Uttvun 87, 

Sayur  2004

(Juillet  2004)

Amezwaru

 (Page d'accueil) 

Tamazight

oli ãidqi azayku

Talalit n umjun

Mazuz

A yayllid

Arrif jar tawaghit d tafuli

Tufkin gef isserrifgen 

Ulid s wul inu

Lallas n tidbirin

Asmuymen

Français

Térence et l'héritage amazigh

La question amazighe et la constitution

L'arabe, emblème d'un apartheid linguistique

"Les yeux secs" entre amateurisme et manipulation

Ainsi parlait Dadda!

Berbère télévision et imazighen

Militantisme amazigh

Pourquoi ne pas dire la vérité?

Non  la violation du sacro-saint pacte de timmuzgha

L'élite de Fès

Grand-mère courage

Festival nationale du théâtre

Awal

Le prix internationale du roman

Appel à communication

العربية

علي صدقي أزايكو

مصحة اللسان

هل عشنا غرباء؟

الهوية وطنية

من يريد تحويل المغرب إلى ولاية تابعة للمشرق

حول مقال العشّاوي حفيظ

يهود تنغير

الجنوب الشرقي

ميثاق المطالب الأمازيغية

نقطة نظام لا بد منها

قافلة تيفيناغ

الأمازيغية والجهة

شراكة بين المعهد الأمازيغي وديوان المظالم

رد على مقال تاماينوت وكردستان المغرب

من أجل تجمع ديموقراطي

جمعية تاكمات تندد

بيان تنديدي

بيان مجموعات العمل الأمازيغي

بيان تانوكرا

بيان إلى الرأي العام

تعاز

تهنئةٍ

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le prix international du roman amazigh attribué à Lhoussain Azergui

Le Prix international Kadi Keddour du Roman amazigh a été attribué, samedi 12 juin, à M. Lhoussain Azergui pour son roman "Aghrum n ihaqqaren" (le pain des corbeaux) lors d'une cérémonie organisée au Club de la presse de Rabat par le journal "Le monde amazigh", à l'occasion du troisième anniversaire de son lancement.

Le roman primé, écrit à partir de faits inspirés de la réalité, notamment de la résistance des imazighen de la Kabylie contre la barbarie de GIA et la dictature militaire au pouvoir, traite de la lutte contre l'intégrisme religieux qui se nourrit de l'ignorance et de la misère (d'où l'intitulé du roman).

L'œuvre fustige également la désinformation, l'avilissement, l'histoire écrite par les tolbas et la marginalisation de l'identité amazighe.  

Intervenant à cette occasion, l'auteur a appelé les hommes d'affaires amazighs à s'investir dans l'édition de livres en/ sur tamazight, faisant remarquer que plusieurs livres écrits dans cette antique langue n'ont pas encore trouvé chemin vers l'édition pour la simple raison que les éditeurs considèrent le domaine trop risqué et ne génère pas de grands gains. Cette Idée est fausse et les éditeurs amazighs doivent œuvrer afin de faire avancer le livre amazigh, a-t-il estimé.

Lhoussain Azergui, 29 ans, est journaliste à l'agence MAP. "Aghrum n ihaqqaren" est son deuxième roman en langue tamazight.

 Il a publié plusieurs articles en langues tamazight et française dans plusieurs organes de presse au Maroc, en Algérie et en Belgique.

 

 

Copyright 2002 Tawiza. All rights reserved.