uïïun  93, 

ynyur

  2005

(Janvier  2005)

Amezwaru

 (Page d'accueil) 

Tamazight

Asaäuf n usidds n ikabarn isrtiyn niv asaäuf mgal i tmazivt?

Idvrisen n Franz Kafka

Turi-turi

Akud n izeggilen

Ayujir n wussan

Imettcawen n yidv

Français

Le monde arabe, ce n'est pas ici

De la reprise de la productions des signes

Le prix du panarabisme

Itri, l'éternel

La monarchie dans les régimes politiques

Tarezzift n ugdud n udrar

Halte à la discrimination

Grève de faim à Genève

Vers quelle qualification aspire notre pays?

Quel forum pour quel avenir?

العربية

قانون لتنظيم الأحزاب أم لمحاربة الأمازيغية؟

نهايات الطفل الأمازيغي

مسرحية البيان الأمازيغي، من المؤلف؟

قيدوم المختطفين حدّو أقشيش

الزمّوريون

تقديس العرب والعربية

كلام في الأسواق

ماذا تحقق للإنسان المغربي

المقرر الجديد يستخفّ

الحركة الأمازيغية في يوم حقوق الإنسان

إشكالية غياب النخبة الأمازيغية

المؤسسات التقليدية الأمازيغية

المعهد الملكي للأمازيغية

تاريخ التعليم بالمغرب

متى يوضع حد لنعت الأمازيغ بالبربر

علي ماسينيسا

الجمعيات الأمازيغية للجنوب الشرقي

ذكرى انتفاضة آيت باعمران

بني نصار أو مدينة الأزبال

بيان منتدى الحقيقة والإنصاف

بلاغ للكنكريس الأمازيغي

جمعية تانوكرا تجدد مكتبها

بيان جمعية أناروز

بيان كنفيديرالية تامونت

جمعية نساء من أجل المساواة

 

Le prix du panarabisme 
Par : Salah AIT ASSOU Uoettva

On a remarqué ces dernières années la montée des actes violents a l’encontre des marocains résidents en Europe, notamment en France y compris la Corse, en parallèle avec un débordement du terrorisme sans précédant a l’échelle internationale. Ce qui nous pousse a se poser des questions afin de comprendre, pour de bon, pourquoi  nos frères d’ailleurs  sont devenus de plus en plus la cible de tels actes.
  Pour quelqu’un  qui se précipite, les choses sont assez claires pour mériter une quelconque méditation, ce que subissent nos concitoyens de l’étranger  est dû à «la mouvance du racisme qui vise les arabes, surgissant dernièrement aux pays occidentaux». En fait, c’est comme ça que les arabistes ou les naïfs voient les choses; on s’est jamais demandé depuis quand les marocains sont devenu arabes et comment on est impliqué dans la toile de terrorisme! On accuse toujours l’autre d’être derrière tout les problèmes et les maux dans lesquels on est noyé; l’Ego orientalo-arabiste,  continuellement, essaye de se manifester comme un ange, bienveillant, tenant de la  vérité absolue et le bon chemin pour le bien de toute l’humanité, et victime d’un Autre présenté comme un monstre impitoyable, raciste mécréant et intolérant. Cette myopie conceptuelle  ne laisse point aucune chance  pour la naissance d’un discours raisonnable et bien réfléchi, en avortant ainsi toute initiative politique probable  de rapprochement entre les peuples des  deux rives, et met en cause toute tentative intellectuelle qui proclame la nécessité d’entamer une vraie autocritique au sein de la pensé arabe et leur mode de concevoir la réalité et l’histoire, afin de se pencher réellement  sur la problématique des arabistes  et les peuples qui vivent encore sous leur tutelle, et pour mettre  fin au inimités et au terrorisme.
Au Maroc les simples citoyens continuent encor de subir les conséquences de cette politique désorientée qui donne la priorité au  causes d’autrui  et faire de notre pays souverain une simple annexe d’orient teinté de l’arabo-islamisme, ce qui fait des marocains, contre leur gré, des acteurs  dans un jeu qui ne les concerne point. Et les attentats   de 16 mai en est un illustre exemple. Mais les retombées ne semblent  pas limitées ici, car les marocains  ailleurs paient toujours le prix de leur « arabité» , puisque ce vocable est  devenu synonyme de danger et de terrorisme aux yeux d’une partie d’opinion publique européenne au moins.
Et la  dernière victime était Babamou, un jeune Marrakechi  d’Amezmiz  âgé de 18 ans. Au fait, pourquoi ces ultras nationalistes s’en prennent  aux simples pauvres marocains qui n’ont rien avoir avec le politique et en plus avec le terrorisme, tant que leur première attention est de gagner leur pain?! la réponse est si simple: par ce qu’ils sont /se sont pris pour des arabes (ce qui se passe en Corse est un exemple a contempler)!  En fait, ce sont les décideurs qui ont  décidé  ainsi, et puisque ce sont des organisations s’autoproclamant arabo-islamistes  qui ont réussis à battre le record mondial en secouant le monde, grâce a leur «génie», avec des attentats extraordinaires .Mais qui peut faire comprendre a  nos voisins du nord que nous ne somme pas des arabes! de  crier au fond de leurs oreilles  que nous somme des Amazighs, leurs vieux voisins; des hommes nobles, libres, laïques «par défaut», pacifiques et pacifistes dont une partie est, malheureusement, aliénée pour l’instant,   et que le terrorisme n’a jamais fait partie de leurs traditions au file de leur antique  histoire malgré tout ce qu’ils ont subi. Dites leurs que nous somme la première victime, et depuis des longues années, de cette aveugle idéologie venue de très loin  qui ne tolère pas la différence, la diversité.. Bref qui n’accepte point l’Autre. Et voilà toute une civilisation universaliste de ses valeurs  au nord d’Afrique, agonise et soupire encor dans les obscures tunnels de cette idéologie, à jamais insatisfaite, et qui ne se contente que de s’emparer de tout. Quant à ses tenants  ils continuent de jouer le rôle d’agneau en parlant, sans scrupule aucun, du dialogue entre cultures est civilisations.
Pour conclure on doit tenir compte que ce sont  les innocents qui payent  toujours, et ce n’est pas les fils des prêcheurs de la haine qui sèment la terreur, l’inimité et le mépris de leurs concitoyens et  la terre qui les a  fait grandir. Il est temps, pour sortir de ce tourbillon qui risque de nous faire remonter, plus encore, des siècles dépassés par l’humanité, de rompre une bonne fois pour toutes avec cette idéologie anachronique de l’arabisme et de nationalitarisme, afin de restituer notre souveraineté et mettre la roue de notre développement sur la bonne voie, dans un Maroc véritablement  marocain et africain.
 

Copyright 2002 Tawiza. All rights reserved.