Uttvun 86, 

Sedyur  2004

(Juin  2004)

Amezwaru

 (Page d'accueil) 

Tamazight

umi itwagg usinag n tussna tamazivt?

Ibriden n urum

Mayd as ran i wmazigh?

Adellis s tlimant xef tmazight

Tutlayt nnegh

Ur batvegh

Izmlan

Mlilij

Mlilij1

Righ...

Taziri

Lemmi

Lmughrib d tammurt d tamazight

Français

Un bla-bla qui trompe ses auteurs

La caravane à explorer le temps des imazighen

L'amazigh se met aux NTIC

Militantisme amazigh

La soupe de la coupe du monde

L'exigence amazighe

Quel bilan pour l'enseignement de tamazight?

Le silence des agneaux

Action judiciaire contre le ministère de l'éducation

Plainte contre le ministère de l'éducation

Halte à la répression antiamazighe au Maroc

Les  barbares

Bouwkeffous

La fête du travail divise imazighen

Le MCA du sud marocain célèbre le 1 mai

IdBelkacem représentant de l'Afrique

Lettre à l'ambassadeur du Maroc à Paris

Communiqué de l'IRCAM

Communiqué du Mak

Tamaynut dénonce

العربية

من المخاطب بظهير أجدير؟

القول الفصل في ما قالته حذام المغرب

التاريخ الأسود للأمويين

الظهير البربري

مولاي موحند

المواطنة في المغرب

الأمازيغية في مؤتمر الجمعية المغربية لحقوق الإنسان

هل المعهد الملكي تعويض عن سنوات النضال؟

حوار مع المناضل بوشطارت

المعهد الملكي للثقافة الأمازيغية

تاكورت: جرح أمازيغي غائر

من أجل حركة أمازيغية تصحيحية

بيان بمناسبة فاتح ماي

بيان الاتحاد الوطني لطلبة المغرب لوجدة

بيان حول الاعتداء على طلبة اكادير

غضب أمازيغي بأكادير

بيان استنكاري

بيان تنديدي

بيان جمعية تانوكرا

بيان لجمعية تاماينوت بفرنسا

بيان المجلس الوطني لتاماينوت

بيان الاتحاد الوطني للطلبة بأكادير

بيان الحركة الأمازيغية بالجنوب

جمعية أزمز تحتفل

جمعية تامازغا بالعروي

 

la fête du travail divise Imazighen de Rabat

Par: Amaynu  

Depuis mai 1999 les composantes du mouvement amazigh saisissent l'occasion de la fête du travail pour manifester leur refus aux politiques makhzaniennes.

S’il est vrai que l'association TAMAYNUT était la première association amazighe qui a envahi les rues de la capital pour crier liberté et les droits de tamazight, les années qui suivent sont marquées par la participation de presque toutes les composantes du mouvement amazigh, qui agissent à Rabat, au défilé des imazighen en guise de la célébration de la fête du travail.

les divergences des points de vues n'ont entaché en rien l'esprit de participation de toutes ces composantes à cette fête qui ne revient qu'une seule fois chaque année. Mais l'année 2004 a dévoilé pas mal de secrets.

Qu'est ce qui s'est passé le 1 mai 2004? 

La matinée de ce 1 mai a été marquée par un temps agréable et un soleil, pas trop fort, au bonheur des participants au défilé de l'union marocaine du travail. Mais le soleil du mouvement amazigh a risqué de ne pas briller à Rabat ce jour là.

Dès les premières heures de cette matinée, le sentiment qu'une mauvaise surprise est déjà préparée a prévalu sur tout autre sentiment. Personne n'a été au rendez-vous, excepté les militants de l'association Tamaynut, les militants du M.C.A et quelques autres militants qui non pas cachés leurs colères, et ne cessent de se demander où sont passés tous les autres.

Par autres ils désignaient les militants de l'A.M.R.E.C, les militants de l'association du réseau amazigh, les gens de l'I.R.C.A.M, les militants qui gravitaient autour du centre Tarik (crée par hassan aourid)… toutes cette armada de couleurs et de noms ne s'est pas affichée le 1 mai 2004, comme c'est par un coup de baguette magique tous les discours et tous l'enthousiasme se sont transformés en mirage.

réussite malgré le sabotage.

Les militants présents devant les portes de l'U.M.T, se sont aperçus après discussion qu'une opération de sabotage à la présence d'imazighen au défilé du 1 mai 2004, a été orchestrée et qu'il est du devoir des militants de l'association Tamaynut très présents sur le lieu d'agir.

Deux grandes banderoles sur la constitutionnalisation de Tamazight ont occupé la devanture du défilé d'imazighen et au bonheur de tous d'autres sympathisants, attirés par les slogans, ont regagné la foule, mais au malheur de la revendication amazigh des militants de l'A.M.R.E.C, de l'association du réseau amazigh, des gens de l'I.R.C.AM préféraient suivre la scène de loin comme s'ils refusent de s'afficher dans une manif amazighe au risque d'être remarqué par je ne sait quelle autorité. 

Les slogans qui vont de la dénonciation du politique de l'État à l'encontre de Tamazight, à celle demandant au gouvernement de se retirer de la ligue arabe, passant par la dénonciation du régime assassin de boutefliqqa… ont attiré l'attention de tous ceux qui suivaient la manifestation.

La réussite de la participation et l'échec de l'opération de sabotage nous interpellent tous, pour méditer et pour chercher les réponses à certaines questions qui s'imposent.

· Pour quelles raisons les composantes précités ont boycotté le 1 mai 2004?

· Y'a t-il une relation entre ce boycott et les appels de certains milieux makhzaniens à un repos biologique de la revendication amazigh?

· Les récentes déclarations de Hassan Aourid au sujet de la constitutionnalisation de tamazight, ont ils influencées certains milieux militants amazigh? 

· Y'a t-il une volonté chez certains milieux amazigh de Rabat de laisser Tamaynut se démarquer toute seule pour des fins malsaines?

Cet événement ouvra t-il la voie à la recomposition du champs revendicatif amazigh sur la base de l'engagement et la clarté et non pas sur la base de l'étalage des discours sans fins?

   Toutes ces questions demeurent posées, mais une chose est claire, ceux de Tamaynut et du M.C.A présents ont fait éviter au mouvement amazigh un piége et ont fait échouer le sabotage… une affaire à suivre.

                                                

 

Copyright 2002 Tawiza. All rights reserved.