Numéro  48, 

  (Avril  2001)

Amezwaru

 (Page d'accueil) 

Tamazight

Tawiza tsala asggûs wis kuzv

Is Lyutvi yeddar alidv gi Lmughrib?

Udem amxib

Andver n yimma

Azvri n tittvawin nnem

Mammec as...?

May d righ

Tmazight n ku yan

Tafuyet

Tasumki

Français

Tamazight, mode d'être ou la question de l'authenticité

Andalous, mon désir marocain

Le manifeste amazigh: bilan et perspectives

Parution du livre "Le maure errant"

Débat sur l'orthographe amazighe

العربية

تاويزا تنهي عامها الرابع

الذكرى الرابعة لتأسيس تاويزا

التاريخ المغربي من خلال الكتاب المدرسي

أسماء الأماكن الواردة في كتاب إمارة بني صالح

الذكرى الأولى للبيان الأمازيغي

عودة إلى ذكرى 2 اكتوبر 1955

من شعر أيت بويمّاز بوادي دادس

من شعر المقاومة الأمازيغي

حوار مع الفنان محمد رويشة

تحريف الأسماء الأمازيغية

حوار مع الفنانة تيزيري

من أسرار تيفيناغ

 

 

 

 

Andalous... mon désiré marocain!

Par: LFYOU - GARDMIT,  TINEJDAD

 

Parmi les faits qui m’ont marqué depuis mon enfance, il est un fait exceptionnel. Chaque fois  que la radio ou la télévision marocaine diffuse cette musique dite andalouse, tous les marocains disent un seul et même mot: (TFOU!).

Au début je ne comprenais pas pourquoi. Comme un troupeau de moutons blancs alignés par dizaines, ces mules de sucre, coiffées de  tarbouches rouges de Mostapha Kamal et de Abd Nasser musiquaient et chantaient en chœur. Mais pourquoi chantaient-ils toujours en chœur !?

Dassine, ma nièce, m’a dit que parce qu ils ont la voix faible qu'on ne les entendrait pas s’ils chantaient seuls. Pour Ideflwen, mon ami, s ils chantaient en chœur c’est parce qu’ils ne savent pas chanter, et une fois en groupe les défauts disparaîtront. Point de vue que le dissident Ammi Heddou partage mais qu'il explique davantage: Ces Arabes lorsqu'ils ont voulu conquérir l'Afrique du nord, dit-il, ils ne nous ont pas envoyé ni guerriers ni musiciens. Ils ont même essayé de le faire tout au début, mais ils ont vite compris que pour cette raison ni les phéniciens ni les vandales ni les romains et récemment ni les espagnoles ni les français n’ont pas pu rester longtemps sur la Terre de Yugurtha. Alors ils nous ont envoyé des “tolbas” et des marabouts nourris jusqu'à rassasiement par une idéologie invérifiable qui leur assure jusqu a nos jours et l'hégémonie et la continuité. Comment veux-tu donc que des fkihs chantent!? C'est absurde! ou plus précisément c'est Haram! Pour Ammi Heddou ces marabouts sont stériles et inutiles pour Ighrem tant qu ils sont inhabiles à tenir une charrue ou a retourner la terre. Et quand tous les hommes d Ighrem se retirent aux champs, ces tolbats, aux mains blanches, moisissent a Timezgida ou sortent s’abandonner au soleil rivalisant la place aux femelles. Allez donc leur diffuser Ahouach, Ahidous ou Imedyazen ou... Et tu me feras

le bilan sur leurs appréciations. En un mot, tout ce qui n'est pas Berbère n’est pas AGHREBIN. Il est un autre fait, relatif toujours a ces pseudo-chanteurs expulsés de la péninsule ibérique.

Il m'est fortement absurde lors d'une réponse dans une interview sur la musique marocaine, que des stars de cinéma et des grands chanteurs égyptiens ou syriens répondent ainsi: en réalité, j'aime cette musique de chez vous qu’on appelle la musique andalouse et surtout almalhoune!!?? Propos, cependant, dont se moqueraient tous les marocains. Hemmm... Ammi Heddou à qui je faisais souvent recours, me fixa des yeux comme pour se moquer de moi et me répondit: tu sais

mon petit; la question et plus simple que tu ne le crois pas. S’ils apprécient donc leur musique c'est parce qu’ils sont tous des porteurs de tarbouches rouges. Ces frères-ennemis, longtemps séparés, se sympathisent et se reconnaissent. C’est le temps des retrouvailles. Alors que Mohammed Abdelouahab eut apprécié une fois Moha Ulyazid ou Chikh Lesieur ou... serait la preuve exclusive qu'il n’est, en aucun cas, du peuple aimé de Dieu. Je m'aperçus alors combien j'etais niais. Et l'idée de penser a des millions de niais comme moi ne voulut depuis quitter ma mémoire.En fait c'est moi et vous qui étions absurdes de ne pouvoir pas résoudre de telles équations à plusieurs andalous.

 

LFYOU - GARDMIT,  TINEJDAD

Copyright 2002 Tawiza. All rights reserved.