Uttvun 72, 

Kuzvyûr 2003

(Avril 2003)

Amezwaru

 (Page d'accueil) 

Tamazight

Man wen ghad yekkusen Muhammed Cafiq?

Imazighen jar weoraq d useoraq

Iseffaren n yires

Tullizt

Atbir n imazighen ay tgid a tawiza

Imuray

Anecruf n tudart

Rix

Seghuyyugh

Tabrat inu

Tadva

Tamazight

Tamazight inew

Uccen d yinsi

Ur ikkul

Xalti Griru

Hezmet oawed hezmet

Français

Après Chafik, que nous est-il permis d'espérer

Diaspora amazighophone et arabophone de tamazgha au Canada

Comment construire le modèle amazigh?

8 Mars, journée internationale de la femme??

Différents procédés dans la création néologique en langue amazighe

La morphologie du proverbe kabyle

Nouveau livre sur la phonétique berbère

Mbarek Taouss a été enlevé et torturé

العربية

من يخلف محمدا شفيقا؟

عن النزوع الأمازيغي وهفواته

قراءة أولية في رواية تاواركيت ي يميك

مشروعية الحركة الأمازيغية

من إبادة الأسماء الأمازيغية إلى إبادة الأشجار الأمازيغية

عودة إلى معركة الحرف

تين ن ويدلان

وأخيرا يفرج عن اسم نوميديا

كنفيديرالية تاضا

جمعية بويا بآيت بوعيّاش

 

À l'occasion du 8 Mars

 8 Mars, journée internationale de la Femme???

Par: Meryam Demnati (Marrakech)

Ainsi donc depuis près d'un siècle, la Femme a droit à sa journée ??? Et une journée internationale  en plus??? Une fois l'an !!! Et que depuis plusieurs années elle est célébrée même au Maroc ??? Journée de la femme ??? De quelle femme parle-t-on ??? Quelle femme veut-on honorer ???

La femme d'Imilchil, courbée sous le poids des rudes  tâches des montagnes, La femme du Rif, embourbée dans  un monde terriblement masculin? La femme de Tafrawt et sa prison de draps et de voiles? Est-ce encore cette jeune casablancaise au visage douloureusement ravagé qui hante les trottoirs insalubres? Ou ces fillettes, hôtesse d'accueil d'un hôtel d'Agadir, où des «arabes» lubriques et visqueux vont se prélasser sans crainte de tomber pour pédophilie? Est-ce encore cette toute jeune enfant qui doit subir le viol

institutionnalisé d'un vieux cochon sénile, avec le consentement de ses propres parents?

Si ce ne sont pas ces femmes-là, alors faut-il peut-être se tourner du côté de ces ouvrières au regard éteint, qui de retour chez elles doivent assumer, travail domestique, éducation d'une flopée de gosses et violence d'un chômeur enragé? Ou du côté des paysannes, qui telles des bêtes de somme, cumulent travaux des champs, soins des animaux, entretien du foyer et vente au Marché? Que dire de cette mendiante aux yeux boursouflés, que le mari alcoolique a répudiée avec cinq enfants en bas âge? Et de cette secrétaire poursuivie par le harcèlement d'un patron sans scrupule?  De cette petite bonne berbère, qui la nuit, couchée sur le sol glacé d'une cuisine, pleure la chaleur du sein maternel? Mais aussi de cette militante de gauche, qui lors d'une assemblée générale, s'est entendu traiter de «sale pute», terme tant prisé par des phallocrates à petite cervelle?

Arrêtons-nous là! Il n'y a pas de journée de la Femme  dans un Monde où la femme et l'enfant sont les victimes universelles de sociétés sans merci. Elle aura sa raison d'être, lorsqu'une femme sera reconnue comme telle!Un être humain à part entière!

(Meryam Demnati, du Mouvement Amazigh).

 

Copyright 2002 Tawiza. All rights reserved.