Uttvun 82, 

Sinyûr  2004

(Février  2004)

Amezwaru

 (Page d'accueil) 

Tamazight

Imenzayen n "Tsertit tabarbarit" tamaynut

Mayd msen imazighen?

Xminni tudart teddakkûr d tira

Ixfawen n umazigh

Tamxsuyt

Abrid g nteddu

Tagharrabut n tadjest

Neccin d isudjas

Aghuyyi

Tafuyt

Sal, sal...

Ixef nnek a yaseggûs

Français

Imazighen de Hérodote(2)

Visite à une classe de tamazight

Point de vue d'un amazighiste

L'amaighité est un otage

Ainsi parlait le Sud-est

L'être à l'autre rive (2)

Aheddawi

Mohammed Choukri est bien connu  Rome

La reconnaissances des berbères de France

Sauvez les sites touristiques

Communiqué du MCA

Communiqué du Mak

Communiqué de Tilelli

Communiqué d'indignation

Communiqué 2 de "Azemz"

L'association Ziri

العربية

مبادئ السياسة البر برية الجديدة

الظاهرة الظلامية

الريف بين الهجرة وتشتيت الجماعات

آثار القلاع المحصنة بالأوراس

لسنا شرقيين ولا غربيين

هل هو السهو؟

نقطة نظام

جمعية تانوكرا تحتفل

بيان جمعية تانوكرا

إخبار لجمعية إزمز

بيان للحركة الأمازيغية ببرسلونة

بيان جمعية تاماينوت بإفني

بيان الاتحاد الوطني لطلبة المغرب

بيان الاتحاد الوطني لطلبة المغرب بالرشيدية

الحركة الطلابية الأمازيغية بوجدة

شكر وامتنان

تهنئة

تعزية

تعزية1

 

 

Association socioculturelle TILELLI

COMMUNIQUÉ

Non à la violence!

Le mardi 23 décembre 2003, au sein de l’Université d’Imteghren (Errachidia), une poignée d’étudiants nostalgiques de l’arabo-baâthisme moribond ont agressé sauvagement des étudiants amazighes au moyen de bâtons, de sabres, de machettes… en scandant des slogans racistes tels que: "Exterminons les sales Chleuhs!"… Cette agression sauvage a fait plusieurs blessés parmi les étudiants amazighes, dont une dizaine de cas graves.

Mais ce qui est encore plus grave, c’est que les autorités locales et provinciales, qui se sont déplacées sur place juste après l’événement et qui ont donc tout vu de leurs propres yeux, n’ont pas daigné interpeller les agresseurs, ni ouvrir une enquête!

Cette attitude des autorités, absurde en apparence, trahit en fait les intentions malveillantes du Makhzen: il essaie d’instrumentaliser les "résidus" de l’arabo-baâthisme à l’Université pour induire les militants amazighes à la violence et ternir, ainsi, l’image du Mouvement Culturel Amazighe, connu par son pacifisme.

En apportant son soutien total aux étudiants amazighes de l’Université d’Imteghren victimes de ces actes criminels, barbares et anachroniques, l’Association Socioculturelle Tilelli lance un appel aux militants amazighes à l’Université et ailleurs à redoubler de vigilance et à éviter de tomber dans le piège de la violence.

Le Mouvement Culturel Amazighe, dans toutes les régions de Tamazgha, a depuis toujours opté pour la lutte pacifique car, en plus d’être convaincu de la justesse de sa cause, il est conscient que toute violence venant de sa part ne manquera pas de servir d’alibi au Makhzen pour accentuer sa répression sur le peuple amazigh.

Continuons notre combat pacifiquement, car le jour inévitablement viendra où TAMAZGHA et TIMMOUZGHA recouvreront leur LIBERTE.

Pour le Bureau de L’Association TILELLI

Le Président : Ali HARCHERRAS

Goulmima le 01 janvier 2004

 

Copyright 2002 Tawiza. All rights reserved.