Uttvun 83, 

Krayûr  2004

(Mars  2004)

Amezwaru

 (Page d'accueil) 

Tamazight

Zi Listinas" ghar "usekcem"

Xef awal amazigh

Timawayin

Tagrutt nna iran...

I izmawen n Atlas

Ayyuz i tmesmunt n Tanukra

Aghrum abazin n Muhemmed Cukri

Mani g d nusa..

Ini as i wmazigh

Ddan ussan

Français

Les ex-détenus de Tilelli rejettent l'offre du CCDH

Les amazighs aussi iront sur Mars!

Imazighen de Hérodote

Le patrimoine des "Ighremss" comme atout

La fin des escroqueries historiques

Taqerfiyt: Mode d'emploi

La déchéance du maître de Bagdad

Le sort de tamazight dans nos médias audiovisuels

Aux lions de L'Atlas

Condoléances

Id Innayer à Agadir

العربية

من الاستئناس إلى الإدماج

من هنا يبدأ الإصلاح

من الإرهاب المنسي لدولة الاستقلال بالريف

كتاب مدرسي أم بوق للعروبة والتطرف

نقطة نظام على رسالة مفتوحة

في مسائل ورسائل بنسالم حمّيش

من انعكاسات سياسة التعريب

نهاية زمن النصب التاريخي

أهم الاكتشافات الأثرية بولاية باتنة

النبض الغافي

الحالة المدنية: شروط استثنائية للأمازيغ

كلمة تجمع ليبيا بمناسبة السنة الأمازيغية الجديدة

تاكلا في القيسارية التجارية

بيان لجمعيات من الحسيمة

بيان بمناسبة السنة الأمازيغية الجديدة

استعمال الغازات السامة ضد المقاومة الريفية

بيان لجمعية قاسيطا

بلاغ لجمعية أسيكل

نوميديا بالخميسات

تعزية

تهنئة

مرحبا بسيمان

تهنئة

جمعية تاماينوت، فرع أكادير

تهنئة

تهنئة

 

Le sort de tamazight dans nos
 moyens audiovisuels
Par: Oulghazi Hsaine
Si la langue et la culture amazigh traversent une situation délicate en raison des conditions objectives afférentes à la place marginale qui leur est 
faite dans le cadre des rapports sociaux et en raison des problèmes spécifiques dont elles souffrent, si Imazighen ont impatiemment attendu la mise 
en service d'une station de télévision Amazighe, la journée du 22.02.2003 a été remarquablement connue par l'interruption définitive des émissions 
de la Radio amazighe couvrant la ville d'Agadir.
Cette ville où l'on écoutait quotidiennement la radio amazighe de 12h00 à 24h00, soit 12h00 d'émission, est privée des ces programmes.
Après plusieurs contacts téléphoniques auprès de la RTM à Rabat, la station régionale d'Agadir et les représentants parlementaires de la région, 
en vue d'intervenir auprès du département concerné pour remettre en service l'émetteur de la radio amazighe, malheureusement sans résultat positif, 
et après plusieurs semaines, seules 04h00 d'émission sont aujourd'hui entendues de 20h00 à 24h00, pour diffuser ce que l'on appelle émission «tachalhyt». 
Ce qui est très insuffisant et ne répond pas à l'ambition des imazighens car, à Agadir Imazighen du nord, du centre et du sud du pays espèrent recevoir 
en langue nationale tamazight  les divers programmes durant les 24h00 de la journée.
Il est donc vivement demandé aux responsables et au peuple marocain de s'acquitter de leur dette à l'égard de la langue et la culture Amazighe et mettre 
en service des émetteurs plus puissants à modulation de fréquence (F.M) à travers toute l'étendue du royaume, et ce, pour éviter les diverses 
perturbations dues aux nombreuses sources de parasites. En outre, l'édification d'une station émettrice de télévision en langue tamazight est un  devoir
 national, dans le cadre de la justice sociale, la réalisation de ces projets est très attendue.  
Défendons donc notre langue tamazight et sauvegardons-là de l'oubli, elle constitue l'élément le plus ancien de l'héritage culturel que nous ont légué nos 
ancêtres, les marocains doivent accueillir favorablement à l'unanime la mise en valeur et la défense de notre langue et de notre patrimoine amazigh.
Du fait que  l'écoute de la musique amazighe, qui traverse la chair et la peau, fait vibrer le corps autant que l'esprit et éveille l'instinct, il s'avère donc
 indispensable de sauver ce patrimoine culturel, qui nous appartient tous, contre l'oubli et la dégradation.

 

 

Copyright 2002 Tawiza. All rights reserved.