uïïun  95, 

krayur  2005

(Mars  2005)

Amezwaru

 (Page d'accueil) 

Tamazight

ufuv n sa (7) n imaslaän zg usqqamu n tdblt n

Tamcunt d wemcum

Agellid Cacnaq

Tadvsva

Azerf inu

Français

L'histoire de la résistance

L'ircam s'enlise ou cautionne?

Une vision du monde nauséabond

A ceux du livre

La laïcité

Aseggas amaynu à Boumal

L'association Afraks

Yennayer 2955

La fête d'Agraw à Tiznit

العربية

انسحاب سبعة أعضاء من مجلس الإدارة

لا ألهة بدون قرابين

محمد شفيق

المشرق يطلّق المغرب

الكتابة كموضوع للصراع

غياب المرأة والكتابة

استيقاظ الوعي بالهوية

الأمازيغية وضرورة فضح المواقف

بين رمزية الاحتفال وتقويم الذات

الاشتقاق في اللغة الأمازيغية

دراسات أنتروبولوجية

بويلماون

حفل إدرزان

إعلان الريف

في ضيافة كتاب عودة المختلف

الزموريون

مسابقة أس نغ

بيان بمناسبة رأس السنة الأمازيغية

الحركة التلاميذية بدادس

جمعية تانوكرا تحتفل

جمعية تاماينوت بإفني

تعزية

 

Congrès Mondial Amazigh
Yennayer 2955

 Le 12 janvier 2005, la Nation amazighe célèbre son Jour de l’An, Yennayer 2955. A cette occasion le Congrès Mondial Amazigh (CMA) présente à tous les Amazighs mais aussi aux autres peuples du monde, ses vœux les plus sincères pour un avenir plus favorable à la liberté, à la justice, à la paix, à l’amitié et à la générosité.
A l’aube de cette nouvelle année, le constat reste amer: Plus que jamais les Amazighs sont dominés sur leurs terres ancestrales, niés, tués, discriminés, spoliés, menacés, terrorisés, opprimés, emprisonnés, exilés par des régimes politiques féodaux et dictatoriaux au nom d’une idéologie arabo-islamiste obscurantiste et d’intérêts insatiables. Les Amazighs ont donc devant eux, d’immenses défis à relever pour imposer simplement le respect de leur existence en tant que langue et culture et en tant que peuple.
Parce que les Amazighs ont toujours été à l’avant-garde des luttes pour l’émancipation politique, économique, sociale et culturelle, parce que leurs idéaux démocratiques et leurs combats pacifiques pour les droits et les libertés sont considérés par les clans politico-maffieux qui monopolisent les pouvoirs comme de très sérieuses menaces à leur mainmise sur l’Etat et la société, ils sont désignés comme les ennemis à abattre. Les politiques anti-amazighes en Afrique du Nord ne visent en définitive rien de moins que l’extermination d’un peuple par tous les moyens, au mépris des principes humains les plus élémentaires.
Face aux injustices et aux drames imposés, les consciences provoquées s’éveillent, les voix naguère étouffées forcent le silence et les citoyens Amazighs s’organisent, dans les faubourgs et les villages, de Siwa aux Canaries, pour que leur quotidien soit moins encombré de désespoir et pour qu’ils retrouvent leur dignité parmi les humains.
La violence institutionnelle multiforme, le mépris et l’impunité suscitent et continueront de susciter des révoltes populaires aux conséquences incontrôlables. Par conséquent il est temps, il est grand temps que ceux qui détiennent les pouvoirs au sein des Etats nord-africains mettent un terme aux violations graves et répétées des droits des citoyens amazighs et se mettent réellement à l’écoute de leurs légitimes attentes. Les instances internationales doivent pour leur part, exiger fermement le strict respect par les Etats, de tous les instruments juridiques internationaux en vigueur. Il est à espérer que la solidarité internationale agisse de manière plus conséquente en faveur des sans-droits, à tout moment et partout où la situation le commande.
Le peuple amazigh, comme les autres peuples de la planète, a le droit à la vie, à la paix et au progrès. Depuis les temps immémoriaux il n’a fait que défendre son existence et sa liberté face aux agressions. Des siècles après, rien ne semble avoir changé. Dans tous les pays de Tamazgha (Afrique du Nord) et toutes générations confondues, les Amazighs soumis aux violences tant physiques que symboliques et au recul de leurs droits et de leurs espaces de liberté, stigmatisent l’”indépendance inachevée” et la “nouvelle colonisation”. C’est une réalité suffisamment grave pour que chacun, quel que soit son niveau de responsabilité, s’en préoccupe sérieusement, objectivement et rapidement.
(Paris, 1 yennayer 2955 - 12 janvier 2005, Le Bureau du CMA)
 

Copyright 2002 Tawiza. All rights reserved.