uïïun  91, 

yemrayur  2004

(Novembre  2004)

Amezwaru

 (Page d'accueil) 

Tamazight

aslmd n tmazvt niv tiknaä tixatarin

Imseggilen n ixs n T.Djaout

Amnukal imezzviyn n S.Exupéry

Hmed umerri: "azamul n tirrugza"

Akud n izeggilen

Awar n ucar

Amssru

Amkraz n tilili

Tanut n awal

Itri amzwaru

Tamazight

Tufrayt

Nlla yilin

Imedla

Ighil d

Ayyuz i tmesmunt n Numidya

Ayyuz i Taziri

Français

Il y a dopage et dopage

Pour un front national unifié

Femmes rurales amazighes

Amnay en quête d'édition amazighe

Réinventer la proclamation du MCA

Terrorisme d'un concept

A rectifier s'il vous plait

Troisième anniversaire de l'Ircam

Communiqué de Tamaynut-Ifni

Azaykou est vivant

Condoléances

Condoléances

العربية

تدريس الأمازيغية أو خدعة القرن الكبرى

كيف نقرأ الفضاء المغاربي

نحو سوسيولوجية أمازيغية

تاريخ المغرب

دراسة أنتروبولوجية حول الأطلس

موسيقى أحيدوس تغزو الكونية

الأمازيغية أو اللامفكر فيه

الموروث الميتولوجي لمجتمع الأمازيغي

تزييف تاريخ المقاومة

إقصاء اللغة الأمازيغية

الكتابة والموقف عند الشاعرة مايسا

العائدة ديهيا

دروس لتعليم وتدريس الأمازيغية

نقطة نظام لابد منها

نداء إلى الحركة الأمازيغية

استحقاق هوية تحترق

إلى دعاة عروبة ليبيا

المؤتمر الليبي للأمازيغية

بيان للشبكة الأمازيغية

تعزية

 

Section de Tamaynut à Ifni toujours interdite:

Communiqué

Le Caïd d’Ifni vient d’opposer une fin de non-recevoir à la demande d’autorisation de l’association Tamaynut - section Ifni.

 Cela fait un an que l’association a tenu son assemblée générale constitutive et attend toujours l’autorisation des autorités locales. Le Caïd d’Ifni n’a pas trouvé mieux que suggérer aux membres de l’association de refaire leur assemblée générale, chose que les militants ont, bien entendu, refusée.

Nous, militants de l’association Tamaynut - section Ifni, dénonçons cette attitude des autorités locales d’Ifni et tenons à informer l’opinion nationale et internationale de ce qui suit:

*Nous dénonçons les actes anti-démocratiques du Caïd d’Ifni qui, sans motivation aucune, a interdit la première association amazighe a yant vu le jour dans la région ;
* Nous appelons les instances nationales et internationales des droits de l’homme à réagir face à cette atteinte à l’un des éléments fondamentaux des droits de l’Homme, à savoir la liberté d’association. Nous sollicitons leur soutien et leur intervention afin que soit levée cette interdiction.

* Par ailleurs, nous tenons à réaffirmer notre détermination à mener notre combat jusqu’à satisfaction de nos droits légitimes.

(Le Bureau local de l’association Tamaynut d’Ifni, le 23 septembre 2004)

Chronologie des entraves administratives à l’encontre de l’association Tamaynut-Ifni.

* 15 Juin 2003: création de de la section de Tamaynut-Ifni.
* 10 Juillet 2003: refus d acceptation du dossier administratif pour cause : dossier sensible.

*11 Juillet 2003: dépôt du dossier par courrier postal recommandé. Le caid refuse l’acceptation du dossier.

* 11-juin 2003 : Le Tribunal Administratif d Agadir ordonne à l’autorité local (le caïd) d accepter les documents de la création de Tamaynut-Ifni.

* 29 Août 2003: le caïd reçoit les documents de l’associati on par l’intermédiaire d’un huissier de justice assermenté.

5 Septembre 2003: l’association reçoit le récépissé de dépôt provisoire de son dossier.

* 24 Octobre 2003: l’association reçoit un message de la part du caïd qui prétend que le dossier de Tamaynut-Ifni n’est pas intégral.

* 5 Novembre 2003: l’association exige du caïd la justification de sa résolution. Le caïd refuse de ne présenter aucune explication, et continue de déclarer que l’association est hors la loi.

* 2 Janvier 2004: dépôt du dossier Tamaynut-Ifni auprès de la direction de la Maison des Jeunes de la ville de Sidi Ifni.

* 18 Juin 2004: empêchement de l’activité d’ouverture de l’association par les autorités locales sous le motif fallacieux de ne pas posséder un siège local.

* 29 Juillet 2004 :  exclusion de la section Tamaynut-Ifni  de  la  subvention  de la municipalité  de  Sid  Ifni  sous  prétexte  que  l’association “n’est pas locale”.

* 16 Sep tembre 2004: réunion avec le caïd ayant pour but d’exiger des explications concernant “l’affaire Tamaynut”. Le caïd a déclaré que “Tamaynut est hors la loi” sans autres explications.

Il est à signaler que depuis nos premiers contacts avec le caïd, il n’a pas cessé de plaidoyer la non légitimité de l’association, puisque ses militants sont amazighs et parlent une langue non officielle, et présentent une culture non arabo-islamique, ce qui est contre les priorités de l’Etat marocain.

 

 

Copyright 2002 Tawiza. All rights reserved.