Numéro  56, 

  (Décembre  2001)

Amezwaru

 (Page d'accueil) 

Tamazight

Ddvapir n tghennawt n usinag n tussna tamazight

Anebdu

Asawar

Illan

Medden, mas g kkan?

Ashinneb n izvewran

s.o.s tamurt nnegh

Tamacaput n imzvyanen

Tifraz n tsrit n wenzvar

Tasfift n Rrayes Muhmmed ben yahya

Français

Qu'est-il- de l'amazighité loin des imazighn?

Quel alphabet pour tamazight?

Uniformiser ou diviser tamazight?

bmce empoisonne tamazight

Lettre ouverte à un père amazigh

Interview avec Karl-G Prast

العربية

ظهير إحداث المعهد الملكي للثقافة الأمازيغية

رد على مقال السعيد الحسن

كلمة مجنحة

من مفارقات القول الشعري الأمازيغي

وثائق تاريخية

هوروس والأمازيغية

العنصر يرفض ترسيم الأمازيغية

تكريم المايسترو موحا أولحسين أشيبان

النبض الغافي

 

 

 

 

Madame la Bmce empoisonne tamazight

Par: Lahbib Fouad

Bien que la langue et la culture tamazight soient un patrimoine national dont la promotion est une responsabilité de chacun, il n'est pas non plus permis quelles soient exposées à la merci des quatre vents de n'importe quelle charlatanerie.

Quelle malédiction a frappé le peuple amazigh pour en arriver jusqu'au point où ce sont des banquiers arabes qui décident de la manière dont les "Berbères" doivent écrire leur "dialectes"?! Est-ce par incapacité des amazighs de prendre en charge leur culture et décider de son avenir?! Est-ce par indifférence complice des potentialités scientifiques amazighes ou par leur

incompétence dans la matière?!

En tout cas, hier comme aujourd'hui, tamazight reste le sujet cobaye préféré des apprentis sorciers qui décident d'expérimenter leurs capacités de nuire, leurs talents de falsifier et leurs aptitudes en manœuvres politiciennes... Pourtant, on ne s'attendait pas qu'une banque entre dans cette triste compétition par le biais d'une charité empoisonnée et d'un secours douteux à une culture en détresse. En optant pour la graphie dite arabe pour transcrire tamazighte dans les zaouias qu'elle a crées, la Bmce, avec la complicité de certains demi-intellectuels traîtres ne réalisent peut-être pas qu'ils sont en train de massacrer la langue tamazight par le moyen le plus diabolique, le plus sophistiqué et le plus dévastateur jamais imaginé par l'idéologie du Baath arabe ni par ses antennes installées au Maroc.

Madame la Bmce!

N'importe quel observateur libre de tout esclavage idéologique, n'importe quel chercheur objectif dans le domaine amazigh vous confirmera que la totalité des recherches sur ce sujet ainsi que la quasi totalité des productions écrites en tamazight sont publiées en graphie latine!! Vérifiez vous-même!! Visitez les bibliothèques spécialisées ou tapez le mot “amazigh”, “tamazight” ou “berbère” sur n'importe quel moteur de recherche, vous allez vous rendre compte que tout les ouvrages de références qui traitent de ce sujet, tout les sites amazighs existants sur le net, toutes les revues et journaux sérieux publiés en cette langue... utilisent la graphie latine internationale pour transcrire tamazight. C'est le choix des centaines de milliers d'auteurs, de lecteurs, de chercheurs et producteurs du mouvement amazigh au Maroc comme partout dans le monde. Ce n'est pas l'argent éphémère d'une banque qui peut changer d'emblée cette réalité, encore moins une quelconque idéologie partisane, une décision du Makhzen ou le chantage d'une secte d'ignorants.

Madame la Bmce!

Avez-vous pris le soin de consulter les animateurs des associations amazighes à ce sujet? Avez-vous fait une enquête auprès des acteurs et des auteurs amazighs? Avez-vous été au courant des résolutions et recommandations des différentes rencontres scientifiques organisées au sujet de l'écriture de tamazight?? Votre choix de la graphie araméenne confirme malheureusement le contraire! Et, cette décision aléatoire est hélas considérée comme un piège aux antipodes des aspirations du mouvement amazigh.

Madame la Bmce!

En jetant un coup d'œil sur votre dernière brochure-publicité utilisant le "berbère" vaguement transcrit en cette graffiti serpentiforme entrecoupée par des espèces de bâtonnets sans voyelles, l'on se crois décidément devant une langue étrangère analogue à celle des talibans ou digne des amulettes diffusées par les mollahs... Nous sommes incapable de déchiffrer le contenu de ces brochures-talismans pourtant publiées sur papier glacé enrichi d'une gamme de couleurs empoisonnées.

Pour votre culture générale Madame, bien que tamazight s'écrive en tifinagh - sa graphie propre - et ce dès le VIe siècle avant J.C, cette même langue s'écrit depuis plus de deux siècles en graphie latine, la seule graphie digne d'inscrire cette langue dans la modernité; l'unique caractère qui convient au système phonologique de tamazight; la seule graphie capable de standardiser cette langue et garantir son avenir; la même graphie universelle que les peuples civilisés de cette planète utilisent... Imazighen ne seront pas une exception Madame, et ce n'est pas un virement bancaire, ou une quelconque idéologie panarabiste ou autre philosophie religieuse qui va les faire changer d'avis.

Madame la Bmce!

Au lieu d'empoisonner la langue des hommes libres avec une graphie médiocre et archaïque bonne à balancer dans les poubelles de l'histoire, essayez plutôt de venir en aide aux associations amazighs pour organiser des séminaires scientifiques, pour financer leurs activités culturelles, pour faire paraître leurs publications et pour réaliser des projets sociaux dans leurs villages... C'est l'excellent service que vous pouvez rendre à la culture amazighe, et c'est pour eux la meilleure publicité possible pour votre fondation et institution bancaires.

                          Lahbib Fouad

Copyright 2002 Tawiza. All rights reserved.