuples, mais il s’acharne contre toute occupation coloniale de son pays, et si vous désirez vous exploser en palestine ou en afghanistan ne touchez pas notre pays et allez-vous y exploser!! dans le cadre de l’objectivité, il est juste que les intellectuels qui manquent l’idéal soient la proie des courants idéologiques étrangers à leur société. luttons contre la politique du processus d’intégration adoptée par les partisans têtus du nationalisme arabe qui joue illégalement la carte de l’assimilation. le philosophe anglais thomas hobbes développe sa théorie sur la nature humaine, il explique que l’expression ou la conception qui nous procure l’expérience du bien pendant que nous délibérons est ce que nous appelons conseil: c’est une délibération intérieur de l’esprit concernant ce que nous devons faire ou ne pas faire. les conséquences de nos actions sont nos conseilles par leur succession alternative dans l’esprit. il disait: «quoi de plus naturel à l’homme de lettre et au philosophe que les dispositions pacifiques? eh bien, soyez convaincu que le peuple amazigh est solidaire avec tous les peuples du monde et que le conflit des générations israélo-palestinien pourra être équitablement et définitivement résolu par un dialogue constructif et non pas par la position intransigeante des antagonistes.

dans sa mission ordinaire, l’onu se mobilise contre la pauvreté, les dirigeants du monde se sont réunis du 20 au 21.09.2010 à new york pour discuter les objectifs du millénaire pour le développement (omd) d’ici 2015 et pour réduire la pauvreté de la moitié dans le monde. le discours prononcé par sm le roi devant le sommet de l’onu constitue une véritable feuille de route, mais, les responsables politico-économique aux pays de tamazgha prendront-ils en considération ces directives ou bien, ils vont renforcer les barrières contre le développement dans les régions les plus défavorisées?! dans un point de départ, le souverain marocain annonce la mise en service de la «réforme de la justice» sous la devise de «la justice au service du citoyen», la presse officielle de l’etat parle de l’appel à cette réforme qu’elle qualifie de dimension majeure des réformes en cours, en corrélation logique à toute réforme réussie, son adhésion à l’éthique est nécessaire. les militants dans le domaine des droits humains ont célébré le 17octobre 2010 la journée internationale pour l’élimination de la pauvreté. mais les citoyens démunis ont-ils le droit de se demander quel sera leur destin face à l’engagement de l’etat dans la politique de l’indh et des grands chantiers en cours de réalisation dans notre pays? si au maroc la classe aisée reçoit la part du lion, la classe défavorisée reçoit la part du pauvre ou rien du tout, l’etat inaugure les travaux pour la mise en service du tramway à rabat avec un énorme budget de 33 milliards de dh (ou je ne sais quoi), le début du mois de décembre 2010 il a signé la convention relative au financement du projet du (tgv) train grande vitesse devant relier tanger à casablanca à un coût global de 20 milliards de dh. vers la fin du mois de décembre 2010, un nouveau projet enrichit les grands chantiers engagés par le maroc, un don royal de 550.000 dollars aux orphelins d’al qods, soit un budget global de 720.000 dollars par an pour accompagner et prendre en charge la scolarisation des (500) orphelins palestiniens de la ville de jérusalem. et, par une flatterie sournoise, au nom du conseil de la ville de fez, le gouvernement andalou du maroc accorde le début du mois de décembre 2010 un don d’un million de dh aux palestiniens. l’axe autoroutier relie les grandes villes du maroc utile et le maroc inutile souhaite toujours recevoir sa part. sans parler de l’argent public gaspillé et des divers budgets de l’etat subtilisés, pensez-vous donc aux zones enclavées, aux zones les plus pauvres?! faut-il stopper d’encourager la mère de toute révolution populaire: la hogra?! ou bien la pensée unique ne se gène jamais des autres?! les citoyens marocains démunis auront-ils droits aux ressources de leur pays?! quel sera le sort de la classe défavorisée dans la loi des finances, dans la caisse de compensation, auront-ils enfin un mot à dire dans un envisageable dialogue social? ou bien la raison de la bourgeoisie citadine est toujours la meilleure?! et, la loi reste théoriquement et pratiquement contre les pauvres qui demeureront au service des bourgeois gentilshommes dans une société où règne l’injustice sociale?! du fait que le principe de «l’autorité absolue» n’autorise plus les responsables à débourser illogiquement et sans discernement l’argent public, l’etat doit s’ouvrir à tous conformément aux principes de la souveraineté du peuple sans distinction de classe ni de moyens financiers. les pauvres démunis et les habitants des régions enclavées qui sont extrêmement exténués par la pauvreté et le coût cher de la vie, sont victimes de la marginalisation. qui va alléger les nécessiteux des souffrances psychiques dues à l’absence du revenu stable et au manque de moyens financiers?! les pauvres démunis n’ont pas de quoi subvenir aux besoins de la scolarisation de leurs enfants, ils ne peuvent pas supporter les frais trop chers des soins médicaux, ils n’ont pas de quoi se protéger contre le froid glacial de la saison hivernale, ils n’ont pas et de quoi se protéger contre les chutes de neige et des pluies torrentielles qui endommagent leurs très modestes biens etc. en conséquence, la somme d’argent collectée par la vente des badges de solidarité et le bol de soupe du mois de ramadan ne suffisent absolument pas pour subvenir aux besoins quotidiens des démunis. a qui appartient donc le maroc? pour pouvoir rendre efficacement justice aux misérables, les pauvres démunis revendiquent vigoureusement une réforme radicale, globale et palpable dans toutes les branches malheureuses de la politique réactionnaire de l’etat.

si le maroc est devenu membre de l’organisation des nations unies le 12 novembre 1956, il est tenu d’adopter la charte de l’onu et il doit:

-respecter les droits fondamentaux de l’homme, la dignité, la valeur de la personne humaine et l’égalité des droits et des devoirs.

-pratiquer la tolérance afin de pouvoir vivre en paix dans un esprit de bon voisinage.

-recourir aux institutions internationales pour favoriser le progrès économique et social.

-reconnaître la langue tamazight: langue officielle, l’enseigner à tous les niveaux, an- alphabétiser imazighen dans leur propre langue et cesser d’interdire les prénoms amazighs comme le recommandent les institutions de l’onu.

-cesser de s’approprier manu militari des terres des autochtones amazighs: déclaration du groupe de travail des nations unies sur les droits des peuples autochtones (gtpa).

-condamner les violations des droits amazighs et stigmatiser les actes de la haine et du mépris de ceux qui s’opposent aux droits légitimes de tamazight, notre honorable héritage socioculturel.

-proscrire le désaveu de la profondeur de l’identité amazighe du maroc qui se caractérise aujourd’hui par son unité dans la diversité.

-il serait faux d’assimiler la question de l’amazighité à une question ethnique ou raciale qui concerne un peuple autochtone du maroc en particulier, car il s’agit, comme l’a déclaré sa majesté le roi dans son discours d’ajdir, d’une culture «qui appartient à tous les marocains, sans exception». malgré la diversité de leurs origines, les marocains forment un peuple unique dont les membres doivent jouir des mêmes droits et assumer les mêmes devoirs.

En conclusion, pour que le maroc, appartienne effectivement aux marocains, il faut réhabiliter les oubliés de la société, il faut que les dirigeants de ce pays de tamazgha appliquent strictement la convention internationale sur l’élimination de toutes formes de discrimination raciale, ils doivent lutter contre les propagations et les opinions racistes et lutter contre les inégalités devant les tribunaux et devant les organismes chargés d’administrer la justice. ils doivent respecter les droits économiques, politiques et socioculturels pour tous les citoyens. en commençant par la réforme constitutionnelle, l’etat du maroc doit souligner son attachement permanent aux principes de la dignité humaine et de l’égalité entre les êtres humains, réaffirmer son adhésion aux principes des droits de l’homme dans leur signification universelle, condamner sévèrement toutes les formes de xénophobie et interdire toute forme d’inégalité sur le territoire national. malheureusement, le maroc est toujours le pays des contrastes évidents. la bourgeoisie citadine est atteinte de la schizophrénie, elle pille les richesses du pays et elle exploite illégalement la propriété ancestrale du peuple, elle ne se soucie guère de la souffrance des populations frustrées, elle entrave le progrès de la masse populaire et elle monopolise l’accès aux postes de décision du gouvernement! cette situation exaspère fortement les citoyens. devant le négativisme du comportement de l’etat oppresseur, les responsables marocains qui interdisent aux militants amazighs d’accéder aux postes de décision doivent immédiatement renoncer à leur mauvaise conduite et cesser de manipuler les esprits et adresser des rapports inventés aux organismes internationaux. ils doivent instaurer une justice libre et les officiers de sécurité doivent renoncer à dicter le jugement plus particulièrement en ces circonstances où les dictatures finiront par tomber.

 

 

 

Copyright 2002 Tawiza. All rights reserved.