Uttvun 87, 

Sayur  2004

(Juillet  2004)

Amezwaru

 (Page d'accueil) 

Tamazight

oli ãidqi azayku

Talalit n umjun

Mazuz

A yayllid

Arrif jar tawaghit d tafuli

Tufkin gef isserrifgen 

Ulid s wul inu

Lallas n tidbirin

Asmuymen

Français

Térence et l'héritage amazigh

La question amazighe et la constitution

L'arabe, emblème d'un apartheid linguistique

"Les yeux secs" entre amateurisme et manipulation

Ainsi parlait Dadda!

Berbère télévision et imazighen

Militantisme amazigh

Pourquoi ne pas dire la vérité?

Non  la violation du sacro-saint pacte de timmuzgha

L'élite de Fès

Grand-mère courage

Festival nationale du théâtre

Awal

Le prix internationale du roman

Appel à communication

العربية

علي صدقي أزايكو

مصحة اللسان

هل عشنا غرباء؟

الهوية وطنية

من يريد تحويل المغرب إلى ولاية تابعة للمشرق

حول مقال العشّاوي حفيظ

يهود تنغير

الجنوب الشرقي

ميثاق المطالب الأمازيغية

نقطة نظام لا بد منها

قافلة تيفيناغ

الأمازيغية والجهة

شراكة بين المعهد الأمازيغي وديوان المظالم

رد على مقال تاماينوت وكردستان المغرب

من أجل تجمع ديموقراطي

جمعية تاكمات تندد

بيان تنديدي

بيان مجموعات العمل الأمازيغي

بيان تانوكرا

بيان إلى الرأي العام

تعاز

تهنئةٍ

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Berbère télévision et les amazighs de France: Une équité et un labeur exemplaires dont doivent s'inspirer les politiques maghrébins.

Par: Ouachrine Houssa n'Henna de passage en France

L'association "les amis de Berbèrestélévision de France" est un véritable rucher humain. Ses membres butinent, travaillent, contactent et leur vœu fervent est de voir les amazighs, conscients des enjeux culturels actuels, se joindre à eux pour élargir et universaliser la tribune télévisuelle berbère qui est incontestablement à présent l'unique moyen d'expression de l'entité culturelle et civilisationnelle amazighes. Ils sont aussi conscients des torpillages lâches venant de groupes sectaires et manipulateurs qui ne cessent par la propagande de vouloir désarticuler  et d'émousser une volonté résolument et collectivement exprimée pour défendre civiquement les droits à la culture et à l'enseignement de la langue maternelle amazighe.

J'ai eu le plaisir de rencontrer quelques uns de cette organisation citoyenne qui met au dessus de toutes considérations les valeurs de la République de France dont la corolle fécondante demeure la laïcité qui encourage et protège la diversité dans une France qui est devenue la plus belle mosaïque du monde. Le principe et le signe fort de l'Association est que berbèretélévision ne peut  en aucun cas être exclusiviste et qu'elle appartient à tous les imazighen d'où qu'ils viennent et quelques soient leur
pays de d'origine, leurs convictions religieuses ou politiques.

N'est-ce pas là une expérience exemplaire pour des pays où la culture amazighe n'a aucun moyen de se promouvoir  tel  le  média efficace et populaire qu'est la télévision. Bien des milliards partent chaque année en fumée pour des objectifs qui n'aboutissent  de façon médiocre comme l'enseignement que ne cessent de dénoncer tous les maghrébins, amazighophones ou arabophones sans parler de la pauvreté qui pousse des milliers de jeunes à affronter les barrières suicidaires océaniques pour un tant soit peu de dignité.

Bravo! l'Association des amis de Berbèrestélévision. Ma solidarité vous  est résolument acquise.
(
Ouachrine Houssa n'Henna  de passage en France)


 

 

 

Copyright 2002 Tawiza. All rights reserved.