Uttvun 73, 

Semyûr 2003

(Mai 2003)

Amezwaru

 (Page d'accueil) 

Tamazight

Is d amezwaru n uneggar n umyey Ufqir?

Lhefyani nigh tifuzzvert n tughemsa tuoerbent

Uccen d yinsi

Timessunam n imazighen

Aghuyyi n ulezruy

Anazur yetwattun

Awujil war aytmas

Azzel d awi

Di reorasi

Gar amghar

Issi d tissit

Ma s tyid aneslem

Min ghad yinigh

Sfeld zari oafak

Tamurghi

Yedjis n dcar inu

Français

Les cinq péchés insolubles de l'être amazigh

De la toponymie d'Alhuceima

 Diaspora de la communauté amazighe au Canada

Différents procédés dans la création néologique en tamazight

Amazighs et autres, otages du Baât de Saddam

La femme et sa journée internationale

Pour sortie l'oriental de la marginalisation

Propositions pour améliorer tifinagh

العربية

هل هي بداية نهاية أسطورة أفقير؟

أن يكون المرء ذاته فتلك هي الحياة

عن النزوع الأمازيغي وهفواته

مستقبل الأمازيغية على ضوء كتابتها بتيفيناغ

مفاسد الاغتيال اللساني

إتنوغرافية رقصة إحيدوس

لغتي جميلة

مكالمات إلى الكنكو تؤدي ثمنَها تاويزا

بيان تضامني للاتحاد الوطني لطلبة المغرب

بيان لجمعية تلفراوت

بيان لجمعية تيفاوت

بيان استنكاري لمحمد أوشري

تأسيس جمعية تيفاوت

بيان لجمعية تافسوت

بيان لجمعية تامينوت بتيمولاي

 

Proposition pour l'amélioration de l'écriture de Tifinagh

 Cette proposition, qui consiste à redessiner les signes de l'alphabet amazigh se base sur les principes suivants:

1-La recherche de la simplicité tout en respectant le plus possible les formes des symboles de tifinagh, bien que cet alphabet ait déjà été modifié à plusieurs reprises.

2-Donner un corps aux lettres qui n'en ont pas. C'est la raison pour laquelle nous avons transformé le point (.) qui représente le «a» en une forme qui constitue un simple développement du rond (point agrandi) en ajoutant une petite barre pour le distinguer du reste des lettres.

3-Le choix des formes des lettres a été guidé par le souci de faciliter l'écriture de la lettre de gauche à droite et de l'écrire en levant la main le moins possible.

4-Des modifications ont été apportées à des lettres qui risquent de se confondre avec des symboles internationaux déjà établis dans différents domaines de recherche (Mathématiques, typographie, etc.) . C'est le cas des lettres «.» (point = a), «+» (symbole de l'addition = t), «%» (symbole du pourcentage = é), «%» (symbole de la division = é), «:» (deux points d'explication en typographie = u), etc.

5-L'emphase est marquée par un accent circonflexe sur la voyelle qui suit la consonne concernée. Cette mesure  permettra de ne pas faire appel aux gestes «Shift + touche» au cours de la saisie.

6-La voyelle «o» dont le son correspondant existe en tamazight (ex.: amoch (chat), ahebod (ventre), etc.) a été intégrée à Tifinagh.

7-Les lettres latines P et V ont été introduites en Tifinagh avec les mêmes signes et mêmes valeurs afin de pouvoir transcrire correctement tous les mots d'emprunt tels que télévision, vidéo, Paris, etc.

8-Dans le souci d'établir une bijection stricte entre l'alphabet latin et Tifinagh, de manière à pouvoir convertir automatiquement les textes amazighs écrits en latin, les convertir en Tifinagh, 26 lettres tifinaghs ont été retenues et le son rendu en latin par «gh» est rendu en tifinagh par «      «amazighes.

9-La lettre «aïn», introduite par les Hébreux, est rendue par l'apostrophe comme il est d'usage.

10-L''ordre de l'alphabet latin a été adopté pour tifinagh par souci pédagogique.

11-Des lettres majuscules sont distinguées des minuscules.

12-Le dessin des lettres minuscules a été fait dans le but de faciliter une écriture cursive de textes tifinaghs.

13-Les formes retenues pour les minuscules ont été choisies de manière à rappeler les formes des majuscules.

14-Les lettres affriquées ont été purement simplement écartées, car elles peuvent être rendues par deux lettres simples.

15-Les labio-vélaires sont rendues par l'insertion d'un «u» entre la consonne concernée et la voyelle suivante.

16-Des noms de lettres ont été proposés en généralisant la forme avérée de «AZA» pour «Z».

17-Par souci d'économie, d'effort et du temps lors de l'apprentissage de la saisie, nous proposons que, sur le clavier, les 26 lettres de tifinagh soient placées sur les mêmes touches où sont placées  les lettres latines du même son.

 

 

Groupe d'Etudes et de Recherche pour la Culture Amazighe (GERCAM)

Halima GHAZI, Lahcen OULHAJ, Mohamed OUDADESS, Abdessalam BEN MAISSA

Fait à Rabat le 17 mars, 2003.

 

 

Copyright 2002 Tawiza. All rights reserved.