Uttvun 63, 

Sayûr   2002

(Juillet 2002)

Amezwaru

 (Page d'accueil) 

Tamazight

I yat n tameddanit zeg yan wanaw nnidven

Agraw n ayt umeskan amazigh

Xef usedvrer n tmazigh n Rbatv

Righ tilelli

Tayri tar ighf

Waxxa cem ran

Français

Quelques notes sur le “Latif” du racisme au Maroc

Le vrai racisme

Réflexion sur le devenir de Tamazight au Maroc

La poésie de résistance au Rif

La prophétie véridique

Baccalauréat de l'amazigh

A mon frère le Kabyle

العربية

من أجل علمانية من نوع آخر

الأستاذ المدلاوي أو غلطة الكبار

شيوعي يهذي

التعريب

عودة إلى الماروك والمارويكوس

محاورة مع كارل براست

هل هي مكافأة لجريدة لافيريتي

لماذا الظهير البربري وحده؟

المغرب من أغنى بلدان العالم

ظاهرة تحقير الذات عند بعض الأمازيغيين

قوميون يشنون حربا على الأمازيغية

 

La prophétie véridique

«L'embarrassante, l'éternelle question des races pose partout son point d'interrogation, déconcerte l'historien et le géographe dès qu'ils veulent écrire deux lignes sur le pays qui fut l'antique Berbérie. Dans un avenir peut-être prochain, les tribus djebaliennes limitrophes du Rif, à moitié arabisées déjà, adopteront définitivement la langue du Prophète, ne voudront plus entendre parler de leur origine berbère. D'habiles généalogistes leur prouveront, clair comme le jour, qu'elles descendent d'un célèbre guerrier du H'idjaz ou de l'irak'; sans nul doute aussi, ces nouvelles recrues gagnées à la cause arabe, voudront à leur tour arabiser le Rif, lui faire honte de son vieil idiome, de ses coutumes, de ses ancêtres. C'est un travail de termite, si vous voulez, mais c'est un travail qui aboutira par sa continuité, sa persistance invincible. Supposons maintenant l'annexion du Maroc à une puissance européenne. Oh! alors, l'arabisation de toutes les populations berbères de l'Empire marchera à pas de géant. La nation conquérante sera la première à favoriser la métamorphose, comme nous l'avons fait nous-mêmes en Algérie dans notre ignorance absolue de l'ethnographie et de l'histoire des États Barbaresques».

Aguste Mouliéras, “Le Maroc inconnu”, 2ème partie (Exploration du Djebala), édition 1899, page 306.

 

Copyright 2002 Tawiza. All rights reserved.