Uttvun 78, 

Mrayûr  2003

(Octobre  2003)

Amezwaru

 (Page d'accueil) 

Tamazight

Wi ghad yarin xef Biqca awarni tmettant nnec?

 Awaren yeddaren

Agdud n tudmawin

Imettvawen n umeghnas

Tittvawin nnem

Siman

D awen qqaregh

Isgwar a taymmust

Français

Discours final de Semratiri

Behri n'est plus

Hommage à Moha Abehri1

Hommage à Moha Abehri2

Sauvez Ahidous

Tana, ighrem vénéré

Tamazight et le défi de la graphie

Les noms d'outils scolaires en tamazight

Imazighen et l'enseignement de Tamazight

Cours de tamazight

Communiqué du CMA

Association Achabar

العربية

من سيحكي بعد رحيلك عن بيقشا يا أبحري

رحيل موحا أبحري

بيقشا... عشاقك يرحلون

الأمازيغيون و"حمار جّامع

لا لممارسة الابتزاز باسم فلسطين

أقوال  وتعاليق

الأمازيغية في مواجهة الحثالية والتعصب

المدنية تكافح ضد البربرية

التوجس والانكماش

جمعية تيفسا: من التأسيس إلى التحسيس

لقاء مفتوح مع الفنان خالد إزري

إعلان عن ندوتين دوليتين

طلب إجراء بحوث في البيداغوجيا والديداكتيك

جمعية بوكافر

جمعية أفرا

 

Sauvez Ahidous!
Par: Youssef Elmonaim (Boumal n Dades (Warzazat)


A chaque peuple sa façon de fêter les cérémonies du mariage en introduisant les traditions des ancêtres au niveau des habits; de la nourriture pour les invités; la façon d'accueillir l'épouse…..
En ce qui concerne le mariage aux oasis de Dades à l'époque, les gens du douar (eghrem) s'intéressent beaucoup de cette occasion. les femmes préparent les jeunes filles pour les séances d'Ahidous en les déguisant avec des foulards berbère (iaabraq) pour l'épouse et (lqedban) pour autres filles. La diférence c'est que l'épouse doit d'être voilée tout entière, par contre les jeunes filles font tout le possible pour se mettre en valeur en portant un long voile épinglé sur les épaules traversant la poitrine d'une façon oblique jusqu'aux orteils (tactat); de bijoux traditionnels (aqayn) autour du cou et de longues boucles pour les oreilles (texrsen); maquillage (laanayt) préparé spécialement de safran étalé sur le front et les joues et la poudre de galène pour les yeux.
les jeunes hommes de leurs part se préparent pour se présenter devant - peut-être - les futures femmes en se regroupant chaque soirée dés qu'ils achèvent le travail aux champs en récitant des fragments d'Ahidous entre eux avant d'être devant un long rang de filles qui se rattachent avec les mains en répétant le refrain de poème et les jeunes hommes tapent sur les tambours (egdman). Alors le jeu d'Ahidous est accompli, les deux rangs se mettent à faire des ronds sur une place destinée à cela autour d'une lampe à gaz devant les deux époux et leurs familles également. Les gens de ce douar et ceux des douars voisins; le remarquable c'est que les jeunes font des équipes dont chacune désigne un de ses membres pour réciter une poème (ezle) en essayant d'émettre les mots d'amour; les vertus de sa propre région; critiquant la situation sociale s'il le faut; appel à toute chose qui revient d'avantage à la communauté comme la solidarité; la sincérité; le fidélité…
Mais dans ces dernier temps le pauvre Ahidous se plaint des conditions qui frappent au sein de ce trésor Amazigh dont les dots très élevés; le chômage ou le flux qui a diminué le nombre des fêtes de mariages et également le temps consacré au mariage de trois jours à une nuit; le mariage avec les émigrantes basé sur l'intérêt d'avoir un visa; alors les jeune ne s'intéressent à rien que d'être ailleurs rejetant leurs traditions derrière eux; ainsi le facteur très dangereux et celui des gens qui ont des arrières pensées envers Ahidous; le sourire; la fille hors de la maison;… Je sais que vous les connaissez, se sont des tardifs, ils aiment voir les larmes et rien que cela et pour eux je leurs dis: qu'Ahidous, ce patrimoine nationale, est une école pour éduquer et former la société par ce qu'il s'appuie sur l'action de l'échange des idées en utilisant un langage compris par tout loin de la démagogie de l'idéologie alors nous devons profiter de ce principe pour établir des vrais sens de la démocratie dans ce temps où les partis politiques connaissent de l'hémorragie incessible parce qu'ils ne peuvent pas être à table pour discuter et prouver qu'ils sont là pour tel ou tel chose cependant le modeste poète d'Ahidous peut établir des changement au sein de la région en critiquant une situation inhabituelle ou indésirable; donc la manière de classer Ahidous comme une œuvre de Satan est vraiment de l'idiotie et de la sottise parce qu'il n'y a aucun verset de Coran qui nous interdit d'être heureux ou de fêter de telle ou telle façon si bien que les émigrés ne peuvent plus rater aucune occasion pour être prés d 'Ahidous, d'Ahwach d'Elgadra…. car on ne peut pas trouver comme cette diversité culturelle ailleurs, alors on a qu'a démontrer comme citoyens notre rattachement très solide à notre patrie. D'autre part je marque l'invasion illégitime des groupes musicaux qui attirent les jeunes à danser avec des rythmes qui n 'ont aucune relation avec notre culture alors la fête devient un fantôme qui demande des cameras, des projecteurs électriques, de l'argent pour les accrocher autour de cous des danseurs, les charges de l'intrus laamariya… d'après tout cela est ce que vous voyez chers lecteurs une place de joie pour un pauvre montagnard qui veux de sa part être avec de famille (taxamt).
Ahidous pleure, ayons pitié envers lui. j'appelle les Ait Attas, Ait Hlidous et Ait Merghads et tout ce qu'ont été le Sein de la maman tamazight à consacrer leurs efforts pour conserver ce bras solide dans notre corps et pourquoi pas le considérer comme un art folklorique ou un ambassadeur qui s'occupe de la cause berbère et pour le dernier mot je dirai: Dades sans Ahidous est Dades détaché et déraciné de son identité, alors l'histoire sera le seul juge qui marquera notre sommeil profond sous les diverses tempêtes. Et à la rencontre conformément à ce proverbe amazigh (tameghra teghra eku yan: la fête du mariage invite tous le monde.)
Youssef Elmonaim 25/8/03
N.B :les mots entre parenthèses sont en berbère.
 

Copyright 2002 Tawiza. All rights reserved.