uïïun  167, 

krayur 2961

  (Mars  2011)

Amezwaru

 (Page d'accueil) 

Tamazight

tamukrist n tnttit di lmrruk

Adlis n "Fitu"

Nba

Tibdvit n Nba

Tirra dawawal

Tafrawt

Muna nu

Français

La note absente

Réflexions sur la traduction amazighe

Et l'identité?

Pourquoi enseigner la langue amazighe?

Le Maroc appartient-il-aux marocains?

Hommage à Mbark Nba

العربية

إشكالية الهوية بالمغرب

الأمازيغية وقضية الصحراء

باحث من ليركام يحيي أسطورة الأصل اليمي للأمازيغ

إشكالية الكتابة بالأمازيغية

الكتاب الرقمي الأمازيغي

إيناكن ديوان أمازيغي جديد

الهامش بين إمكانية العودة وواقع الإمكانية

محمد شكري، نجمة الأدب الأمازيغي المكتوب بالعربية

رسالة الكنكريس الأمازيغي إلى عميد ليركام

كفى من الافتراء والتعمية

بؤس النظام وتخلف الشعب

وفاة خزانة أدبية بالجنوب الشرقي

مسابقة تيرا للإبداع الأمازيغي

الشاعر محمد إتزيض

رسالة الشبكة الأمازيغية إلى عميد ليركام

جمعية أسيكل وتدريس الأمازسيغية

العدد السابع من مجلة تيفاوين

بيان استنكاري لجمعية ماسينيسا

ائتلاف الصحراويين الأمازيغ

بيان منظمة تاماينوت

 

 

 

Et l’Identité?

Par: baba n amnaye

 

Les peuples Nord -Africains sont enfin réveillés de l’anesthésie provoquée et entretenue, par les différents acteurs politiques de la région, à savoir, en premier lieu, la majorité des partis politiques en exercice et les pouvoirs en place, soutenus par les structures parallèles à ces organisations, dont les écoles, les prêches, les médias...

Les peuples sont plongés dans un état de léthargie semblable au sommeil, pendant des dizaines d’années. Le risque d’une paralysie était important. Mais l’échec inattendu du système est survenu tout d’un coup! Les Nord-Africains ouvrent les yeux et respirent.

Les jeunes ont commencé par exprimer d’abord leur refus clair et direct envers les politiques menées par les «acteurs» en boycottant les élections de toutes sortes. Celles de 2007 au Maroc par exemple étaient rejetées par 84% des marocains. Les pouvoirs législatifs et exécutifs ne représentent que la minorité qui profite des conditions mises en place.

Les opportunités offertes par les outils informatiques de communications, ont aidé cette jeunesse à discuter de ses conditions de vie, de la qualité de cette dernière, de son sort, et de la possibilité d’en sortir. Parce qu’elle a essayé par d’autres moyens, mais en vain! Citons par exemple l’immigration clandestine qui a emporté des centaines de filles et de garçons de moins de trente ans. Des manifestations répétitives et de très longues durées, dans les rues et devant des institutions officielles, sollicitations des responsables capables de remédier à ces problèmes, immolations collectives et individuelles, etc. Les jeunes ont finalement décidé de prendre les choses en main, puisqu’ils se sont rendus compte que cette action relève de leur responsabilité, que la tâche est la leur, et qu’aucun retard n’est plus toléré!

Dans cette action courageuse et historique menée par la jeunesse, que l’on qualifiait, à tort, de faible et de molle, quelle est la part de l’identité Nord-Africaine? Pourrait-elle un jour surprendre les analystes par une revendication identitaire; culturelle et linguistique? Pourrait-elle appeler par la même force et la même colère à l’institutionnalisation de la langue des autochtones? Pourrait-elle, de la même façon qu’elle a obligé Ben Ali et ses subordonnés à quitter le pouvoir et à fuir, imposer l’officialisation de la langue de ses aïeux plusieurs fois millénaire? Pourrait-elle, à l’instar de la jeunesse égyptienne, qui est en train de purifier, d’une manière exemplaire la vie chez elle, dire et faire ce que Tamazgha attend, depuis longtemps, et ce que les Imazighen devaient faire, il y a des siècles? Notre jeunesse est capable de mettre fin à ce que les politiciens croyaient éternel, elle est capable de remettre en cause ce que certains croient immuable.

Jeunesse! Personne n’est plus tenu de te soumettre, les temps des idéologies sont révolus, les empoisonneurs des peuples ne le peuvent plus. Retourne-toi vers l’histoire de tes ancêtres, sache que le Nord-Africain est Amazigh, et que toutes, ou pratiquement toutes, les différentes civilisations Nord-Africaines sont amazighes. Jette un coup d’œil sur les écrits d’Ibn khaldoun, sur ceux de Gabriel Camps et tant d’autres. Ne crois pas, un instant, à ce qu’on t’a inculqué dans leurs écoles, tu es peut être à force de temps, arabisée, mais tu as dans l’Histoire ce qui peut lever toute cette ambigüité. Revendique, très haut, ton identité, réclame ta langue et ta culture, exige qu’elles soient reconnues et promues. La démocratie implique l’amazighité.

Jeunesse!

Tu es et tu as le pouvoir,

Tu es et tu as l’espoir,

Tu es et tu as l’avenir…

Il ne faut pas t’abstenir

Exige démocratie et amazighité. Maintenant.

 

 

 

 

Copyright 2002 Tawiza. All rights reserved.