uïïun  95, 

krayur  2005

(Mars  2005)

Amezwaru

 (Page d'accueil) 

Tamazight

ufuv n sa (7) n imaslaän zg usqqamu n tdblt n

Tamcunt d wemcum

Agellid Cacnaq

Tadvsva

Azerf inu

Français

L'histoire de la résistance

L'ircam s'enlise ou cautionne?

Une vision du monde nauséabond

A ceux du livre

La laïcité

Aseggas amaynu à Boumal

L'association Afraks

Yennayer 2955

La fête d'Agraw à Tiznit

العربية

انسحاب سبعة أعضاء من مجلس الإدارة

لا ألهة بدون قرابين

محمد شفيق

المشرق يطلّق المغرب

الكتابة كموضوع للصراع

غياب المرأة والكتابة

استيقاظ الوعي بالهوية

الأمازيغية وضرورة فضح المواقف

بين رمزية الاحتفال وتقويم الذات

الاشتقاق في اللغة الأمازيغية

دراسات أنتروبولوجية

بويلماون

حفل إدرزان

إعلان الريف

في ضيافة كتاب عودة المختلف

الزموريون

مسابقة أس نغ

بيان بمناسبة رأس السنة الأمازيغية

الحركة التلاميذية بدادس

جمعية تانوكرا تحتفل

جمعية تاماينوت بإفني

تعزية

 

Une vision du monde nauséabond
Par: Zaid Ouchna

L’idéal irréalisable a fait connaître au monde dit libre, à travers son histoire, des idéologies de destruction dissemblables et qui ont drainé des cataclysmes massifs qui ne seront jamais cicatrisés. Il y a eu la dictature de ce nationalisme stalinien, à l’instinct abject, qui fonde son totalitarisme dans le renvoi des peuples à la merci des despotes, qui à leur tour, arguaient leurs jalons dans une doctrine fallacieuse. Il y a eu cette idéologie nazie, mère génitrice de la haine perfide. Elle est fondée sur la déshumanisation des peuples et à l’extermination physique et systématique des races prises pour indésirables.
Il y a toujours, et encore, bien des idéologies destructrices qui font partie intégrante dans des ouvrages de démence. Certes, elles ne sont pas toutes au devant de la scène et ne font toujours pas, malheureusement, l’objet d’intérêt de ce monde libre. Pourtant, les peuples victimes sont encore, entre les griffes de ce fléau satanique; sans pour autant être en mesure, par la force de l’hypnose, de le déblayer au grand jour. Pour l’exemple, les peuples d’Amérique du sud, paisibles, ont été ondulés dans la machine ibérique dictatoriale pour les transformer en des latins et donc travestis en Amérique latine. Le monde dit libre faisait alors la sourde oreille. Il aura fallu tout le génie d’un certain colonel Bolívar pour remettre les pendules en question.
L’Afrique quant à elle, toujours ensommeillée, continue de subir les atrocités des idéologies importées. Même primitives, elles sont pour autant dévastatrices des communautés humaines. Pour modèle seulement, au Nord et à l’Est africains, la tornade de l’idéologie mensongère, orientale cette fois-ci, fait des ravages de racisme et de la haine dans le cœur même des populations de cette partie du monde. En effet, la taquine mais destructrice idéologie arabo-musulmane, dont la religion se mêle à la race, sème la confusion et le mensonge à bord. Oui, le peuple Amazighe, humaniste et sédentaire sur la terre de ses ancêtres, devrait avaler à sec cette pilule calomnieuse arabe: «arabe et musulman!». Il devrait se démettre de tous ses repères et de toutes ses valeurs pour un sort qu’on lui a choisi  dans les messies! Officieusement, dans son écrasante majorité, il n’est pas arabe d’une part; mais dans l’autre, et officiellement, la minorité n’est pas musulmane! Il s’est fait donc engendrer dans un engrenage du mensonge flagrant et dans une hypocrisie affichée. Au non de la religion pourtant, le refus de la création divine s’ajoute à cette idéologie de destruction massive.
Quand je pense à toutes ces générations de femmes et d’hommes Amazighs qui n’avaient guère le droit d’être éduqués dans leur langue, ni de se plaindre dans le cadre leur propre héritage et ni même de pleurer sur leur propre sort!
Quand je pense aux génies qu’ils auraient pu être et à l’apport qu’ils auraient pu donner à toute l’humanité, et quand je pense à ces dirigeants arabes qui tirent satisfactions, sur les plateaux de leurs médias, d’avoir réussi à éradiquer le peuple Amazigh, il y a de quoi reconnaître qu’on perd un peu de son humanisme!
Bien des gouvernements arabes, notamment tunisien et Mauritanien, invitent leurs confrères dans les tribunes de la ligue arabe, à exterminer le peuple Amazigh au Maroc comme en Algérie! Ils crient victoire en brandissant le racisme haineux et ostentatoire, au vu et au su du monde dit libre! La ligue arabe tout entière, basée sur la race, se met sans scrupule aucun, du coté du gouvernement soudanais, arabe et minoritaire, dans l’éradication du peuple africain majoritaire, mais noir et non arabe!
Ici, et contrairement aux idéologies citées plus haut et dont les crimes commis sont au compte d’un groupe de personnes, c’est un ensemble de gouvernements de près de vingt pays qui se mettent à la charge dans l’éradication des peuples sans défense et sans pétrole! Mais comme pour les précédentes, le mal n’aura assurément pas le dernier mot.

Copyright 2002 Tawiza. All rights reserved.