Uttvun 81, 

Yenyûr  2004

(Janvier  2004)

Amezwaru

 (Page d'accueil) 

Tamazight

Melmi ghad twasizvemzven ineghlafen nnegh imezwura?

Tamazight yiwet ayd tga

Tameddurt n Muhemmed Cukri

Taqerfiyet

Tisit inu

Aaghi i ymazighen n barra

Taksista

Usar susmex

Mer ghuri...

Taghuri

Bugafer

Ayt Ishaq

Tuccka tafuyt

Tudert iherran

Tabrat i wmedduker

Français

Imazighen de Hérodote

L'IRCAM vu à Khénifra

Un fax à l'au-delà

Appel à une coordination nationale

Lettre à l'autre rive

Car il s'agit de Nador...

Réseau amazigh pour la citoyenneté

 Félicitations

العربية

متى سيحاكم وزراؤنا السابقون في التعليم؟

التاريخ المنسي

تمرد الأمازيغية المضطهدة

ردا على  بهتان الأسبوع

مصطفى العلوي يحاف أن يكون أجنبيا

الخطأ الذي ارتكبه الأمازيغ

التراث بين التحديث والتقليد

الحركة الأمازيغية

متى نشألت ثقافة التضامن بالمغرب؟

من آيث عيّاش إلى بني بوعيّاش

موقع الأسطورة في التراث الأمازيغي

إلى مقدمة برنامج دنياك

المغردون خارج السرب

القلاع المحصنة بالأوراس

دعم لتاويزا أم ضحك عليها؟

إلى أية جهة ينتمي المغرب؟

الشاعر لحسن أوشن

كلمة أسيكنو

تجديد مكتب الجمعية

ندوة حول مستقبل الأمازيغية

بيان استنكاري

تهنئة فيداس

تعزية

تهنئة

 

 

Lettre à l'autre rive…

Du Sud de la guerre des civilisations

Par: Ibn Alatlas (Boulmane)

Oh! Vieille Europa… Sûrement, tu ne te rappelles plus - car cela fait très longtemps - que mes ancêtres, d'ici et non tes divinités et mythes créés de ton jeune imaginaire, t'ont nommée, froide et couverte de glaces que tu étais pour longtemps, «Ur afa»… De leurs dents qui tremblaient de ton froid de jadis, tes vieux enfants ont renversé ton P, difficile pour leurs bouches glacées,   - et qui, parmi d'autres, n'existe pas dans les langues des zone chaudes - en un F. Ce nom, qui est tien, veut dire à l'origine «Le pays sans chaleur» ou, s'il désigne tes hommes, «les peuples sans feu»… Tu déduiras que les tiens t'ont renommée «Europa» avant même de prononcer le mot «feu»… Tu remarqueras aussi, intelligente que tu es, le F jaillir des flemmes…

Entre moi et toi, il y a «la mer blanche»… comme vers l'Asie (Assia qui veut dire «le côté» dans ma langue), il y a «la mer rouge»… Tu déduiras que mes ancêtres ont nommés les mers selon la peau des marins qu'ils y rencontraient… Tu déduiras aussi que je te parle d'Afrique… «Afr Iqqar», ainsi est la version originale de son nom qui veut dire: «l'aile séchée» car la colère de la nature avait elle d'abord dévastée ma patrie Tamzgha qui fut depuis, hôte des «parasites de faiblesse» qui n'ont jamais cessé d'arpenter ce pauvre monde mal parti depuis les débuts pour aller dans une fin… ش humains!... Au nom de tous les petits de cette petite boule perdue dans le néant qu'est notre terre malheureuse à cause de nous, faites qu'elle ne soit «guerre» une fin désastreuse!...

ش! Jeune Europe… Ne sois pas perplexe devant le sang d'Afrique, sa chaleur humaine refroidie et son identité défigurée par le détroit, qui jaillit des vagues de cette méditerranée qui perd chaque jour un peu plus de sa blancheur et de sa pureté de mer civilisée depuis l'aube des temps… Ne te laisse pas refroidir par la haine, car malgré tes «feux nucléaires», tu resteras toujours dans le besoin de la chaleur d'Afrique… Demandes toi seulement si c'est la haine ou l'amour qui tue dans le détroit… Demandes toi si l'espoir d'un monde meilleur puisse se faire escorter de haine ou devrait-il s'accompagner d'amour… Demandes toi si derrière l'image qui te dérange de ce pauvre continent, il n'y aurait pas partage de la responsabilité entre tous et voir même la culpabilité de certains…

A la lecture de l'histoire, on ne peut ignorer que L'Afrique mériterait le prix Nobel pour n'avoir jamais attaqué «Les autres». Ces «autres» qui ne devaient pas, mais qui «ont été l'enfer» pour L'Afrique… Or L'Afrique, elle, a-t-elle pour un moment de l'histoire été épargnée pour qu'elle puisse vraiment «s'autoconstruire» et disposer d'elle-même sans invasions ou du moins sans ingérence étrangère?…

L'histoire méditerranéenne!… Tamzgha dispose, elle et elle seule, de la possibilité d'en faire la meilleure version possible, car Tamazight est cette «langue qui sait» de cette nation qui fut témoin authentique de tous les pas humains autour de cette mer qui nous unie et nous séparent… Justement!.

Il y eu d'abord «Feraoun» qu'Imazighen nommèrent ainsi pour désigner celui qui disposait du ravitaillement -«Fer» pour cacher (avoir l'exclusivité de disposer) et «aoun» pour ravitaillement (Nourriture)-. Cela se passait à la partie est de Tamzgha nommée «M'isran» qui veut dire «Terre des sédiments» et que vous nommez Egypte … Ils étaient tellement arrogants et enfantins ces «gens» qui élevèrent les pyramides à la gloire de la mort en se moquant des autres et de la condition du peuple… On les nommera: «Ceux qui se moquent», «Iqbbaden» d'où AQBAT (pour les arabes) et Egyptiens (pour les latins)… De leur moquerie cruelle, mais surtout de leur ignorance de ce qui faisait le Nil, il adoreront celui-ci pour les avoir rendus les plus riches au moment où les nations environnantes d'Afrique mouraient de faim… Ils lui offriront la bonne chaire vivante du peuple en offrande… Or ce fleuve, Imazighen, eux, connaissaient son origine et savaient qu'il venait d'un grand lac qu'ils nommaient «Iyl». Il le nommèrent: ASSIF N'IYL qui veut dire: le fleuve d'Iyl et non Nil sachant que le «N» ici n'est qu'un article dont la traduction est «de» ou «du»… L'Europe a traduit sur une base fausse que fut la traduction «gréco-arabe» de certains noms de Tamzgha… Rappelons que les grecs ont commis l'erreur de traduire «ETHIOPIE» comme voulant dire «noir» alors qu' ETHIOBBI est clairement un terme amazigh qui veut dire «Coupé». Il désigne les terres de l'ancien pays d'Aksoum. Aksoum veut dire viande, or pays de grand élevage-, terres qui furent coupées du reste de Tamzgha à cause du débordement du grand lac «Iyl»-Victoria- qui se déversa à un certain moment de la période pluvieuse d'il y a plus de six mille ans pour façonner le Nil et l'Egypte des «Pharaons» géologiquement et aussi politiquement… Cela nous amène à corriger l'erreur de l'étendue du territoire et de la nation amazighe… Tamzgha s'étend jusqu'à la mer rouge et l'océan indien… Et pour plus de données, rappelons que Somalie vient du terme amazigh «Issoummal» qui est le pluriel de «Assamel» qui désigne les versants face au soleil levant… C'est la limite est d'où le soleil se lève pour imazighen… Remarquons que le coucher du soleil, l'ouest d'où revient l'ombre, est justement exprimé par «Amalli», d'où «Le Mali» qui, bizarrement, a le même sens de Maghreb. Aussi, restant à l'est, sachons que L'Irétrie vient du terme amazigh «Ir Itri» qui veut dire: le côté ou la direction de l'étoile. Nous ne pouvons avancer ici laquelle des étoiles...

Les arabes aussi ont commis la grave erreur de traduire «Soudan» par «Noir» comme si les nations devraient accepter une telle injure… «Soudan» ou plus précisément «Souddan» veut dire «Les illuminés» car la peau des soudanais laisse apparaître un jaillissement de lumière filtrant la pigmentation nègre… C'est pourquoi d'ailleurs, le pays du «Soudan» s'étend vers l'ouest sur une certaine latitude jusqu'à l'océan atlantique… En effet, une autre erreur fut commise par tous sauf imazighen qui n'ont jamais été aussi racistes pour nommer les africains du sud «les Noirs»… Imazighen disent de ces frères «Issamghan» qui est un pluriel pour «Ismagh». Ismagh, nomination élevant de l'humain en comparant sa peau au «Smagh» qui veut dire: «L'encre», cet encre traditionnelle de l'ancienne Afrique savante et écrivain, cet encre bien respecté et bien entretenu… Mais arabes et européens, en nations analphabètes en ces temps de formations pour eux, ont très mal traduit et selon des projets malsains envers la négritude. Ils traduiront par des nominations aussi racistes que péjoratives, Les uns diront «l'esclave noire» et les autres «Abd aswad» puisque la couleur fut basée sur la perception arabe du mot amazigh «Soudan». Les uns et les autres croiront alors en l'esclavage des nègres et le pratiqueront à la «sunna» des Pharaons malgré la différence des discours… Le christianisme et l'islam sont venus pour que les nations se respectent tout d'abord, se connaissent et se reconnaissent dans la quiétude et la paix… L'église croira pour longtemps qu'elle n'était pas de son rôle de libérer les esclaves, mais de les rendre plus bons. Les arabes, eux, au nom de l'islam, feront les marchants de l'esclavage et le pratiqueront de ses pires façons… Un certains Okba réussira ce que Pharaon lui-même n'as pu: Il soumettra et fera des «Abid»-Esclaves- et des «Sabaya» -Filles kidnappées- dans la nation des Libres, imazighen du maghreb qui n'ont jamais étés aussi humiliés que ça… Un certain Moussa continuera plus cruellement comme tous ceux qui vont suivre et c'est en son temps qu'il y eu les premiers «Harragas» vers l'Espagne qui tombera victime de ces troubles originaire de l'Est nomade et terroriste… L'Europe connait aussi sous ses grecs, ses romains, ces empereurs et ses rois sanguinaires, pour longtemps, cette recherche des grandeurs et de soumission du monde à ses pieds… La plus récente fut le colonialisme… Le monde en connaît l'histoire et chacun devra reconsidérer ses jugements des événements

L'aboutissement de toute cette histoire et qu'il y eu ce conflit des conquérants nommé par nos apôtres de la pensée: La guerre des civilisations. Une guerre qui sous entend cette dualité éternelle de l'est et de l'ouest sous toute ses facettes chaudes ou froides… Dualité dont la cause réelle est l'expansionnisme des uns et des autres… Expansionnisme dont sera victime ce Sud qui paiera cher le développement du Nord et fera le butin à partager dans tous les compromis de la paix et de la guerre entre les belligérants du Nord.

Tamzgha a pour longtemps défendu l'Afrique et gardé sa virginité… Mais les découvertes géographiques et les conquêtes européennes violèrent L'Afrique des «Ismghan»- Ceux qui ont la pigmentation de l'encre-. Les européens s'infiltrèrent et pratiquèrent l'esclavage et le transfert des richesses, chose qui leur fut facilitée par les arabes arrivés au nord. Tamzgha perdit son arrière garde que sont la force et la richesse africaines jusqu'à lors inconnues pour le reste du monde… L'Afrique sombra…

Alors depuis, beaucoup de maghrébins s'enfuient en occident lorsque l'est  les humilie comme ils s'exilaient à l'est pour échapper à la potence de l'ouest lorsque celui-ci les assimile au terrorisme et à l'appartenance «utopique» à cet est, comme celui-ci lorsqu'ils se veulent et se déclarent d'une identité différente qui est la leur…

Bref, Prenez nos HARRAGAS comme ils sont, des africains au Sud de vos «guerres des civilisations»!. Vous comprendrez mieux nos problèmes et saurez nous aider à ne plus nous indigner à vos portes de consulats en demandeurs de vos visas aux conditions inacceptables pour l'égalité des humains, déchiquetés ou moribonds rejetés par la «mer des lamentations» sur vos plages… D'abord en reconnaissant qu'ils sont vos victimes… Le compte vous marquera toujours «débiteurs» de la chaleur d'Afrique… ش Est froid dans le cœur! ش Ouest glacé dans sa peau!... Les uns ne seront jamais Mahomet malgré le fait qu'ils lisent le coran… Les autres ne seront jamais le christ malgré leurs croix…

Alors reconnaissez d'abord que ce Sud, victime de vos guerres, est hors de vos haines les occidentaux pour les orientaux…!. Et que les uns et les autres vous devrez prendre en considération la cause du Sud… Cet Afrique si mal menée… Si mal comprise… Si mal exprimée depuis que les sanghoriens et les Baâtistes ont été installés au pouvoir par l'Europe colonialiste conduite par la France…

Il serait largement vrai de dire que l'Afrique soumise à l'aliénation est un continent dont les nations sont devenue aveugles et devaient être reconduites vers la sagesse… Mais cet Afrique c'est celle des ELITES. Nos élites qui soufrent de l'aliénation qui doivent comprendre, aussi tard qu'il soit, qu'elles ont été plus dévastatrice que tous ces maux qu'elles accusent telle l'analphabétisme, l'ignorance, la pauvreté et le sous développement… Elles ont eu un demi siècle pour démontrer leurs malformations et leur nocivité pour l'Afrique… Elles restent l'espoir du continent, mais constituent pour lui le plus grand danger passé et avenir…

Au fait, chaque «harrag» que vous pêchez sur vos plages devra être une condamnation pour l'Elite du pays exportateur de cette «colèreت fugueuse»… Il n'y a pas de sous développement de peuples dans la nature des choses. Cela veut dire que ce sous développement est le crime des élites… Ces rejets justement de la guerre du Nord et de ses idéologies nomades qui ont guidé l'Afrique vers le chaos d'aujourd'hui…

Il serait trop long de raconter pour ce bref message toute l'histoire vue de «La sagesse africaine»… Celle de la nature… Mais le dialogue devra continuer si vous tenez à savoir pourquoi vous semblez perdus devant l'immigration, le chômage, l'excentrisme et l'extrémisme… Car, à vrai dire, vous semblez oublier le commencement des choses pour ne regarder que le bout du nez… De même cette génération qui croit avoir cerné toute l'expérience humaine et veut changer et faire le monde à sa guise… C'est dangereux… Mais le monde meilleur est possible, l'Afrique vous le promets si vous rendez à l'Afrique ce qui lui appartient… Devinez! Devinons!... Azul.

 

                                                                                               

Copyright 2002 Tawiza. All rights reserved.