Uttvun 75, 

Sayûr 2003

(Juillet 2003)

Amezwaru

 (Page d'accueil) 

Tamazight

Tameskant d tamughrabit s tidett, maca s umentil n usiwef!

Teggwdegh xafm

Abarreh mgal tawafat

Ma s tyid yema

Temmexs ayi tammurt inu

 Tudert inu

Tasurfut

Zi tfarnin ar tfarnin

Afrux inyer iberdan

Ifes n tudert

A Sifaw nnegh 

Rix

Français

Tifinagh et la bavure de Nador

Ce vendredi noir

 La 25ème heure pour l'amazigh

Les dangers de l'obscurantisme islamiste

La cause amazighe entre la culture et le politique

Au chevet des ighrem du Sud-est

Appel à communications

Yan wawal yebbey meyya

Le choix de tifinagh est un non choix 

L'enseignement de Tamazight

Crise identitaire et injustice social derrière l'horreur du 16 mai

Clavier amazigh

Quel avenir pour tamazight?

العربية

لأول مرة تظاهرة مغربية خالصة، لكن بفضل الإرهاب

 رسالة إلى ابن عاق

عندما تبرمج الدولة عقول أبنائها ليصبحوا إرهابيين

توضيح من مركز التهيئة اللغوية

الأمازيغية وسؤال التنسيق

الظلامية والعداء للأمازيغية وجهان لشيء واحد

رد موجه إلى "الأحداث المغربية" رفضت نشره

أانتصار اللغة الأمازيغية

 الحركة التلاميذية الأمازيغية في مواجة قوى التأسلم والتمركس

مزداي أنامور

بيان لجمعية أنزووم

 بيان للاتحاد الوطني لطلبة المغرب

بيان لجمعية بويا

 المؤتمر التأسيسي لمجلس التنسيق الجهوي

بيان لجمعية تانوكرا

تصريح حول أحداث الدار البيضاء

  جمع عام استثنائي لتاماينوت

بيان إلى الرأي العام  

 

Crise identitaire et injustice sociale, vecteurs de l’horreur du 16 mai

Par: S.Mohamed (Nador)

Au lendemain des attentats de Casablanca, une autocritique profonde s'impose. Chercher à expliquer à l'opinion nationale et internationale que les marocains sont étrangers à ces attentats car le terrorisme n'est pas dans la culture des marocains ne fera que différer une fois encore le travail d'introspection.

C'est horrible, c'est lamentable ce qu'est arrivé à Casablanca le 16.05.2003, mais ces kamikazes sont bien des marocains.

Comment en est on arrivé là? Pourquoi des marocains se bardent d'explosifs, se suicident en tuant d'autres compatriotes et innocents étrangers?

Ces kamikazes sont persuadés qu'ils font la Djihad et iront aux paradis parce que les marchands d'illusions, les commanditaires ont réussi à les endoctriner.

Pourquoi ces marchands d'illusions, appelés tantôt intégristes, tantôt islamistes ou terroristes, atteignent leurs objectifs?

Parce que l'État n'a pas joué son rôle, sa responsabilité est entière et totale.

Premièrement au niveau de l'éducation et de l'enseignement car l'État a eu besoin d'islamistes pour combattre les gauchistes à l'université; dernièrement l'État les a utilisé pour combattre les Imazighen. Les programmes d'enseignement ont été bardés de wahhabisme et d'intolérance.

Deuxièmement, le recrutement de ces kamikazes s'effectuait dans nos villes. Ces mêmes villes qui sont très mal gérées où s'entassent des jeunes chômeurs sans espoirs, désoeuvrés et désargentés. L'État a failli à ses tâches d'égalités des chances et de distributions des richesses. La confiscation des terres par un petit nombre de personnes influentes a poussé les paysans à l'exode rural s'entassant de ce fait dans les bidonvilles périphériques de nos grandes cités. D'autres compatriotes exclus préfèrent l'émigration même clandestine pour aller se marginaliser en Europe où ils sont confrontés à d'autres fléaux tels le chômage et le racisme.

Troisièmement, l'appareil sécuritaire marocain n'a rien vu venir et est resté dans l'incapacité de protéger des citoyens innocents qu’infitrent ces barbares. Les sécuritaires étaient occupés à harceler les journalistes ainsi que les militants imazighen et des droits de l’homme. Sa dernière réponse aux attentes des habitants d'Imelchil dans l'Atlas est éloquente.

Quatrièmement le Maroc arabo-islamique est une identité créée de toutes pièces par nos gouvernants excluant les imazighen et les femmes de la participation active à l'évolution du pays. En falsifiant notre propre Histoire de 2953 ans pour ne retenir que les faits arabo-andaloux et islamiques, la majorité de la population marocaine a perdu toute volonté participative et créatrice.

Voilà les signes d'une crise socio-économique et identitaire profonde qui défilent devant nous. Hier nos frères et nos soeurs meurent noyés en Méditerranée et en Atlantique en voulant fuir leur pays dont la gestion fortement centralisée ne laisse aucun chance aux régions de profiter de leurs ressources pour se développer et créer les richesses, alors qu'une gestion locale et régionale aurait suffi à faire avancer à grand pas ce pays sclérosé.

 L'exemple le plus proche que nous avons est l'Espagne qui, grâce à sa régionalisation et ses gouvernements autonomes, a avancé plus vite qu'une France jacobiniste et centralisée mal copiée dans sa gestion par l'État marocain.

Les remèdes aux grands maux de notre société sont une vraie reconnaissance des imazighen, des femmes, et des résidents marocains à l'étranger, dans un État pluriel, juste et décentralisé car les marocaines et les marocains ont assez attendu de véritables changements.

Il faut démocratiser le pays pour le développer. Seul le développement pourra nous protéger des extrémismes, des intégrismes et des terrorismes qui de fait seront combattus par la Démocratie.

 

 

Copyright 2002 Tawiza. All rights reserved.