Uttvun 82, 

Sinyûr  2004

(Février  2004)

Amezwaru

 (Page d'accueil) 

Tamazight

Imenzayen n "Tsertit tabarbarit" tamaynut

Mayd msen imazighen?

Xminni tudart teddakkûr d tira

Ixfawen n umazigh

Tamxsuyt

Abrid g nteddu

Tagharrabut n tadjest

Neccin d isudjas

Aghuyyi

Tafuyt

Sal, sal...

Ixef nnek a yaseggûs

Français

Imazighen de Hérodote(2)

Visite à une classe de tamazight

Point de vue d'un amazighiste

L'amaighité est un otage

Ainsi parlait le Sud-est

L'être à l'autre rive (2)

Aheddawi

Mohammed Choukri est bien connu  Rome

La reconnaissances des berbères de France

Sauvez les sites touristiques

Communiqué du MCA

Communiqué du Mak

Communiqué de Tilelli

Communiqué d'indignation

Communiqué 2 de "Azemz"

L'association Ziri

العربية

مبادئ السياسة البر برية الجديدة

الظاهرة الظلامية

الريف بين الهجرة وتشتيت الجماعات

آثار القلاع المحصنة بالأوراس

لسنا شرقيين ولا غربيين

هل هو السهو؟

نقطة نظام

جمعية تانوكرا تحتفل

بيان جمعية تانوكرا

إخبار لجمعية إزمز

بيان للحركة الأمازيغية ببرسلونة

بيان جمعية تاماينوت بإفني

بيان الاتحاد الوطني لطلبة المغرب

بيان الاتحاد الوطني لطلبة المغرب بالرشيدية

الحركة الطلابية الأمازيغية بوجدة

شكر وامتنان

تهنئة

تعزية

تعزية1

 

 

Union Nationale des Étudiants Marocains

Mouvement Culturel Amazigh

Site d’Imteghren (Errachidia)

COMMUNIQUÉ D’INDIGNATION

Azul d ameghnas,

Nos salutations militantes à toutes les masses estudiantines, ici réunies et qui résistent par ce rassemblement militant exceptionnel.

Nous nous recueillons humblement, à travers votre participation, devant les âmes de tous les martyrs du peuple marocain, à leur tête les martyrs de la résistance et de l’armée de libération ainsi que ceux de la cause amazighe.

Nous saluons fortement la lutte et la résistance de tous les peuples aspirant à émancipation et à la liberté.

Cette manifestation de contestation est organisée pour dénoncer les pratiques barbares, sauvages et racistes dont sont victimes les masses estudiantines et le Mouvement Culturel Amazigh à l’Université ’Imteghren (Errachidia). Ces pratiques sanguinaires sont l’œuvre d’une bande d’arabistes marxisants et nostalgiques du Machrek, avec le soutien d’individus étrangers à l’Université.

Cette agression s’est produite le mardi 23 décembre 2003 à partir de 18 heures, au sein de la cité universitaire d’Imteghren, et précisément à la buvette, où des étudiants étaient occupés par la préparation des examens de la première session. Elle a été précédée par des provocations immorales: insultes et outrages à des étudiants amazighs par des agresseurs qui scandaient, lors de leur agissement lâche, des slogans racistes tels que : "Pour la liquidation des  sales Chleuhs !"

Plusieurs sortes d’armes blanches y ont été utilisées: sabres, serpes, gourdins, chaînes…etc.

Cette agression sauvage a provoqué des dizaines de blessés graves et de traumatisés, qui ne disposaient pour ce couvrir que de chaises et de livres.

Sortis de la buvette, qu’ils ont laissée tout en sang, les agresseurs ont attaqué les étudiantes et les étudiants par des jets de pierres avant de prendre la fuite loin du campus.

Ces adeptes de la pensée absolue et unilatérale sont connus, de par leur passé, par leur penchant violent. Ce phénomène ne fait que compliquer d’avantage la crise du mouvement estudiantin et bloquer l’UNEM devant toute chance d’aller en avant.

Le MCA, qui est un mouvement pacifique qui rejette toute forme de violence physique ou morale, appelle toujours à l’instauration d’une charte d’honneur nationale estudiantine contre la violence et l’exclusion. Il opte pour le droit à la différence constructive comme seul choix à même de permettre à l’UNEM de dépasser sa crise actuelle.

Il y a nécessité de remédier à ce phénomène de la violence par la diffusion de la connaissance pour éradiquer l’ignorance, l’irrationalisme et l’absolutisme qui prolifèrent dans les esprits de certains étudiants. Une réforme du système éducatif et pédagogique est également nécessaire en vue d’élargir la pratique démocratique et l’espace des libertés pour satisfaire les revendications des mouvements contestataires, des organisations des Droits Humains, des syndicats et autres organisations de la société civile marocaine.

Tenant compte de ces faits, de ces principes et de ces convictions, nous déclarons à l’opinion publique estudiantine, nationale et internationale ce qui suit:

- Nous condamnons énergiquement cette agression sauvage et inhumaine subie par les masses estudiantines, en particulier amazighes.

- Nous appelons au respect des valeurs de la différence, de la tolérance, de la solidarité, du pluralisme et de la relativité pour immuniser le peuple marocain contre toute forme d’extrémisme.

- Nous considérons la différence constructive  comme option  de principe pour remédier à la crise de l’UNEM.

- Nous réitérons notre appel à l’élaboration d’une charte nationale estudiantine responsable, qui permettra de lutter contre la violence et l’exclusion.

- Nous appelons les masses estudiantines à soutenir le MCA afin d’éliminer la violence au sein de l’Université.

- Nous affirmons notre entière solidarité avec toutes les victimes de cet acte criminel, qui vise à réduire au silence toute voix libre, à opprimer les militants sincères et à réprimer les luttes légitimes de l’étudiant marocain.

Vive le MCA

Vive l’UNEM

Cité universitaire d’Imteghren (Errachidia) le 24 décembre 2003

 

Copyright 2002 Tawiza. All rights reserved.