Uttvun 85, 

Semyur  2004

(Mai  2004)

Amezwaru

 (Page d'accueil) 

Tamazight

Max imughrabiyn tiffen innidven deg wsiwef islamawi?

Tizera i wessefru n leswran s tmazight

Lhusima ma d tameghrabect?

Tughallin n umusnaw

Mlilij

Taghuyyit n umcumer

Imzuren

Jar u jar

Ider

Tidett ur sar temmut

Asounda

Kradv itran

Uma g Arrif

Timmuzgha

Zvrut

Ur ipenna wul

Tabzvizvt d twettuft

Asefru

Français

Peut-on expliquer l'amazighité à un parlementaire?

A la recherche du sens perdu

Obscures divagations en plein "Innahar"

Le tourisme à Alhuceima

Quel avenir pour l'urbanisme à Alhuceima?

La discrimination reprend du service

Lettre à l'autre rive

Tifinagh-Ircam

L'islam politique au Québec

A monsieur le directeur de 2M

Plainte contre l'État marocain

Lettre ouverte à J.Chirac

Mallal et sa soeur Fatima exposent

العربية

لماذا أصبح المغاربية يبزّون غيرهم في الإرهاب الإسلاموي؟

من المقاومة الريفية إلى الجمهورية الريفية

صناعة الهوية

أشكالية خطاب الذات

مقامة التعزية في قمة تونس العربية

في معنى كلمة أمازيغ

بلزمة عبر العصور

أزمة النخبة المثقفة

صحافة الكارثة أم كارثة الصحافة؟

نظرية التعدد الإثني لشل التاريخ الأمازيغي

أنصفهم يا تاريخ

الإرث الثقافي احيدوس

لقد مللت هذه الاستفزازات

الشاعر لوسيور

حول حكاية تاسؤدونت ن يسنضال

مجلة العربي تسرق نصا من تاويزا

تحية للمرأة الأمازيغية في عيدها الأممي

طلب فتح تحقيق

جائزة الملتقى الثالث للمسرح الأمازيغي

إلى نوميديا بمكناس

بيان لجمعية تاماينوت

الاحتفال  بمعركة بوكافر

تأسيس جمعية آيث عبد الله

أنشطة ثقافية بثانوية الخوارزمي

الجمع العام لجمعية أناروز

تعزية

تعزية في وفاة عبد الله المؤذن

 

Quel avenir pour l'urbanisation de la région d'Al Hoceima?
Par: Oulghazi Hsaine.  
A la suite d'une séance de travail, tenue par le conseil du gouvernement,
 les moyens médiatiques officiels ont publié récemment que Mr le 1er 
Ministre a fait savoir que les projets des textes portant sur la création de
 l'Agence urbaine Nador-Al Hoceima et la modification relative aux lois de
 l'urbanisme et l'habitation, seront examinés. Mr le 1er Ministre appelle aussi
 le gouvernement à accélérer la mise en ouvre de ce programme.
Mais, d'habitude, le gouvernement qui donne des promesses en l'air  
est in crédible. Lorsqu'il s'agit,par exemple, de la coupe du monde (football) 
on dit: quand on veut on peut. Mais lorsqu'il s'agit de l'urbanisation de la 
région d'Al Hoceima dévastée par le violent séisme, on dit: on peut mais
 on ne veut pas!
Rappelons que feu SM le Roi Hassin II a procédé à la pose de la première
 pierre pour l'aménagement et la construction de la route qui relit les villes 
de Ouarzazate et Azilal et SM le Roi Mohammed VI a donné ses hautes 
directives pour la création d'une cellule universitaire à Ouarzazate et, 
malgré des années écoulées, ces projets bénéfiques n'ont pas encore
 vu le jour, car ils intéressent  essentiellement une région amazighophone.
Aujourd'hui, SM le Roi a donné ses hautes instructions pour créer l'Agence 
urbaine Nador-AlHoceima, et ce, pour urbaniser cett région ravagée par le
 tremblement de terre.
Pratiquement, si ce projet verra le jour, il faudrait un contrôle rigoureux. 
Cet établissement risque de détenir le monopole et s'arroger le pouvoir 
sur les terres collectives des habitants du Rif, en particulier les sinistrés,
 pour les confisquer ensuite sous prétexte de l'intérêt d'ordre général, 
ou obliger les possesseurs a brader les terrains considérés leur seule 
propriété privée, ou encore appliquer la politique étatique  qui vise à 
occuper les soles et permettre les incommodités contre le gré des
 habitants. Le cas vivant de la ville d'Agadir est une preuve indubitable. 
(Voir la correspondance de Mr DASSARI Mohamed dans le journal 
«Tasafut» numéro 40 du mois de mars 2004).
La reconstruction de cette région est tributaire de la volonté politique 
du gouvernement qui doit élaborer, sans retard, un plan de développement 
pour mettre à niveau la région d'Al Hoceima. Le devoir national impose
 donc de mettre en ouvre tous les moyens adéquats, décréter la 
mobilisation totale de toutes les instances nationales, engager un processus
 de reconstruction  conforme aux normes antisismiques et éviter tout 
dérapage dangereux  afin de dissiper la peur, le malaise et tranquilliser 
la population endeuillée.
Or, dans le cadre d'une stratégie pour enrayer le mal, les règles de la
 logique formelle des événements exigent que les peuples des pays 
pauvres fassent face à la politique destructive  par la soumission à la volonté divine.

 

 

 

Copyright 2002 Tawiza. All rights reserved.