uïïun  94, 

sinyur  2005

(Février  2005)

Amezwaru

 (Page d'accueil) 

Tamazight

Timsirin zg arbaï… maca di takufäa d tlkkawt n yiman

Tamawayt

Amerwas amaynu

Akud n izeggilen

Ahersvi, asusem

Akabar n ileghman

Afellah

Tghil d

Capdat kul

Di acal nnem

Tiwirga g wakud abrran

Français

Du complexe au mythe

Da la standardisation de l'amazigh

L'issue de la laïcité

Lorsque imazighen créaient les royaumes heureux

A la mémoire de la radio amazighe

La pensée arabe

Hymne à un nom

Ilallene: essai d'histoire

العربية

التفسير الجنسي للكوارث الطبيعية

دروس من الرباط، في الاستلاب واحتقار الذات

نهاية التكافؤ الاجتماعيي

الكذب الرسمي والتزوير الحكومي

عيد السنة الأمازيغية: مناسبة للتأمل ومراجعة الحصيلة

ليته بخط حزب الاستقلال

الاشتقاق في اللغة الأمازيغية

تيفاوين أ تامازيغت: مقاربة تحليلية

الأمازيغية وسؤال التنمية

لماذا يريد المسؤولون أن نصبح مرتزقة للغير؟

مدينة ورزازات تزرع ومدن أخرى تحصد

انطباعات

الإعلان العالمي للشعوب الأصلية: متى؟

المؤتمر الليبي للأمازيغية

تقرير حول إنجاز معايير جديدة لتيفيناغ

شكر على تعاز

جمعية اتحاد المرس تحتفل

جمعية سلوان تجدد مكتبها

بلاغ الجمعيات الأمازيغية المستقلة

 

La pensée arabe s’est -elle débarrassée de son épais dérapage idéologique en se recueillant sur la terre et sous le ciel d’AMORAKOUCHE?
Par: Ouachrine Houssaine

La la lecture des causes qui ont motivé la conférence:la pensee arabe entre le changement de la culture et la culture du changement, les humanistes de Tamazgha (berbérie) ou Afrique du Nord anticipaient sur le déroulement d’un événement qui a mis des siécles de retard alors, chacun y allait de sa capacité intellectuelle à en appréhender les résultats après le passage au laboratoire de tels matériaux jamais extraits auparavant du fief pensant et affidé au DEVOOS proche oriental: la ligue arabe.
Annoncé une semaine avant le festival du Cinéma à Marrach et lancé chaque jour à la télévision qui en est l’active ramification, l’aéropage de AmrouMoussa a distillé tout un faisceau d’échos car un peu plus tard l’on s’aperçut que la fameuse conférence n’a été que les relents d’une grosse rumeur. Les bruits qui couraient firent état d’un programme oû l’altérité allait fondre les âmes arabistes les plus implacables dans l’arrogance discriminatoire:
-Il aura été prévu la grande palinodie des arabes où
l’intense, loyal et éminent pardon serait proclamé à l’adresse des mères et leurs fils amazighs qui se protèrent aux secours des roitelets omayades arabes
tombés en déchéance dans le royaume des ibères. Un royaume qui passa sous le régne amazigh (berbère) pendant des siècles;
-Le scribe lecteur des recommandations du pardon englobant des millénaires de falsifiation intentionnelle de l’histoire évoquerait les sept dynasties amazighes composant la constellation pharaonienne, devenue un inépuisale pactole pour les ressources égyptiennes;
-les kétama amazighs kabyles qui se sont portés au secours d’un Calif menacé de mort honteuse au delà de
l’égypte, et ont redoré le blason des arabes dans les lointaines contrées asiatiques;
-Comme Amr Moussa est égyptien, il aurait tenu à lire
personnellement les chroniques véridiques d’Abou Lhakam mort justement en égypte en 870 de l’H. Ces
percutantes chroniques rapportées dans un livre de C.A
Julien démontrent qu’il n’y eut jamais de conquêtes arabes en pays de Tamazgha, que le dernier Calif de l’époque avait juré de ne plus envoyer d’expéditions dans l’Afrique “almofarrika” tant que sa paupière sera
humide... que les Igueldan amazighs “émirs” se disputaient à l’époque le règne et engageaient de grands renforts qu’ils prenaient dans les tribus arabes enclavées dans les confins de l’africa “tunisie” qu’elles ne pouvaient franchir. Et lorsqu’un Prince amazigh gagnait la bataille, il récompensait les partisans arabes que les historiens appellent mercenaires en leur offrant de vastes étendues de terre pour faire paitre leur bétail
qui fut d’ailleurs la cause essentielle de leurs périgrinations hasardeuses depuis leur départ du Sud
de l’arabie...
-Il y aurait plusieurs autres recommandations du pardon historique au peuple amazigh en plus de la
recherche sur la culture et la civilisation ainsi que le financement de chaines de télévisions régionales autonomes en tamazight par les pétroliers richissimes
et frères en islam pour compenser leur tort car ils finançaient depuis un demi siècle le harcellement idéologique de la culture arabe en Tamazgha, trahissant ainsi les imazighens (berbères) qui croyaient en l’islam alors qu’ils devenaient arabes à leur insu.
Il y aurait et il y aurait mais hélas il n’y eut rien. Les amazighs s’aperçurent pour leur autre malheureuse fois qui les désabusa que depuis que leurs rois refoulaient au moins plus de 10 envahisseurs: grands empires, nations , peuplades, mercenaires... que seules les sauterelles ont par miracle changé de teinte, habillées de leurs ailes rouge-sang pour crier haut à la pensée arabe aérienne qui voulut les déranger: arrêtez d’abord les bains de sang où vous avez perfidement jeté vos frères sémites, juifs et palestiniens ainsi que les irakiens depuis des générations et puis on verra...
Ainsi, les imazighen se mirent à terre et firent la lecture bréve du passé du club auteur de la pensée arabe-venue comme une rumeur, Dieu Akouche n’a pu ni la bénir ni adouber ses propagateurs, elle repartit comme un mythe ou spectre invisible..
Exaspérés, les musulmans l’ont cruellement dénoncée en lui opposant jusqu’aux actes désespérés
qui déversaient leur dévolu de vengeance sanguinaire
et aveugle sur des peuples lointains à cause de leurs
dirigeants et diplomates qui toléraient l’injustices des potentats du pétrole.es juifs et les palestiniens qui vivent des quotidiens inhumains où le soleil tombe sur des écrabouillis de victimes innocentes - affreuses
conditions où les palestiens ont plusieurs fois enterré la pensée de la ligue arabe sous le regard du monde entier- ils l’ont abhorrée et même maudite quand leurs mères lançaient des appels aux inattendrissants coeurs des élites du désert humain. Les africains du sud et du nord s’en méfient car révélée à chaque détour de l’histoire comme étant une ségrégation raciale sournoise sous le voile d’un Islam qu’elle a même dévié et défiguré depuis la grande crise de la délirante adolescente Qawmia -“panarabisme” - que dénonça récemment la pensée orientale positiviste comme un affreux RACISME ET VECTEUR DE DESTABILISATION ...
Après leur bref regard sur une pensée devant subir une sérieuse autocritique - un examen de laboratoire de la sociologie et de l’histoire du présent qui l’aurait projetée dans la voie de la démocratie, et comme ils ne purent avoir accès aux résultats des analyses, les imazighens jetèrent un clin d’oeil sur l’autre aéropage dit universel.
Comme contaminé par la carence de la pensée du club arabiste, le Forum pour l’Avenir où la démocratie était le thème magistral serait ramené à une rencontre internationale de puissants entrepreneurs promettant d’investir dans tous les secteurs? Encore la malheureuse DEMOCRATIE a vu son sort reporté mais les imazighens virent leurs angoisses dissipées pendant les 48 heures que dura ce monstrueux “bidule”: On ne parla point de “maghreb arabi” mais de l’AFRIQUE DU NORD et “alwatan al arabi” devint LE PROCHE ORIENT ELARGI. Deux petites saillies de vérité dans un massif de mensonges!
(ohoussa@yahoo.fr)


 

Copyright 2002 Tawiza. All rights reserved.