Uttvun 62, 

Sedyûr   2002

(Juin 2002)

Amezwaru

 (Page d'accueil) 

Tamazight

Yuccel ad nennegmi "Ddvapir Lberbari"

Tarezzift i Azayku

Ayt Warayn

Tawiza5

Iwca arebbi ibawen i wenni...

 Azerzariy Issagh nnegh

Izem n tanidilt

Tabrat

Tadva

Taghdveft

Tamazight

Français

En attendant le train sans rails

De la cuisine linguistique dialectale

Lettre ouverte au premier ministre

Pétition contre d'authentiques racistes

Contre tous les racismes...

العربية

لنطالب بإحياء الظهير البربري

الصحافة الفرنكوفونية تنضم إلى حملة العداء ضد الأمازيغيةية

عودة إلى الماروك والمارويكوس

أسباب الأزمة الثقافية

رقصة أحيدوس

بيان ضد العنصرية

عرقلة وصول تاويزا إلى المشتركين فيها

مآسي الشعب الفلسطيني تستغل في الدعاية الحزبية والانتخابوية

 

 

Pétition contre d'authentiques racistes.

Réf. Journal "La vérité" du 26/04/2002

Nous, membres du mouvement amazigh signataires de la présente pétition, après avoir lu l'appel d'un groupe de racistes officiels demandant au Gouvernement la promulgation d'une loi contre le racisme des imazighens, nous nous levons énergiquement contre ces folies et contre leurs irresponsables auteurs. Le journal "La Vérité", porte parole du racisme anti-amazigh au Maroc, a publié dans sa livraison du 26/04/2002 un texte traitant imazighen du Maroc de racistes anti-arabes. Le journal, comme pour nous fournir l'exemple type d'un écrit raciste donne publication à un communiqué signé de plusieurs responsables gouvernementaux et plusieurs hommes politiques.

Nous, militants du Mouvement Amazigh, outragés, humiliés et profondément touchés par cette légèreté de la part de responsables politiques, nous nous inquiétons pour l'avenir de notre beau pays laissé entre les mains d'irresponsables dont les signataires du communiqué du journal "La vérité"  n'est qu'un petit échantillon.

Les militants du Mouvement Amazigh, qui condamnent toute forme de racisme à travers le monde et toute forme de discrimination culturelle, religieuse, linguistique, politique et sociale entre les populations de ce pays, soutenons tout effort législatif ou de l'exécutif, qui est de nature à protéger le citoyens des affres de la ségrégation et du racisme, dénonçons les terme racistes employés par les rédacteurs du communiqué publié, pour qualifier  imazighen du Maroc.

Les imazighens du Maroc, victimes de ségrégation depuis des décennies ne peuvent que stigmatiser toute forme de racisme.

Les imazighen du Maroc ont en effet de tout temps vécu sous un racisme officiel touchant tous les domaines:

- Interdiction des noms amazighs en Etat civil.

- Imazighen n'ont pas encore de Télévision, n'ont pas encore le droit de défendre leurs affaires en justice en leur langue, n'ont pas encore le droit à l'enseignement dans leur langue.

- Imazighen sont humiliés chaque jour par une publicité et un théâtre arabes qui utilisent  "Chelh" pour amuser le public, sont obligés d'exercer tous les actes de leur vie publique en arabe.

- Les noms amazighs des villes et des lieux sont déformés en les arabisant.

- L'histoire officielle enseignée ne fait pas place au peuple amazigh...

Si ce ne sont pas là les formes primordiales du racisme, qu'est-ce donc le racisme dont parlent les signataires officiels? On promet aux imazighen une véritable démocratie dans un état de droit. Mais imazighen savent par des siècles d'expérience qu'il n'est pas de démocratie au Maroc si elle n'est exclusivement arabe et que les droits de l'Homme n'y sont que les droits de l'homme arabe. Imazighen n'ont finalement qu'une alternative, "Vivre en arabe ou mourir".

Rabat le 04 Mai 2002

Groupes d'Action Amazighs (GAA)

 

Copyright 2002 Tawiza. All rights reserved.