Uttvun 86, 

Sedyur  2004

(Juin  2004)

Amezwaru

 (Page d'accueil) 

Tamazight

umi itwagg usinag n tussna tamazivt?

Ibriden n urum

Mayd as ran i wmazigh?

Adellis s tlimant xef tmazight

Tutlayt nnegh

Ur batvegh

Izmlan

Mlilij

Mlilij1

Righ...

Taziri

Lemmi

Lmughrib d tammurt d tamazight

Français

Un bla-bla qui trompe ses auteurs

La caravane à explorer le temps des imazighen

L'amazigh se met aux NTIC

Militantisme amazigh

La soupe de la coupe du monde

L'exigence amazighe

Quel bilan pour l'enseignement de tamazight?

Le silence des agneaux

Action judiciaire contre le ministère de l'éducation

Plainte contre le ministère de l'éducation

Halte à la répression antiamazighe au Maroc

Les  barbares

Bouwkeffous

La fête du travail divise imazighen

Le MCA du sud marocain célèbre le 1 mai

IdBelkacem représentant de l'Afrique

Lettre à l'ambassadeur du Maroc à Paris

Communiqué de l'IRCAM

Communiqué du Mak

Tamaynut dénonce

العربية

من المخاطب بظهير أجدير؟

القول الفصل في ما قالته حذام المغرب

التاريخ الأسود للأمويين

الظهير البربري

مولاي موحند

المواطنة في المغرب

الأمازيغية في مؤتمر الجمعية المغربية لحقوق الإنسان

هل المعهد الملكي تعويض عن سنوات النضال؟

حوار مع المناضل بوشطارت

المعهد الملكي للثقافة الأمازيغية

تاكورت: جرح أمازيغي غائر

من أجل حركة أمازيغية تصحيحية

بيان بمناسبة فاتح ماي

بيان الاتحاد الوطني لطلبة المغرب لوجدة

بيان حول الاعتداء على طلبة اكادير

غضب أمازيغي بأكادير

بيان استنكاري

بيان تنديدي

بيان جمعية تانوكرا

بيان لجمعية تاماينوت بفرنسا

بيان المجلس الوطني لتاماينوت

بيان الاتحاد الوطني للطلبة بأكادير

بيان الحركة الأمازيغية بالجنوب

جمعية أزمز تحتفل

جمعية تامازغا بالعروي

 

Association  tamaynut - france

Lettre à l'Ambassadeur du Royaume du Maroc à Paris.

Association Tamaynut de France À Monsieur l'Ambassadeur du Royaume du Maroc à Paris.

Paris, le 03/05/2004.

Objet: Au sujet de la manifestation réprimée par les forces de l'ordre A Agadir.

Votre excellence,

Le 21 Avril dernier, une manifestation pacifique a eu lieu à l'Université Jbnoit Zohr d'Agadir. Cette activité estudiantine, organisée et encadrée par les étudiants du Mouvement Culturel Amazigh (M.C.A.), s'est inscrite dans le cadre de la commémoration annuelle du printemps amazigh «Tafsut Imazighen». Elle a été malheureusement réprimée par les Compagnies Mobiles d'Intervention (C.M.I.) qui s'acharnaient sur les étudiants et étudiantes. Quelles que soient les prétextes, nul ne pourrait accepter celle gestion brutale. Si on s'adresse à votre excellence, aujourd'hui, c'est pour les raisons suivantes:

- Primo vous êtes le représentant du Maroc dans un pays européen, en l'occurrence la France, qui ne cessait, d'ailleurs, d'encourager les signes d'ouverture et le processus de la démocratisation des institutions marocaines.

- Secundo, représentant aussi d'un pays qui brandissait, il y a cinq ans, «État de droit, État démocratique, équité sociale, droit de l'homme et transparence comme slogans de base pour mener le Maroc vers un véritable changement dans le but d'en couper le cordant ombilical avec les années de plombe.

Cependant, la répression brutale des étudiants à Agadir soulève, aujourd'hui, beaucoup de questions et de réflexions sur les promesses gouvernementales faites aux associations amazighes il y a quelques années.

Aujourd'hui, avec cette intervention musclée, l'espoir et la confiance se sont ébranlés sinon fissurés. Les associations amazighes se sentent profondément déçues. L'usage massif de la matraque, à laquelle on rajoute la série d'insultes et d'injures lors des interrogatoires des étudiants ont porté un coup dur aux slogans indiqués ci - dessus, portant défendus par l'Etat Marocain.

Contrairement à ceux qui prêchaient la haine, l'intolérance, l'obscurantisme et l'écoulement du sang, le Mouvement Culturel Amazigh (M.C.A) tant au Maroc qu'en Diaspora n'a toujours jamais incité les Imazihgens à la violence ou à déstabiliser l'ordre publique. Les activités socio-culturelles de ce mouvement et les tracts émanant de différentes associations amazighes au Maroc démontrent, bien, non seulement le pacifisme et la maturité des associations amazighes mais aussi la légitimité de nos revendications, à savoir la constitutionnalisation et l'enseignement de la Langue Amazigh au même titre que la langue

nous tenons à vous exprimer notre inquiétude mais aussi notre refus absolu à ce genre d'acte irresponsable et injustifiable qui portent atteinte aux principes de la démocratie et à la notoriété de notre pays. Aujourd'hui, si les étudiants appartenant au Mouvement Culturel Amazigh manifestaient, si parce qu'ils voulaient, avant tout, rappeler à l'opinion nationale et internationale que les autorités marocaines n'ont pas tenu leurs engagements. Les informations parvenues auprès des sources authentiques attestent que les étudiants ont été surpris par la brutalité des forces de l'ordre. Deux étudiants, Abdallah Bouchtarte et Abdallah Ezzmouri, ont été arrêtés puis torturés dans les locaux de la police pendant cinq heures, et cinq autres ont été grièvement blessés.

Nous espérons que vous transmettrez cette lettre au Gouvernement Marocain. 
Je vous  prie d'agréer, Monsieur l'Ambassadeur, l'assurance de nos sincères considérations.

(Pour le bureau l’association)

 

 

Copyright 2002 Tawiza. All rights reserved.