Uttvun 82, 

Sinyûr  2004

(Février  2004)

Amezwaru

 (Page d'accueil) 

Tamazight

Imenzayen n "Tsertit tabarbarit" tamaynut

Mayd msen imazighen?

Xminni tudart teddakkûr d tira

Ixfawen n umazigh

Tamxsuyt

Abrid g nteddu

Tagharrabut n tadjest

Neccin d isudjas

Aghuyyi

Tafuyt

Sal, sal...

Ixef nnek a yaseggûs

Français

Imazighen de Hérodote(2)

Visite à une classe de tamazight

Point de vue d'un amazighiste

L'amaighité est un otage

Ainsi parlait le Sud-est

L'être à l'autre rive (2)

Aheddawi

Mohammed Choukri est bien connu  Rome

La reconnaissances des berbères de France

Sauvez les sites touristiques

Communiqué du MCA

Communiqué du Mak

Communiqué de Tilelli

Communiqué d'indignation

Communiqué 2 de "Azemz"

L'association Ziri

العربية

مبادئ السياسة البر برية الجديدة

الظاهرة الظلامية

الريف بين الهجرة وتشتيت الجماعات

آثار القلاع المحصنة بالأوراس

لسنا شرقيين ولا غربيين

هل هو السهو؟

نقطة نظام

جمعية تانوكرا تحتفل

بيان جمعية تانوكرا

إخبار لجمعية إزمز

بيان للحركة الأمازيغية ببرسلونة

بيان جمعية تاماينوت بإفني

بيان الاتحاد الوطني لطلبة المغرب

بيان الاتحاد الوطني لطلبة المغرب بالرشيدية

الحركة الطلابية الأمازيغية بوجدة

شكر وامتنان

تهنئة

تعزية

تعزية1

 

 

Sauvez les sites touristiques amazighs

Par: OULGHAZI  Hsaine

Sauvegarder le patrimoine architectural  traditionnel a fait l'objet de plusieurs reportages  des moyens médiatiques nationaux,  lesquels ont  réservé un grand intérêt au tourisme marocain.

En effet, prés de la ville de Ouarzazate, la  kasbah des Aït Benhaddou, qui est inscrite sur la  liste du patrimoine mondial de l'UNESCO, est   soumise  à un processus de dégradation avancée. La  restauration de cette Kasbah s'avère donc très  urgente. Or le fait marquant qui a attirer mon  attention, c'était le 09.12.2003, pour rendre  visite à la Kasbah, juste à moins de 200 mètres,

 l'oued en crue a bloqué la circulation! Un groupe de  touristes étrangers et quelques habitants du douar  se sont rassemblés et tout le monde regardait ce  joli paysage: l'oued en crue et à l'autre rive c'est  la fameuse Kasbah amazighe qui a suscité un voyage de  plusieurs centaines kilomètres pour rendre visite à  un patrimoine mondialement reconnu.

Hélas, la chance ne s'est pas présentée pour  visiter ce site touristique très important, on s'est  limité de prendre des photos à distance et  rebrousser chemin ensuite. Mais les questions qui se  posent tracassent mon esprit:

 - Pourquoi les responsables n'ont pas construit un  pont pour permettre aux habitants de ce douar, aux  touristes marocains et surtout étrangers de  traverser cet oued?

- Que vont dire ces gens qui viennent de loin pour  visiter nos sites et à moins de 200 mètres ils  retournent chez eux sans pouvoir y mettre le pied ?

Sauvez donc notre riche patrimoine amazigh,  sauvez le  tourisme marocain. 

OULGHAZI  Hsaine

     

 

 

 

 

Copyright 2002 Tawiza. All rights reserved.